vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Myzus persicae (Sulzer)
Myzodes persicae

Insecta, Homoptera, Aphididae .

Puceron vert du pêcher

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte ailé : tache noire sur l'abdomen vert, thorax noir, 2 longues paires d'ailes translucides.
- Aptère : plus petit, vert clair, avec des cornicules et une cauda assez courtes par rapport à celles de l'ailé. Tubercules antennaires convergents (*) (*) .

[R]Biologie
Puceron holocyclique diécique. L'hôte primaire est le Pêcher (ou le Prunier) (*) . Les hôtes secondaires sont surtout des plantes herbacées annuelles. Dans les serres et dans les régions méridionales, M. persicae se perpétue par parthénogenèse, les virginipares hivernant sur les plantes-hôtes secondaires.
- La biologie de ce Puceron dépend des conditions climatiques et, en particulier, de la température. La fécondité tombe rapidement lorsque la température dépasse 30°C et, en serre, il y a émigration.
- Longévité de l'adulte : 3 mois à 5°C, 10 jours à 25°C.
- Longévité de la larve : 21 jours à 10°C, 7 jours à 25°C.
- Fécondité moyenne : 80 larves par femelle (les aptères sont plus productifs que les ailés).

[R]Cycle de vie
Cycle (régions tempérées) (*) :.
- Eclosion de l'oeuf d'hiver en avril : naissance de la fondatrice, femelle aptère parthénogénétique vivipare.
- Celle-ci engendre une quarantaine de larves, devenant des adultes ailés ou aptères.
- Après 3 générations, production de formes ailées uniquement, qui émigrent sur des plantes-hôtes secondaires (sous l'influence de la compétition intra-spécifique et de l'état physiologique de la plante) : il n'y a plus de Pucerons sur les plantes-hôtes primaires à partir du 15 mai ou du 10 juin, suivant les conditions climatiques.
- Plusieurs générations de femelles parthénogénétiques vivipares (ailées et aptères) se succèdent sur les plantes-hôtes secondaires.
- Apparition des sexupares ailés (début sept. à fin nov.) qui retournent sur la plante-hôte primaire et y engendrent des femelles sexuées.
- En même temps, apparition de mâles sur les plantes secondaires.
- Accouplement fin octobre.
- Ponte de l'oeuf d'hiver à la base des bourgeons.
- Eclosion en avril.

[R]Dégâts
Insectes piqueurs-suceurs d'où dégâts directs et indirects : recroquevillement des feuilles (*) , souillures (*) .
Dégâts indirects surtout par transmission de virus : Virus 1 du Concombre, Virus de la mosaïque de la laitue (LMV). En serre, il peut transmettre ces virus à de nombreuses autres espèces (Melon, Courgette, Tomate, Aubergine, Poivron, et à des plantes spontanées qui servent de réservoir (Bryone, Erigéron).
Lorsque la colonisation se fait par l'extérieur, celle-ci se fait par foyers qui sont à l'origine de l'invasion généralisée.
Puceron très polyphage, pouvant être nuisible à presque toute les plantes cultivées sous abri. En plein champ, il peut commettre des dégâts sur le Colza, la Pomme de terre, le Chou, l'Epinard, la Laitue, la Chicorée, ainsi que le Pêcher.


[R]Noms communs
DE: Grüne Pfirsichblattlaus ES: Pulgón verde del melocotonero FR: Puceron vert du pêcher IT: Afide verde del pesco PT: Piolho verde de pessegueiro GB: Peach-potato aphid, Greenhouse aphid, Green tobaco aphid

[R] Images

  1. Myzus persicae (Sulzer) (Coutin R. / OPIE)
    Colonie sur Tomate Les pucerons, situés à la face inférieure des feuilles, rejettent du miellat sur lequel se collent les exuvies. Cette manifestation est un critère de présence du ravageur.
    .
    .
  2. Myzus persicae (Sulzer) (Coutin R. / OPIE)
    Individus sur Pêcher Femelle aptère adulte et individu jeune à la face inférieure d'une feuille.
    .
    .
  3. Myzus persicae (Sulzer) (Coutin R. / OPIE)
    Dégâts sur Pêcher Déformation caractéristique d'une feuille et colonie au printemps, à la face inférieure d'une feuille.
    .
    .
  4. Myzus persicae (Sulzer) (Coutin R. / OPIE)
    Dégâts sur Tournesol Les feuilles sont crispées et boursoufflées.
    .
    .
  5. Myzus persicae (Sulzer) (INRA)
    Schéma du cycle Cycle diécique de Myzus persicae : le Puceron vit en alternance sur un hôte primaire (I), le Pêcher, et un hôte secondaire (II), une culture basse, par ex. En conditions chaudes, il se perpétue sur un hôte secondaire (*).
    1 : oeuf d'hiver.
    2 : fondatrice (virginipare, vivipare, aptère).
    3 : fondatrigènes (id.).
    4 : virginipares ailées, assurant une dissémination.
    5 : migration vers l'hôte secondaire de virginipares ailées.
    6 : virginipares, ailées et aptères.
    7 : sexupares (ailées).
    8 : sexués (mâle ailé, femelle aptère ovipare).
    (d'après ACTA et C.A. Dedryver, 1982).
    .
    .
  6. Myzus persicae (Sulzer) (Coutin R. / OPIE)
    Colonie A la face inférieure d'une feuille de Betterave.
    .
    .

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie