vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Cnephasia pumicana Zeller
Insecta, Lepidoptera, Tortricidae .

Tordeuse des céréales

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte : 16 à 18 mm d'envergure. Petit papillon gris, dépourvu de dessins caractéristiques permettant de l'identifier avec précision (*) .
- Oeuf : semi-lenticulaire, d'environ 1 mm, d'abord jaunâtre puis virant à l'orange.
- Larve : de couleur orangée, la jeune chenille a une tête brune et mesure environ 1 mm de long sur 0,2 mm de large. Au 6e stade, elle mesure 14 à 15 mm de long ; elle est de couleur ocre clair et les plaques anale et thoracique, de même que celles portant des soies, sont très légèrement plus foncées.

[R]Biologie
- Plantes-hôtes : Graminées, Légumineuses, Lin.
- Adulte : le papillon apparaît en juillet. Il quitte au crépuscule le lieu d'évolution des larves et se réfugie dans les bois, taillis et haies les plus proches. La femelle, fécondée à l'aube, reste inactive pendant la journée et le soir, dépose ses oeufs sur l'écorce des arbres lui ayant servi d'abri (*) .
- Fécondité moyenne : 100 oeufs.
- Larve : 6 stades. La chenille issue de l'oeuf au mois d'août se glisse sous l'écorce à la faveur des crevasses et anfractuosités de celle-ci et tisse un hibernaculum de soie à l'intérieur duquel elle reste en diapause jusqu'au mois de mars de l'année suivante.
A la reprise d'activité (du 15 mars au 15 mai), la jeune larve se laisse pendre au bout d'un fil de soie ; elle est transportée par les courants aériens dans des directions et à distances diverses puis elle se pose et commence à s'alimenter. Dans le cas des céréales, elle pénètre dans le parenchyme foliaire et vit en mineuse pendant ses 3 premiers stades (*) .
A la fin du 3e stade, elle abandonne sa mine et gagne les feuilles hautes où elle provoque un pincement du limbe. Arrivée au 5e stade, elle se déplace vers le sommet des tiges ; elle devient alors très nuisible en s'attaquant aux épis (*) .
- Nymphe : la nymphose a lieu en place, dans la gaine de l'épi.

[R]Cycle de vie
- 1 génération par an.

[R]Dégâts
Les dégâts sont de 3 types :.
- épis blancs : dans ce cas, la chenille a sectionné la tige sous l'épi au dessus du dernier noeud. Ces dégâts sont très caractéristiques au cours du mois de juin. La tige coupée se dresse au dessus de la masse des autres épis courbés.
- épis mutilés : la chenille s'est alors attaquée à l'épi, consommant le contenu de plusieurs épillets.
- grains atrophiés : la larve a sectionné une partie de la tige, perturbant le flux de sève ; l'épi mal nourri présente de nombreux grains atrophiés.
Les seuils de nuisibilité couramment admis sont de 1 larve pour 10 pieds d'Orge (25 à 30 larves au m2) et de 1,5 larves pour 10 pieds de Blé (35 à 40 larves au m2).


[R]Noms communs
DE: Getreidewickler ES: Polilla de los cereales FR: Tordeuse des céréales IT: Tignola dei cereali. PT: Tortricídeo dos cereais GB: Cereal tortrix moth

[R] Images

  1. Cnephasia pumicana Zeller Adulte au repos sur une branche (Coutin R. / OPIE)
  2. Cnephasia pumicana Zeller Oeufs Pondus (flèche) sur l'écorce d'un arbre de lisière.
  3. Cnephasia pumicana Zeller Feuille de Blé attaquée La feuille porte encore la trace des mines dues aux jeunes larves (a) et le pincement caractéristique réalisé par les larves plus âgées (b).
  4. Cnephasia pumicana Zeller Larves du dernier stade Dévorant les grains d'un épi.

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie