vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie
.
.
.

Aphididae, Callaphididae, Pemphigidae


[R] Pucerons vivant sur des arbres et des plantes herbacées ; seules les femelles sexuées sont ovipares (pondant l'oeuf d'hiver), les autres étant vivipares. Leur cycle de vie est marqué par la succession -obligatoire ou non (anholocyclie)- de générations différant par les caractères morphologiques des individus, par leur comportement, par la plante-hôte (dioécie), par le mode de reproduction (*) . Ils vivent souvent en colonies denses.
.
Les Aphididae comptent de nombreux ravageurs très redoutables, notamment du fait des virus qu'ils transmettent. Citons les espèces les plus importantes (pour la France) :.
- 2 espèces très polyphages : le Puceron noir de la fève (Aphis fabae) et le Puceron vert du pêcher (Myzus persicae) ;.
- des Pucerons des petits-fruits : le Puceron vert du fraisier (A. forbesi), le Puceron vert du groseillier épineux (A. grossulariae), le Puceron vert du groseillier (A. schneideri), le Puceron jaune du fraisier (Chaetosiphon fragaefolii), le Puceron jaune du groseillier (Cryptomyzus ribis) et le Puceron de la laitue (Hyperomyzus lactucae) ;.
- des Pucerons des Pomacées : le Puceron vert non migrant du pommier (A. pomi), le Puceron cendré du pommier (Dysaphis plantaginea), le Puceron cendré du poirier (D. pyri), le Puceron brun du poirier (Melanaphis pyrarius) et le Puceron vert migrant du pommier (Rhopalosiphum insertum) ;.
- des Pucerons des Prunus : le Puceron vert du prunier (Brachycaudus helichrysi), le Puceron noir du pêcher (B. persicae), le Puceron brun du prunier (B. prunicola), le Puceron farineux du prunier (Hyalopterus pruni), le Puceron noir du cerisier (Myzus cerasi), le Puceron vert du pêcher (M. persicae), le Puceron cigarier du pêcher (M. varians), le Puceron du houblon (Phorodon humuli) ;.
- des Pucerons des agrumes : le (Aphis spiraecola) et le (Toxoptera aurantii) ;.
- le Grand Puceron du noisetier (Corylobium avellanae) ;.
- des Pucerons des céréales : le Puceron des céréales et du rosier (Metopolophium dirhodum) ; le Puceron du merisier à grappe (Rhopalosiphum padi) et le Puceron des épis de céréales (Sitobion avenae) ;.
- et enfin, ravageurs d'autres cultures basses : le Puceron vert du pois (Acyrthosiphon pisum), le (Aphis gossypii), le Puceron de la digitale (Aulacorthum solani) nuisible à la Pomme de terre, le Puceron de l'artichaut (Brachycaudus cardui), le Puceron cendré du chou (Brevicoryne brassicae), le Puceron vert de l'artichaut (Capitophorus horni), le Puceron vert de la rose ou de la pomme de terre (Macrosiphum euphorbiae), le Puceron de l'échalote (Myzus ascalonicus) et le (Nasonovia ribis-nigri).

[R] Images

* rostre d'un Puceron (Aphidoidea) (INRA)
Vue ventrale de l'avant-corps du puceron.
Le rostre, au repos, est disposé entre les coxas des pattes antérieures et médianes.
a: rostre; b: antenne (tronquée); c: oeil composé; d: pattes (antérieure et médiane).

* Pucerons (Aphidoidea) (INRA)
1: virginipare aptère; 2: virginipare ailé.
a: cauda; b: cornicule; c: tubercule antennaire; d: antenne; e: stigmates.


Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie