vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Sitodiplosis mosellana (Gehin)
Insecta, Diptera, Cecidomyiidae .

Cécidomyie orangée du blé

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte : 1,5 à 2,5 mm de longueur, rouge orangé, gracile. Pattes longues, minces, marron clair. Antennes brunes. La femelle possède un ovipositeur court, inextensible (*) .
- Larve : 2 à 2,5 mm de longueur, rouge orangé, en forme d'asticot, dépourvue de pattes et de capsule céphalique (*) . Spatule sternale sur la face inférieure du premier segment du thorax. L'extrémité postérieure de l'asticot porte plusieurs appendices denticulés. Cette larve est incapable de sauter.

[R]Biologie
Cette Cécidomyie est répandue dans tout l'Hémisphère nord.
- Cette Cécidomyie se développe sur le Blé, le Seigle et l'Orge.
- Durée de la nymphose : environ 2 semaines.
- Fécondité : 30 à 40 oeufs par femelle.
- Les jeunes larves éclosent environ 5 à 10 jours après la ponte. La période de prise d'alimentation dure environ 3 à 4 semaines.

[R]Cycle de vie
- Une génération par an. Les larves hivernent dans un cocon souterrain, de forme ronde et transparent. Lorsque les températures augmentent au printemps, les larves gagnent directement la couche supérieure du sol et s'y nymphosent.
- Les mouches (durée de vie : quelques jours) commencent à voler à peu près à l'époque de la floraison du Blé (*) . Dans le champ, elles se tiennent en général sur le sol. Après le coucher du soleil, surtout par temps calme, elles s'envolent pour pondre sur les épis. Si l'hygrométrie est assez élevée, la ponte peut avoir lieu en plein jour.
- Durée de la période de vol : 2 à 3 semaines ou plus longtemps.
- Nombre d'oeufs : 30 à 40 par femelle. Les oeufs sont pondus isolement, sur des épis au stade de la pré-floraison. Si les oeufs sont pondus plus tard, les larves sont incapables de se développer normalement.
- Les jeunes larves éclosent environ 5 à 10 jours après la ponte et s'alimentent pendant 3 à 4 semaines.
Leur taille définitive une fois atteinte, les larves quittent les épis par temps humide et gagnent les couches supérieures du sol. A cet endroit, elles tissent leur cocon dans lequel elles restent plus ou moins longtemps en diapause. Par temps sec, les larves forment dans les épis des "pupes apparentes" dans lesquelles elles sont enfermées, jusquà ce que le temps devienne humide, leur permettant de descendre dans le sol.
- Normalement les larves se mymphosent au printemps suivant, elles peuvent cependant rester en diapause pendant plusieurs années. Dans une population, 0 à 96% des individus entrent en diapause, la proportion dépendant de facteurs tels que les précipitations, l'humidité du sol et la rotation de cultures.
La dynamique des populations ce cette Cécidomyie est gouvernée essentiellement par les parasites, la diapause et la discordance phénologique. Des précipitations violentes, pendant la période de vol, peuvent abattre les Cécidomyies au sol et les tuer.

[R]Dégâts
Une attaque moyenne de 15 larves par épi de Blé peut diminuer la récolte de 4 q/ha.
Une attaque précoce entrave la formation du grain (*) ; une attaque tardive se traduit par des grains fragiles. A la suite d'une attaque partielle, les épis sont souvent déformés et mous au toucher ; ils paraissent anormalement minces. Ceux du Seigle peuvent apparaître minés.
Souvent l'enveloppe de la graine éclate et une infection secondaire se développe. La valeur en tant que semence, le pouvoir germinatif et la rapidité de germination, la vigueur, et le poids de mille grains peuvent être considérablement réduits. Chez le Seigle, la qualité de cuisson peut être détériorée.


[R]Noms communs
DE: Orangerote Weizengallmücke ES: Cecidomido naranjo del trigo FR: Cécidomyie orangée du blé IT: Cecidomia rossa del Grano PT: Cecidomídeo laranja do trigo GB: Orange wheat blossom midge

[R] Images

  1. Sitodiplosis mosellana (Gehin) (Coutin R. / OPIE)
    Femelle et Blé au stade favorable à la ponte La femelle pond sur les épis de Blé en fleurs.
    .
    .
  2. Sitodiplosis mosellana (Gehin) (Coutin R. / OPIE)
    Larve au contact d'un grain de Blé Les glumes et glumelles antérieures ont été retirées pour montrer la larve.
    .
    .
  3. Sitodiplosis mosellana (Gehin) (Coutin R. / OPIE)
    Epi de Blé en fleur Stade favorable à la ponte.
    .
    .
  4. Sitodiplosis mosellana (Gehin) (Coutin R. / OPIE)
    Dégâts sur grains de Blé récoltés Le grain est déprimé du côté dorsal à l'opposé du sillon. L'exuvie larvaire est visible dans la dépression (flèches).
    .
    .
  5. Sitodiplosis mosellana (Gehin) (BASF)
    Grains de Blé attaqués

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie