vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie

.
Cydia molesta (Busck)
Grapholitha molesta, Laspeyresia molesta

Insecta, Lepidoptera, Tortricidae .

Tordeuse orientale du pêcher

Description, Biologie, Cycle de vie, Dégâts, Noms communs, Images


[R]Description
- Adulte : 16 mm d'envergure. Les ailes antérieures, brun-noir foncé, présentent sur le bord anal une tache oblique formée par des écailles blanches et sur le bord antérieur des traits blancs. Les ailes postérieures sont gris-brun uniforme. Les pattes et l'abdomen sont argentés (*) .
- Oeuf : elliptique, environ 1 mm de long. De couleur blanchâtre immédiatement après la ponte, il devient jaunâtre quelques jours après. Il présente un anneau rougeâtre à l'intérieur de son vitellus qui disparaît lorsque la chenille se forme.
- Larve : 5 stades larvaires. A complet développement, la chenille peut atteindre 14 mm. Son corps, d'abord blanc, devient rose au dernier stade. Sa tête est brun clair.
- Chrysalide : brun clair, environ 6 mm.

[R]Biologie
- Plantes-hôtes : le Pêcher, ainsi que le Poirier, le Pommier, le Cognassier, l'Abricotier et le Prunier.
- Adulte : le papillon vole dans les vergers à la tombée de la nuit pendant toute la période de végétation. La ponte a lieu lorsque la température crépusculaire dépasse 15°C et dure 10 à 15 jours pour une même femelle. Les oeufs sont pondus à la face inférieure des feuilles (*) .
- Fécondité : 50 oeufs environ.
- Oeuf : la durée de l'évolution embryonnaire varie suivant la saison ; de 7 à 14 jours au printemps, de 3 à 6 jours en été, elle peut atteindre 20 jours en automne.
- Larve : le développement larvaire dure 15 jours à 3 semaines suivant la température. Dès sa sortie de l'oeuf, la jeune chenille pénètre dans la jeune pousse (*) . Le point de pénétration, très proche de l'oeuf, se situe en général sur la nervure de la feuille ; la chenille gagne ensuite le rameau au niveau du point d'insertion. Lors du forage de la galerie descendante, longue de 3 à 5 cm, la chenille rejette ses excréments autour de l'orifice. La plante réagit par une exsudation gommeuse entraînant dans certains cas la mort de la chenille. Lorsque les jeunes rameaux deviennent trop ligneux, la chenille s'attaque alors aux fruits ayant atteint les 3/4 de leur développement, un mois et demi avant la récolte.
La chenille peut également pénétrer dans de très jeunes fruits en perforant l'épiderme à proximité du pédoncule. Dans ce cas, le stade errant de la larve nouveau-née peut durer plusieurs heures.
- Nymphe : durée de développement, 10 à 15 jours.

[R]Cycle de vie
- 4 générations qui se superposent partiellement.
- L'apparition des 1ers papillons issus de la génération hivernante se situe fin mars-début avril et peut se prolonger pendant 2 mois. La ponte est ensuite continue d'avril-mai à septembre-octobre. Une même chenille peut miner plusieurs pousses. Ensuite, elle se métamorphose dans un cocon épais sous l'écorce des branches ou sous un abri à la surface du sol.
Les chenilles qui terminent leur alimentation au mois de septembre et qui appartiennent pour la plupart à la 4e génération entrent en diapause dans un cocon soyeux tissé sur le tronc ou sur le sol.

[R]Dégâts
- Sur jeunes pousses de Pêcher, les dégâts peuvent être importants en pépinière (*) .
- Des dégâts peuvent être occasionnés sur les écussons de greffage en septembre.
- Les préjudices les plus importants sont dûs aux attaques sur fruits. Sur les variétés tardives, les dégâts sont souvent invisibles, la chenille se dirigeant vers le noyau sans perforation visible de l'épiderme.
- Sur Prunier et sur Abricotier, les dégâts sont moindres : les fruits sont rarement atteints et les jeunes pousses ne sont propices au développement de l'insecte que pendant une période ne permettant pas la multiplication de l'espèce.
- Sur Pommier et Poirier, l'infestation des vergers dépend de la proximité de plantations de Pêcher. Les rameaux ne sont pratiquement jamais atteints ; dans le cas des pommes, les chenilles pénètrent par la cavité pédonculaire et gagnent rapidement la zone des pépins (*) ; dans le cas des poires, seules les variétés d'automne et d'hiver sont attaquées, le développement de la chenille se poursuivant au cours de la conservation non-réfrigérée (en chambre froide, son évolution est interrompue).


[R]Noms communs
DE: Pfirsichtriebbohrer, Pfirsichwickler ES: Polilla oriental del melocotonero FR: Tordeuse orientale du pêcher IT: Tignola orientale del pesco PT: Traça oriental do pessegueiro GB: Oriental peach moth, Oriental fruit moth

[R] Images

  1. Cydia molesta (Busck) Jeune chenille Peu après sa pénétration dans une pousse de l'année. Une feuille a été retirée au niveau d'un bourgeon.
  2. Cydia molesta (Busck) Oeuf Pondu à la face inférieure d'une feuille de Pêcher.
  3. Cydia molesta (Busck) Dégâts sur pêche Des excréments sont rejetés à l'extérieur du fruit.
  4. Cydia molesta (Busck) Dégâts sur pousse de Pêcher (Coutin R. / OPIE)
  5. Cydia molesta (Busck) Papillon au repos (Coutin R. / OPIE)

Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie