vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie
.
.
.

Vecteur de virus, vection


[R] Organisme (Insecte, Nématode, Acarien) qui prélève, transporte et inocule un virus pathogène à une plante. 90% sont des Homoptères, surtout des Pucerons , des Cicadelles et des Aleurodes. Chez ces insectes, la vection de virus peut s'effectuer suivant 3 modes :.
- le mode de stylet ou mode non persistant ; dans ce cas, les Homoptères sont de simples vecteurs mécaniques, prélevant et innoculant immédiatement après de la sève d'un végétal infecté à un végétal sain. Le virus ne survit que peu de temps dans ces espèces et leur pouvoir infectieux, de courte durée, se manifeste immédiatement après le repas d'acquisition. Ces vecteurs sont capables de transmettre plusieurs espèces de virus, et inversement, un virus donné peut être transmis par plusieurs vecteurs différents. Citons le Puceron vert du pêcher (Myzus persicae), capable de transmettre plus de 20 virus différents ;.
- le mode persistant ; dans ce cas, les Homoptères sont des vecteurs biologiques transmettant électivement seulement une ou deux espèces de virus, non transmissibles expérimentalement par des injections directes, mais seulement par greffe. Suite au repas d'acquisition, l'Insecte ne sera infectieux qu'après une période d'incubation du virus qui correspond à sa multiplication et sa migration (de l'intestin à l'hémolymphe, puis de l'hémolymphe aux glandes salivaires). Après cette phase de latence, l'Insecte conserve son pouvoir infectieux pendant très longtemps. Citons le Puceron de la digitale (Aulacorthum solani) vecteur actif, selon le mode persistant, du virus de l'Enroulement de la pomme de terre (PLRV). Du fait de sa polyphagie, il transmet aussi le virus de la Mosaïque du concombre (CMV) à diverses plantes cultivées, et à la Betterave, le virus de la Jaunisse grave (BYV). Le Puceron du merisier à grappe (Rhopalosiphum padi), est l'agent de plusieurs maladies à virus des céréales. Il transmet notamment de la Jaunisse nanisante (BYDV) dont il est le principal vecteur.
Il existe des cas intermédiaires de virus pouvant être tranmis à la fois par un vecteur biologique, et mécaniquement par d'autres Pucerons. L'aptitude d'un vecteur à innoculer le virus dépend également de la localisation de la piqûre, les espèces se nourrissant sur le phloème étant plus efficaces que celles se nourrissant sur le parenchyme.
Les Nématodes vecteurs de virus actuellement connus sont tous des ectophytes de la famille des Dorylaimidae. Citons, vecteur dangereux pour la Vigne, et pour le Fraisier.


Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie