vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Icerya purchasi (Maskell)
Pericerya purchasi

Insecta, Homoptera, Margarodidae .

Cochenille australienne

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte: femelle (pseudo-femelle) rouge brique, colorée ainsi par transparence par son hémolymphe, rouge-sang. Antennes, de 11 articles ; 2 paires de stigmates abdominaux. Antennes et pattes brun foncé à noir.
Corps ovale, caréné, avec des saillies dorsales médianes thoraciques, couvert d'une sécrétion cireuse de couleur noisette et de cire blanche et orné, latéralement, de minces filaments cireux (*) .
En fin de croissance, la femelle sécrète un ovisac caractéristique, très blanc ; celui-ci, issu du côté ventral de l'abdomen, montre 16 sillons longitudinaux et peut atteindre une longueur supérieure à celle du corps (environ 5 mm) (*) .
- Le mâle, de couleur jaunâtre, avec antennes, mésothorax et pattes de couleur brune, les ailes (1 paire) gris fumé, de 3 mm de long, est issu d'une larve protégée par un bouclier cireux blanc, de 8 mm de long et 2 mm de large.
- Oeuf: ovalaire, de couleur rougeâtre.
- Larve : nouveau-née rouge, de forme ovalaire aplatie (0,5 mm de long), avec des antennes de 6 articles et 6 longues soies postérieures.
Ces larves, peu après leur naissance, se couvrent d'un revêtement cireux blanc. Elles sécrètent des tubes cireux anaux, longs et fragiles, qui déportent les gouttes de miellat rejetées par l'anus (*) .

[R]Biologie
- La Cochenille est polyphage, avec une prédilection pour les agrumes et pour le Pittosporum, les Genêts (Genista), les Acacias, le Robinier (Robinia), etc. Elle peut attaquer également des plantes herbacées.
- L'espèce est hermaphrodite : la femelle est capable d'autofécondation. Les oeufs fécondés donnent des femelles.
Les oeufs non fécondés donnent des mâles. Ces derniers, rares, ne jouent qu'un rôle minime (voire nul) dans la reproduction.
- Chaque femelle pond 600 à 800 oeufs.
- Le cycle dure au minimum 3 mois.

[R]Cycle de vie
La Cochenille australienne développe 2 ou 3 générations annuelles. L'hiver est passé à tous les stades, mais surtout à l'état de larve de 3e stade. Dès février, chaque femelle peut pondre 400 à 800 oeufs, sur les agrumes comme sur d'autres plantes à feuilles persistantes. les éclosions (et les "vagues" de larves mobiles correspondantes) suivantes surviennent en juin et en septembre.

[R]Dégâts
- Les dégâts de cette Cochenille sont toujours très graves en cas de pullulation : prélèvement de sève, blessures sur l'écorce, déformations, suintements constituent les dégâts directs ; la production d'un miellat abondant sur lequel se développent la fumagine (dégâts indirects) aggravent la situation.
En l'absence d'ennemi, la Cochenille se développe sur agrumes au point de leur donner l'aspect d'arbres enneigés (*) . La production est très compromise et les sujets meurent.

[R]Remarque
Originaire d'Australie cette espèce, s'est répandue dans toutes les régions tropicales et subtropicales et dans les serres des pays froids. Elle est apparue en 1868 en Californie et un peu avant 1900 (date où elle fut signalée à Naples) au Portugal.
L'acclimatation de la Coccinelle australienne Rodolia (Novius) cardinalis (*) aux Etats-Unis puis en Europe et en Afrique du Nord a été le 1er succès, demeuré célèbre, de la lutte biologique. Depuis, Icerya purchasi est rarement nuisible.


[R]Noms communs
DE: Australische Wollschildlaus ES: Cochinilla acanalada, Cochinilla australiana FR: Cochenille australienne IT: Grande cocciniglia cotonosa degli agrumi PT: Icéria GB: Fluted scale, Australian mealybug

[R] Images

  1. Icerya purchasi Maskell (Coutin R. / OPIE)
    Femelles et larves sur Acacia
  2. Icerya purchasi Maskell (Coutin R. / OPIE)
    Femelle en train de pondre Les oeufs sont regroupés dans l'ovisac.
    .
    .
  3. Icerya purchasi Maskell (Coutin R. / OPIE)
    Jeunes larves sur feuille
  4. Icerya purchasi Maskell (INRA Antibes)
    Novius (Rodolia) cardinalis Cette Coccinelle, introduite d'Australie à la fin du XIXe siècle, comme auxiliaire de lutte biologique, consomme cette Cochenille à tous les stades.
    .
    .
  5. Icerya purchasi Maskell Colonie sur rameau d'Oranger (Bernard J.-F. / INRA Maroc)

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie