Programme

Programme pévisionnel (complété au fur et à mesure des contributions de chacun).

Exposés (29)

Nom prénomTitreRésumé
ASSIER Jean-FrançoisBilan Métrologique des J2MAnalyze d'un point de vue métrologique des présentations, posters et démonstrations: Maitrise de l'environnement de mesure, moyens de mesure, méthode, de l'échantillon.
AYZAC AdelineMéthodes - directe et indirecte - de mesure des émissions indirectes de N2Oà venir
BOUISSON YvanInstrumenter un dispositif viticole enherbé pour quantifier les dynamiques des fonctionnements hydrique et azoté sous le climat méditerranéen.Les viticulteurs sont soumis à d’importantes pressions venant des politiques publiques et du citoyen-consommateur, qui souhaitent réduire l’impact de la culture de la vigne sur l’environnement, notamment la pollution des eaux de surface et souterraines. L’enherbement des vignes est une pratique susceptible de répondre à cette attente. Cette pratique permet de maîtriser la vigueur végétative et des rendements excessifs, elle est souvent associée à une meilleure qualité des vendanges. A cela s’ajoute l’interdiction de nombreuses molécules herbicides qui accélère l’adoption de l’enherbement. Dans les vignobles languedociens, cette pratique est freinée par une faible ressource hydrique. Les modèles climatiques prédisent encore plus d’aridité à l’avenir (Qadir et al. 2003), les viticulteurs craignent donc cette concurrence pour leur production (Gaudel 2002 ; Frey 2017). L’impact de l’enherbement sur l’environnement physique et biotique de la vigne est complexe et des études ont montré que l’eau pouvait être un facteur limitant aux disponibilités azotées (Chantelot et al. 2004 ; Celette et Gary, 2013). L’UMR System conduit des recherches sur les associations de cultures pour mesurer les relations de compétition pour les ressources dans ces systèmes, permettant dans certains cas la modélisation de la dynamique du partage des ressources. Ces approches complexes n’avaient encore pas été appliquées au cas particulier des vignes enherbées. De 2002 à 2006, l’instrumentation lourde d’une parcelle et les suivis des flux d’eau et d’azote dans les compartiments du système ont permis de décrire les relations de partage des ressources entre la vigne et l’enherbement et d’acquérir au travers des jeux de données les éléments nécessaires à leur modélisation pour tester plusieurs scénarios. Cette étude visait à évaluer l’impact du couvert herbacé et ses effets sur la contrainte hydrique et/ou azotée de la vigne mais aussi sur l’élaboration du rendement et de la qualité du raisin.
BOUVIER LaurentDispositifs pour la mesure de la formation et de l'élimination d'un dépôt protéique2 dispositifs ont été développés. L'un permet d'étudier la formation de dépôts protéiques sous l'effet de la chaleur à la paroi interne d'un tube et l'autre de suivre son élimination lors d'une procédure de nettoyage.
BRIARD DianeLa nouvelle politique qualité de l'InraEn lien direct avec les orientations de l’Institut la nouvelle politique qualité de l’Inra est la suite logique des précédents engagements de l’Institut en s’ouvrant encore davantage vers nos partenaires et en proposant d’aller vers le management qualité en recherche (MQR). Elle est centrée sur les unités de recherche et d’expérimentation pour répondre aux besoins des chercheurs et des DUs en leur apportant un outil d’aide à la décision pour l’organisation des activités dont ils ont la responsabilité. Avec un outil d’aide à la réflexion basé sur le management par les risques et les processus dans le but de favoriser la reproductibilité et la réutilisation des expériences, des données et des résultats, la qualité devient un outil facilitateur et pragmatique.
CARTAILLER JulienLa Drought-box permet de mesurer les cinétiques de transpiration résiduelle des arbres.En effet, en cas de sécheresse les plantes ferment leur stomate pour éviter de perdre de l’eau par transpiration. Toutefois, la fermeture stomatique n’est pas totale, et quand même une perte en eau est constatée c’est ce qu’on appelle transpiration résiduelle. Cette transpiration peut-être dût à des fuites au niveau de la cuticule, des lenticelles ou comme dit précédemment des stomates pas entièrement fermés. Cette transpiration est problématique sur des sécheresses longues car elle entraine la cavitation des vaisseaux conducteurs à long terme. Le dispositif permet d’obtenir des cinétiques à différentes températures et humidité relative mais aussi avec des rampes de température et humidité relative croissante et décroissante pour mimer les cas présent dans la nature.
CHELLE Michaëldes data à l’INRA... nouveaux besoins, nouveaux objets, nouveaux contextesLes données de nos recherche sont au confluent de différents courant qui transforme la science, notamment de par les avancées du numérique : OpenScience, OpenData, Reproductibilité, automatisation, internet des objets. interdisciplinarité, Science citoyenne... Cet exposé sera l'occasion de faire un point sur ces transformations et leurs enjeux , sur le positionnement de notre institut, et sur les conséquences possibles sur nos pratiques.
ETAYO AmandineCheMOOCs : Une formation en ligne sur la chimiométrie intégrant la validation de méthodesà compléter...
FAGNIEZ Jean-PhilippePrésentation d'un LIMS pour une structure d'analyses et découverte du module intégré qualité.Utilité et présentation d'un LIMS au sein d'un laboratoire d'analyses de sols.Utilisation du module qualité intégré.
FAGNIEZ Jean-PhilippeUtilisation d'un module connexion instruments complexes à partir d'un LIMS.Utilité et présentation d'un module intégré au LIMS pour la récupération des données de mesure fournies par les instruments complexes.
FORTINEAU AlainRetour sur Ecole Technique Méthodes pour la création et la valorisation de prototypes. avec Christian Picou, Marc Perez, Patrice Papineau, Alain Fortineauà venir
GIOT GuillaumeLe SMD : outil géophysique pour la caractérisation de la zone non saturéeà venir...
HADJAR Dalilaà définirà définir
JAULIN AnneCaractérisation des sols à l'aide de l'outil géophysique SMDsuivi du fonctionnement hydrique de la partie supérieure de la ZNS en contexte agricole à l'aide de la résistivité électrique
MAITROT Jean-LouisSaisie de terrain en vrac ...Présentation d'une architecture informatique et de quelques logiciels dédiés à la saisie manuelle d'observations sur le terrain.
MARANDEL RémyPrésentation du nouveau robot de phénotypage Phenomobile V2Présentation du vecteur, utilisation, enregistrement et traitement de données.
MEUNIER FlorenceDispositif Robotisé de phénotypage Post RécolteJe vais vous décrire l’utilité et le fonctionnement d’un prototype développé dans le cadre du PIA Phénome par l’UE DiaScope en collaboration avec la société Optomachines.Ce Dispositif de Phénotypage Robotisé Post Récolte (DRPPR), permet le nettoyage, l’homogénéisation, l’analyse morphométrique et biochimique (mesurer respectivement par un optoagri et un spectromètre Infratec Nova), ainsi que l’ensachage des échantillons. Ces opérations s’effectuent à la suite les unes des autres. Un robot Staubli assure le transfert de l’échantillon d’un atelier à l’autre. Le débit d’analyse est de 20 échantillons à l’heure sur des cultures de blé dur, blé tendre ou maïs.
MINEAU JonathanQualité et donnée informatiqueAu regard de la grande diversité des systèmes d'information, je présente quelques leviers pour la mise en place de la qualité des données informatiques. Cas d'utilisation de l'UMR 0759 LEPSE.
MINEAU JonathanBig data : le NoSql - Focus sur MongoDbFace à l'explosion de la production de données informatiques et des problématiques associées (stockage, manipulation, mise à disposition, sécurisation ..), je présente un état de l'art rapide du BigData et du NoSql. Ensuite je présente concrètement le système d'information PHIS qui bénéficie de 6 ans d’expérience sur MongoDb (famille NoSql orienté documents).
MOHRATH DalilaBilan Chiffré des J2MBilan Chiffré des J2M
PALLUT RenéUtilisation des composants et technologies IoT dans la recherche VS IoT grand publicLa recherche moderne utilise massivement les composants et la technologie de l'Internet des Objets, mais ne fait pas de l'IoT pour autant... Le but de cet exposé est d'expliquer ce qui différencie l'utilisation de ces technologies en mode "recherche" de l'IoT grand public, de montrer pourquoi, et comment. C'est aussi un plaidoyer pour la mise en œuvre d'outils, si possible communs aux EPST, permettant de faire Réellement de l'IoT dans la recherche publique
PERROT CédricProjet Elphe-
PERROT CédricPrésentation du projet SICLEX et du logiciel de pilotage-
ROSSARD VirginieAnalyse chimiométrique pour la caractérisation des solsNous présenterons l'organisation de la mise en commun de méthodes chimiométriques pour caractériser les sols avec leur teneur en carbone organique et azote total à partir de mesures spectrales infrarouge effectuées au laboratoire (Epoisse, Ferlus, PHACC, Auzeville). Un modèle de transfert de cette prédiction de ces propriétés vers les unités expérimentales souhaitant disposer de la caractérisation de leur sol a été effectué.
SADOUDI AbdelkrimCohésivité et adhésivité des couches périphériques du grain de blé.Les procédés actuels de première transformation des céréales conduisent à l'obtention majoritaire de produits alimentaires intermédiaires de type farine. Les enveloppes du grain de blé, éliminées dans les sons, présentent toutefois un potentiel nutritionnel important dû à leur richesse en minéraux, micronutriments et fibres. La valorisation de l'ensemble des tissus du grain dépend pour partie de leurs propriétés mécaniques, qui sont déduites par des tests de tension dans les tissus isolés. Toutefois l'isolement des tissus périphériques impose une préparation d'échantillon importante (tel que le trempage dans l'eau) qui éloigne ces systèmes de leur forme native, dans le grain. Une nouvelle technique a été mise en œuvre afin d'évaluer la cohésion des tissus périphériques du grain de blé par des interactions lumière/matière.
SURAULT FabienUtilisation d'un drone en sélection végétale pour estimer la hauteur de plantes fourragèresA faire
THIEBEAU PascalEstimation de la quantité d'eau apportée par une rosée à l'aide de capteurs diélectriques de durée d'humectation.Nous avons utilisé des capteurs diélectriques (ou capacitifs) afin de pouvoir suivre en continu la présence ou l’absence de rosées à la surface de pailles de chanvre au champ, cette information étant importante pour améliorer nos connaissances sur le processus de rouissage. Après une saison d’utilisation, nous avons cherché à quantifier l’eau présente lors d’une rosée par étalonnage des capteurs en conditions contrôlées au laboratoire. Deux méthodes ont été testées : une méthode massique (méthode 1), par pulvérisation d’eau à la surface du capteur, suivi de la dynamique d’évaporation par pesée continue sur une balance de précision ; une méthode volumique (méthode 2), par application d’une quantité d’eau précise déposée à l’aide d’une micro-pipette et mesure du signal diélectrique. Nous préconisons de retenir la méthode massique car elle se révèle plus juste que la méthode volumique. Ce matériel répond bien à l’objectif affiché par le constructeur : détecter la présence d’une rosée. Notre travail permet d’affiner cette donnée en quantifiant l’eau présente (Masse d’eau sur le capteur(g) = 0,0013 x signal(mV) – 0,4190 ; R2 = 0,9728 , RMSE = 0,0261).
TROUVE AmélieA voir avec Anne Jaulin sur la métrologie au sein de la plateforme Biochem-Env...
VERGER MichelPrésentation du cahier des techniques et de ses évolutions (poster ou communication)à venir...

Posters (22)

Nom prénomTitreRésumé
ANDRIEU Marie-HélèneMéthode d'Estimation des Volumes Cellulaires de la Baie de RaisinL'analyse d'images de microscopie optique de tissus de baie de raisin (péricarpe) permet d'évaluer les volumes cellulaires moyens ainsi que ceux de leurs compartiments majoritaires (vacuole, cytoplasme et paroi). Le logiciel Image J est l'outil privilégié dans ce travail mais la stéreologie a été envisagée en complément pour l'estimation des proportions de surface
BEAUCLAIR PatrickAutomate mélangeur de 12CO2 / 13CO2- Applications en Physiologie végétales. (Provisoire)A voir -
BENARD YannickMéthodes de prélèvements des vers de terre, indicateurs de la qualité des sols.Texte : Les vers de terre ont un rôle important sur le fonctionnement du sol : ils agissent notamment sur la création de la structure qui va par la suite contribuer à améliorer l'infiltration, ils participent à la dynamique de la matière organique ou encore ils stimulent l'activité microbienne des sols. Ces organismes sont aussi impactés par les conditions environnementales quelles soient naturelles (ex: texture) ou d'origine anthropique (ex: pratiques culturales). Par ces deux aspects, les vers de terre sont reconnus comme étant des indicateurs de la qualité des sols. Caractériser les communautés de vers de terre est donc un réel enjeu. Il existe plusieurs méthodes pour prélever les vers de terre : celles basées sur une modification du comportement (méthodes éthologiques) qui inclus notamment les prélèvement par un extractant chimique (ex : moutarde, AITC, formol) ou par la méthode électrique, et les méthodes dites physiques basées sur tri manuel d'un bloc de sol prélevé à la bêche. Dans ce travail, nous présenterons différentes méthodes, leurs mises en oeuvre, leurs intérêts et leurs limites.
BERGER JustinReport des informations climatiques des chambres de culture. (Poster et/ou démonstration)Je suis actuellement entrain de mettre en place un système de "monitoring climatique" pour nos 16 chambres de culture. Pour cela j'utilise un micro ordinateur (Raspberry Pi 3) sous Linux (Raspbian) et sont BUS 1-wire sur lequel je connecte des sondes de T°C et d'hygrométrie. Pour la partie programmation j'utilise « node-red », un système créé par IBM, qui permet de manipuler des flux de données, de les stocker et de les mettre à disposition à distance par un navigateur web. Ce système est open-source (licence Apache 2.0) et utilisé par de grandes entreprises pour des systèmes en production.
BERTHEZENE StéphaneProcédé technique d'enrichissement en CO2 dans la chambre de culture PhénopsisPrésentation d'un dispositif permettant d'injecter du CO2 de façon automatique dans l'enceinte d'une chambre de culture.Des paliers de concentration de CO2 sont programmables avec l'interface de pilotage du débitmètre massique.Une expérimentation a permis de valider la fiabilité de notre système mais également d’observer les effets d’une concentration de 800ppm sur la croissance d’Arabidopsis Thaliana.
CARLUT EstherRetour d'expérience sur l'étalonnage d'un parc de thermo-enregistreurs dédiés au milieu aquatique.Dans le cadre d’expériences scientifiques menées sur les poissons en rivière, il était nécessaire de valider les données température collectées par des thermo-enregistreurs au 1/100è de °CFace à l’impossibilité technique de réaliser un étalonnage en sous-traitance dans un laboratoire certifié, il a été mis en place une procédure d’étalonnage grâce à un partenariat INRA/CNRS à Rennes, qui permet d’accéder directement à un bain d’étalonnage lui-même certifié.Je vais présenter la démarche de mise en œuvre de la procédure métrologique de ces thermo-enregistreurs en créant des étalons secondaires permettant d’assurer une vérification des enregistreurs placés en continu sur le terrain.
CHEVALLEREAU ColombeUtilisation de la technologie RFID sur abeillesà venir
CONCHON Pierrepas définipas défini
FAUCHEUX MikaëlMesure in situ et en continu des concentrations de phosphore dans l'eau à l'exutoire du bassin versant de Kervidy-Naizin (ORE AgrHys)Dans le cadre de l’ORE AgrHys, les recherches menées sur le transfert du phosphore dans les bassins versants agricoles nécessitent un suivi des concentrations à l’exutoire pour étudier leur dynamique et calculer les flux associés. Une majeure partie du phosphore provenant des parcelles agricoles est exportée vers la rivière au cours d’épisodes de crue. Pendant ces crues, les concentrations en phosphore peuvent augmenter fortement en quelques heures, tandis qu’entre les crues ces concentrations sont proches des limites de détection analytique. Deux méthodes ont été mises en œuvre sur les bassins versants de l’ORE AgrHys pour mesurer ces importantes et rapides variations de concentration en phosphore dans la rivière. Une première méthode utilisée depuis plus de 10 ans consiste à échantillonner l’eau de la rivière avec des préleveurs automatiques se déclenchant avec l’augmentation du niveau de la rivière. Les 24 échantillons ainsi prélevés pendant la crue sont analysés au laboratoire. L’autre méthode mise en œuvre récemment à l’exutoire du bassin versant de Kervidy-Naizin, est l’utilisation d’un analyseur en ligne de TP (phopshre total) et de TRP (phosphore réactif total). Le poster présentera l’analyseur Phosphax Sigma (Hach) et une comparaison de ces deux méthodes de suivis des concentrations en phosphore dans la rivière.
GORET Jean-YvesMesure de la conductance foliaire minimumMatérielCout ,automatisation de la prise des mesures (Température Hum ) avec Microcontrôleur Arduino et capteurs DHT22
GREHAN EricMesure de flux de N2O/CO2 au champ en semi-continu :Présentation du système de mesure et des corrections des valeurs brutes de flux .Présentation du système de mesure et des corrections des valeurs brutes de flux
LATRILLE EricDispositif pilote de culture de micro-algues et d'aérosolisation piloté en lumière et en pH, températureDispositif pilote de culture de micro-algues et d'aérosolisation piloté en lumière et en pH, température.Nous mettons en oeuvre des équipements de domotique et le laboratoire pour piloter un dispositif de 1m3 dont les données sont stockées dans une base de données SILEX. Nous décrivons toute la chaine de mesure.
MEUNIER BrunoUtilisation d'un smartphone pour mesurer la couleur et la proportion de gras d'une pièce de viande bovine par analyse d'image (projet Meat@ppli)A venir
MEUNIER BrunoSuivi du déplacement de brebis en environnement arboré par GPS différentiel (projet PARASOL)A venir
NAIKEN AlwinRoue à filtre Swir (titre non définitif)Résumé à venir
PERROT CédricSICLEX : Simulateur de Climat Extrême pour concevoir des prairies semées multifonctionnelles résistantes aux contraintes climatiques-
PRUNET ThierryDÉTERMINATION EXPÉRIMENTALE ET THÉORIQUE DE LA PRISE D’ESSAI MINIMUM POUR OBTENIR UNE INCERTITUDE SPÉCIFIÉE PENDANT L’ANALYSE D’UN ÉCHANTILLON VÉGÉTALDÉTERMINATION EXPÉRIMENTALE ET THÉORIQUE DE LA PRISE D’ESSAI MINIMUM POUR OBTENIR UNE INCERTITUDE SPÉCIFIÉE PENDANT L’ANALYSE D’UN ÉCHANTILLON VÉGÉTAL Thierry Prunet, Patrice Soulé, Sarah Desalme, Pierre Masson, Fatima Bon, Dominique Orignac INRA – USRAVE, Centre de Recherches de Bordeaux, Domaine de la Grande-Ferrade, 71 avenue Edouard Bourlaux, CS 20032, 33882 Villenave d’Ornon cedex, FranceAdresse : thierry.prunet@inra.frDans l’analyse chimique environnementale (sols, végétaux,…), la préparation des échantillons (séchage, broyage) conditionne la représentativité de l’échantillon et donc les incertitudes associées à la mesure des concentrations.Notre étude était focalisée sur les contributions respectives apportées par le choix du broyeur et la prise d’essai sur la précision des résultats. Pour cela, un même échantillon de maïs (plante entière) a été préparé avec différents broyeurs puis homogénéisé. Pour chaque poudre résultante, différentes prises d’essai (entre 10 et 1000 mg) ont été minéralisées et la composition élémentaire déterminée par ICP-AES avec cinq répétitions. Les résultats les plus précis ont été obtenus pour les poudres les plus fines, les éléments les plus concentré et les prises d’essais les plus importantes. Dans la plupart des cas, l’obtention de résultats répétables était donc conditionnée par l’homogénéité et la représentativité de la prise d’essai. Cependant, la part de l’incertitude liée à la mesure instrumentale elle-même pouvait devenir importante pour les faibles concentrations, entrainant une baisse de l’impact de la préparation.Grâce aux données obtenues, la prise d’essais minimum nécessaire pour obtenir une précision prédéfinie a pu être déterminée de manière empirique pour chaque élément. Cette masse critique a également été calculée à partir de la formule de Thomson (1) avec un bon accord entre les valeurs expérimentales et théoriques. Cette formule prend en compte la part d’incertitude associée à chaque étape du procédé analytique et peut donc s’avérer utile pour aider l’analyste dans ses choix concernant la préparation d’échantillon. (1)M. Thompson, Uncertainty functions, a compact way of summarising or specifying the behaviour of analytical systems, Trend. Anal. Chem., 30 (2011) 1168-1175.
ROCHETEAU AlainDispositif automatique de suivi in situ et à haute fréquence de la dynamique racinaire et mycorhizienneL’objectif de ce travail est de concevoir un dispositif à base de scanners à plat, qui permette l’acquisition automatique d’images dans le sol, à pas de temps et résolution variables, et avec des conditions répétables dans le temps.
SEGURA RaphaelDendromètres à pointe, comparaison de 2 technologies...provisoireà confirmer si données analysées avant J2MSuite à une mission à l'étranger en Nouvelle Zélande, j'ai réaliser une expérimentation sur pin radiata pour comparer deux technologies de dendromètres à pointe: LVDT versus potentiomètre.
SOULE PatriceÉvaluation de l’incertitude de mesure des éléments en trace dans les végétaux associée au broyagePatrice Soulé, Thierry Prunet, Pierre Masson, Sarah Desalme, Fatima Bon, Dominique Orignac INRA – USRAVE, Centre de Recherches de Bordeaux, Domaine de la Grande-Ferrade, 71 avenue Edouard Bourlaux, CS 20032, 33882 VILLENAVE D’ORNON CEDEX, FRANCEDans toute analyse chimique environnementale, la préparation des échantillons (réduction, séchage, broyage) demeure une des étapes les plus sensibles. Pertes, contaminations, mais aussi représentativité de l’échantillon peuvent entrainer une altération de la qualité des mesures sur les analytes recherchés. Quoi qu’il en soit, l’estimation de l’incertitude de mesure doit inclure l’ensemble des étapes du procédé analytique. Trois échantillons végétaux ont été réduits en poudre par différents broyeurs. Les caractéristiques des végétaux (molinie, orge, feuille de cerisier) sont suffisamment différentes pour entrainer des différences significatives. De la même manière, les différents broyeurs utilisés permettent l’obtention d’une poudre plus ou moins fine. Chaque poudre résultante a été minéralisée avec cinq répétitions. La détermination des éléments en trace de chaque solution a été déterminée par spectrométrie ICP-MS. La part d’incertitude amenée par la préparation a ensuite été calculée par la formule décrite par Thompson (1).Les variabilités obtenues ont été discutées en fonction de la nature du végétal, de la dimension des particules et des concentrations élémentaires. Les précisions obtenues étaient conditionnée par l’homogénéité et la représentativité de la prise d’essai. L’influence de l’incertitude de l’étape de préparation est également liée directement à la concentration de l’élément étudié. Cependant, la part de l’incertitude liée à la mesure instrumentale devient de plus en plus importante lorsque la concentration diminue; entrainant une baisse significative de l’impact de la préparation dans la majorité des cas. La préparation de l’échantillon reste donc la composante essentielle de l’incertitude finale de dosage et le type de broyeur employé peut influencer l’impact de l’incertitude liée à la préparation. C’est le cas pour le potassium dans l’orge par exemple. Le choix du broyeur et les paramètres d’analyse restent des critères sur lesquels nous pouvons aisément agir, et abaisser ainsi l’incertitude totale de dosage.
TOURNAYRE PascalEtude et réalisation d’une tête d’impression 3D pour aliments carnésLe but de ce poster est de présenter les modifications apportées à une imprimante commerciale en kit de type Prusa i3 afin de réaliser des aliments à base de matières carnées destinées à des catégories de consommateurs ciblés. En partant de cette imprimante à dépôt de fil fondu (FDM), nous avons réalisé une nouvelle tête d’impression permettant de déposer 2 matrices différentes pour la construction d’un même aliment. Les pièces de cette double tête ont été entièrement dessinées à l’aide d’un logiciel de conception 3D (Autodesk Inventor 2018) puis réalisées avec une autre imprimantes 3D du commerce (Volumic Stream 30Pro MK2). Nous avons également modifié le logiciel intégré à l’imprimante d’origine afin de lui ajouter les nouvelles fonctionnalités liées à cette nouvelle tête d'impression.
ZAWILSKI BartoszChambre d'évapo-respiration du solLe développement d'une chambre dynamique automatique permettant la mesure d'évaporation et de respiration du sol serra présenté.

Démonstrations (0)

Nom prénomTitreRésumé