vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Coleophora hemerobiella Scopoli
Eupista hemerobiella

Insecta, Lepidoptera, Coleophoridae .

Coléophore des arbres fruitiers

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte : 10 à 14 mm d'envergure. L'extrémité des ailes se termine en pointe ; les ailes antérieures sont brun-gris foncé et brillantes, les postérieures, gris foncé, portent de longues franges. Souvent le papillon présente des reflets métalliques (*) .
- Larve : la chenille, de 5 mm de longueur, est de couleur marron, avec la tête marron foncé. Les fausses-pattes ventrales sont fortement réduites. Le premier étui que la chenille tisse autour d'elle est souvent en forme de pistolet (*) , recourbé à l'extrémité supérieure, sinon droit, en forme de cigare. L'étui d'été est droit, il mesure environ 18 mm de longueur ; il est fixé perpendiculairement à la feuille.
- Oeufs : petits, ovoïdes, plus ou moins aplatis. Ils sont le plus souvent pondus en chapelets de 5 à 10 oeufs le long des nervures sur la face inférieure des feuilles des plantes sauvages ligneuses.

[R]Biologie
- Plantes-hôtes : le Pommier, le Cerisier, le Prunier, ainsi que le Prunellier et l'Aubépine.
- Adulte : le papillon vole de juin à juillet. La femelle pond au maximum 200 oeufs isolément ou en chapelets sur la face inférieure des feuilles.
- Oeuf : le développement embryonnaire dure environ deux semaines.
- Larve : les chenilles apparaissent à la fin de l'été. Elles s'alimentent immédiatement. Au début, elles minent la feuille, plus tard ; elles l'attaquent par le bord, pendant quelques jours. Avant la chute des feuilles en automne, elles confectionnent un habitacle (hibernaculum) à partir d'un lambeau d'épiderme de la feuille et de fils de soie qu'elle tisse. La chenille hiberne dans cet étui près des bourgeons, sur les fruits ou à la fourche des branches.
Au printemps, l'habitacle est agrandi et prend une forme de corne. S'agrippant avec ses pattes thoraciques, elle se déplace en rampant et découpe autour d'elle un trou dans la feuille. En automne, la chenille, toujours dans son habitacle, gagne une branche ou une tige, s'y fixe avec un fil de soie et hiberne.
Au printemps suivant, elle se débarasse de son vieil habitacle et en fabrique un nouveau plus grand et de forme droite, dans lequelle elle se nymphose en juin, sans s'être de nouveau alimentée.

[R]Cycle de vie
- Une génération tous les deux ans.
- L'oeuf éclôt deux semaines environ après la ponte en été ; la chenille s'alimente jusqu'en autonme, puis elle hiberne et reprend son activité de prise de nourriture au printemps suivant. Elle hiberne une nouvelle fois avant de se chrysalider en juin ; le papillon apparaît deux semaines plus tard.

[R]Dégâts
Les chenilles creusen des mines rondes ou rectangulaires dans les feuilles, sans les déformer (*) . Au printemps, elles dévorent en partie les bourgeons et les jeunes feuilles. En cas de débourrement tardif, les bourgeons sont très attaqués et la récolte peut être réduite. Les dégâts d'automne sont insignifiants. Ce ravageur cause rarement des pertes importantes.

[R]Remarque
Ce Coléophore est répandu en Europe centrale et du Nord, en Russie et en Asie Mineure.


[R]Noms communs
DE: Sackträgermotte, Sackträgerraupe, Futteralmotte ES: Coleófora de los frutales FR: Coléophore des arbres fruitiers IT: Bruco astuccio dei fruttiferi PT: Coleóforo GB: Fruit tree case moth

[R] Images

  1. Coleophora hemerobiella Scopoli (Coutin R. / OPIE)
    Papillon
  2. Coleophora hemerobiella Scopoli (Coutin R. / OPIE)
    Dégâts sur feuille de Pommier Zones minées à la face inférieure, autour de l'orifice de pénétration de la chenille, celle-ci s'abritant dans un fourreau.
    .
    .
  3. Coleophora hemerobiella Scopoli (Coutin R. / OPIE)
    Fourreau fixé sur une pomme

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie