vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Resseliella theobaldi (Barnes)
Insecta, Diptera, Cecidomyiidae .

Cécidomyie de l'écorce du framboisier

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte : 2 à 2,5 mm, le mâle est plus petit. Coloration générale ocre rouge.
- Oeufs blanchâtres insérés en petits groupes sous les écorces exfoliées.
- Larve : 3 à 4 mm, couleur rouge saumon (*) .
- Nymphe : rougeâtre dans un cocon terreux.
Seules les larves sont faciles à observer sous les écorces des tiges de l'année attaquées.

[R]Biologie
- Plantes-hôtes : le Framboisier, la Ronce (Rubus fruticosus) et le cultivar Loganberry.
- Oeufs : durée d'évolution, 5 à 8 jours. Ils sont pondus dans les fentes longitudinales qui se forment naturellement en surface de l'écorce des tiges de l'année.
- Larve : elle se développe uniquement sous l'écorce des tiges de l'année, se nourrissant du périderme ; une zone violacée apparaît autour de la zone attaquée. Seules les larves parasitées ou malades restent sous l'écorce. A la fin de leur développement, les larves saines quittent les tiges et s'enfouissent dans le sol pour tisser un cocon et se nymphoser.
- Le développement d'une génération de l'oeuf à l'adulte prend en moyenne de 40 à 60 jours.

[R]Cycle de vie
- 3 et parfois 4 générations par an.
- Cette espèce hiverne à l'état de larve dans un petit cocon terreux au pied des plantes. Les premiers adultes apparaissent en avril-mai lorsque les nouvelles tiges mesurent 30 à 40 cm, ceux de la 1ère génération à la fin de juillet et ceux de la 2e au début du mois d'août.

[R]Dégâts
Ravageur peu connu du praticien, ses attaques peuvent entraîner de graves dépérissements ainsi que le dessèchement et la mort des rameaux fructifères l'année suivante au moment de leur floraison ou de la formation des fruits (*) (*) .
Différents champignons de blessures (Fusarium, Verticillium, Coniothyrium, Didymella) s'installent sur les écorces attaquées. L'élimination précoce des pousses attaquées atténue les dégâts de cette Cecidomyiidae.
Cette espèce est voisine de la Cécidomyie des greffes et des bourgeons, Resseliella oculiperda (Rübsaamen) qui se développe aux dépens des tissus du périderme des tiges blessées (par exemple, greffe en fente, écussonnage).

[R]Remarque
Actuellement, Resseliella theobaldi est une espèce inconnue en Allemagne comme en Espagne.


[R]Noms communs
DE: Himbeerrinden-Gallmücke ES: Cecidómido de la corteza del frambueso FR: Cécidomyie de l'écorce du framboisier IT: Cecidomia della corteccia del lampone PT: Cecidomídeo da casca do framboeseiro GB: Raspberry cane midge

[R] Images

  1. Resseliella theobaldi (Barnes) (Coutin R. / OPIE)
    Larves sous l'écorce d'un Framboisier L'écorce d'une tige d'1 an a été soulevée pour montrer les larves.
    .
    .
  2. Resseliella theobaldi (Barnes) (Coutin R. / OPIE)
    Dégâts sur Framboisier Tige de 2 ans. Les attaques de l'année précédente ont provoqué la nécrose des tissus sous-jacents.
    .
    .
  3. Resseliella theobaldi (Barnes) (Coutin R. / OPIE)
    Dégâts sur Framboisier Dessèchement brutal des tiges de 2 ans en cours de fructification après l'attaque de l'année précédente.
    .
    .

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie