Nos missions

Mai 2012

La Mission d’anticipation Recherche/Société & Développement durable (MaR/S) est une petite équipe diversifiée, dépendant directement de la direction générale de l’INRA, et autonome dans ses choix de travail, produisant le Courrier de l’Environnement de l’INRA (15 000 destinataires) et diverses productions « soeurs » ponctuelles (Dossiers de l’Enrvironnement de l’INRA par exemple).

Le périmètre des compétences des différentes structures qui ont précédé la MaR/S, situé en amont de la recherche stricto sensu, a évolué mais l’utilité d’un « service de contre-pied », pour irritant qu’il soit parfois ressenti à l’INRA, ne s’est pas démenti depuis 20 ans.

D’ailleurs, un responsable politique élu, important dans le domaine de l’agriculture, a confié à 200 spectateurs lors d’un Salon de l’Agriculture, que pendant des années, c’était grâce au Courrier de l’Environnement de l’INRA qu’il savait qu’il y avait des gens à l’INRA qui se posaient les bonnes questions !
La première mission est donc de poursuivre cette fonction de relais des « bonnes questions » qui traversent (ou vont traverser) l’INRA dans sa grande diversité. Mais relais n’est pas suffisant.

Sur les champs de l’environnement, du développement durable et de la gouvernance, la Mission d’anticipation Recherche/Société & Développement durable (MaR/S) a pour vocation, à partir de l’analyse d’ensembles particulier, d’enjeux, d’acteurs, de situations et de questionnements qu’elle identifie, de donner consistance et légitimité à des problématiques ou des thématiques scientifiques émergentes, à de nouveaux objets de recherche ou à des contextes sociétaux inhabituels qui pourraient concerner l’Institut, ses travaux, ses stratégies et ses responsabilités. Elle a aussi pour mission d’anticiper, d’observer et d’apprécier les positions des acteurs de ces champs face aux orientations, aux programmes et aux travaux de l’institut. Elle doit enfin contribuer à l’analyse, à l’organisation et à la tenue des débats de société. Un de ses outils privilégié est le Courrier de l’environnement mais pas seulement en fonction de ses moyens.

Unité d’appui à la recherche, la Mission d’anticipation Recherche/Société & Développement durable conduit des activités de veille, d’alerte et d’information sur le champ des interactions recherche-environnement-société. Elle participe aux réflexions stratégiques des directions scientifiques quand elle est sollicitée, et au développement d’approches transversales, en coopérant avec les directions scientifiques de l’INRA, les départements, les centres et les directions administratives.

La MaR/S a ainsi pour objectifs :
- d’identifier des thématiques et des enjeux émergents et de suggérer des problématiques ;
- de participer à l’évaluation des conséquences environnementales d’orientations, de programmes et de travaux de recherche ;
- de produire des synthèses et des notes de conjoncture ;
- de contribuer à l’identification d’acteurs nouveaux ou d’opérations innovantes de terrain, et d’amorcer des coopérations ;
- de valoriser, en interne comme en externe, les informations produites par l’Institut ou recueillies sur le domaine de l’environnement ;
- de suivre et nourrir les débats sociaux portant sur des enjeux environnementaux.

L’équipe de la MaR/S compte 6 personnes permanentes (4 chercheurs et ingénieurs, une chargée d’édition, une secrétaire) et dont les tâches sont orientées vers deux axes : 1) affaires scientifiques et politiques et 2) information.

La MaR/S publie notamment le Courrier de l’environnement de l’INRA, les Dossiers de l’environnement et, sur Internet, est en train de remettre en service un Infoservice du Courrier de l’environnement.

 

Un peu de nostalgie… ou de perspective ?

On nous parle souvent des Cinq-à-sept® de la MES avec nostalgie…

Les Cinq-à-sept® de la mission Environnement-Société réunissaient, entre 17 et 19 heures, en ses locaux, un peu dans la bibliothèque, un peu dans le stagiairarium, trente à quarante individus (invités expressément une semaine avant), assis plus ou moins confortablement pour écouter deux exposés introductifs brefs puis passer à une discussion libre mais ordonnée par P Legrand, en veillant à conserver pour d’autres occasions langue de bois et messages convenus. Pierre Marsal écoutait et prenait des notes pour sa chronique où il tentait de restituer l’agitation neuronale de ces cent-vingt minutes ; il n’y citait personne pour conforter la liberté des débats. Puis, à 19 heures, les participants se levaient et se laissaient servir le  » vin de ME&S « , blanc et frais, qui, tout en ramenant leurs axones, dendrites et synapses à une température moindre, leur inspirait visiblement des sujets de débats complémentaires et supplémentaires. Les plus passionnés finissaient (leur discussion) sur le trottoir.

Pour la MaR/S, ces Cinq-à-sept® sont considérés avec une certaine nostalgie et d’aucuns recommandent de les remettre en route. Néanmoins, et il faut probablement le regretter, ils fonctionnaient grâce à une disponibilité de temps et d’esprit des gens, que le TGV (chacun repart dans la journée), l’inflation de réunions et productions administratives verbeuses, et peut être d’autres facteurs ont raréfié. Il reste parfois un amer constat du haut en bas de la hiérarchie, le temps de l’échange et de la réflexion est en en chute libre…. Trop d’organisation, de formalisation et de procédure tue l’intelligence nous dit-on souvent. Nous le pensons aussi et serions prêts à retrouver la fertilité conviviale de ces moments, dès que nos moyens nous le permettront.

Pour mémoire : (signé A.F., extrait du C39, p. 99)
La dernière séance, Les ateliers de lecture à la question, s’est tenue en juin 2003.

Chroniques en ligne :
Marsal Pierre, 1999. Les cinq-à-sept de la ME&S (Mériter la confiance du consommateur et du citoyen ; OGM, essais et désir de transparence). CE 37, 80-88. (L)
Marsal Pierre, 2000. Les Cinq-à-sept de la ME&S : Les experts et la vache folle. CE, 39, 99-104. (L)
Marsal Pierre, 2001. Les Cinq-à-sept de la ME&S : Les OGM, une technologie totalitaire ? CE, 44, 91-96. (L)
Marsal Pierre, 2002. Les Cinq-à-sept de la ME&S : Les invasions biologiques. CE 46, 103-108. (L)
Marsal Pierre, 2003. Les Cinq-à-sept de la ME&S : Les ateliers de lecture à la question. CE, 49, 95-98. (L)