vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Ruguloscolytus amygdali De Geer
Scolytus amygdali

Insecta, Coleoptera, Scolytidae .

Scolyte de l'amandier

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte : long de 2 à 3 mm ; pronotum d'un noir profond, marqué de petites ponctuations nombreuses, ovales, distinctes et disposées en files longitudinales, plus denses devant et sur les côtés. Elytres moins foncés, brun roux, avec des taches plus sombres au centre.
- Oeuf : sphérique ou ovoïde, blanc mat.
- Larve : apode, molle, blanchâtre, arquée. Tête grise, sclérifiée, sans ocelles, armée de puissantes mandibules.
- Nymphe : légèrement aplatie, avec des soies peu denses. Les ébauches de la seconde paire d'ailes recouvrent la 3e paire de pattes et découvrent les tibias des autres paires de pattes.

[R]Biologie
- Plante-hôte : l'Amandier.
- Il y a probablement 3 générations par an : la 1ère en mai, la 2e en juillet et la dernière en septembre (au Sud du Portugal).

[R]Cycle de vie
- Les adultes nouvellement formés sortent de la logette nymphale par un orifice percé au travers du liber et de l'écorce. Ils marchent ou volent vers les nouvelles pousses d'Amandier, y creusent des trous peu profonds pour s'alimenter de la sève et des sucs cellulaires (galeries nutriciales).
- Une fois alimentés, les adultes, très actifs, recherchent des sites favorables à la reproduction : branches malades, cassées, en tous cas peu en sève. L'accouplement a lieu sur l'écorce, à l'entrée de la galerie de ponte que la femelle entreprend de creuser, voire à l'intérieur d'une galerie fraîchement forée.
- Le Scolyte de l'amandier creuse une galerie longitudinale, sur 2 à 3 cm, puis une série de galeries transversales (*) où il pond dans chacune 1 oeuf avant de l'obturer d'un bouchon de vermoulure. La ponte achevée, la femelle quitte la galerie ; elle meurt souvent au moment de sortir à l'air libre, obstruant l'orifice de son corps.

[R]Dégâts
Les galeries nutriciales ne sont pas dangereuses pour l'arbre. Les galeries de ponte, profondes, n'endommagent pas les arbres sains et vigoureux. Elles sont cependant capables de tuer des branches ou de jeunes sujets affaiblis par des champignons, comme Clasterosporium carpophyllum ou par des Insectes tels que le (Monostira unicostata) ou la (Aglaope infausta), ou encore par un stress hydrique (*) .


[R]Noms communs
DE: Mandelbaumsplintkäfer ES: Barrenillo FR: Scolyte de l'amandier IT: Scolitide del mandorio PT: Caruncho da amendoeira GB: Small almond-tree borer

[R] Images

  1. Ruguloscolytus amygdali De Geer Amandier fortement attaqué (Fraval A.)
  2. Ruguloscolytus amygdali De Geer Système de galeries (Fraval A.)
  3. Ruguloscolytus amygdali De Geer Gomme Fortement attaqué, l'arbre réagit en produisant de la gomme en abondance.

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie