vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie
.
.
.

Graminées fourragères


[R] - Plantes monocotylédones utilisées pour l'alimentation animale, sous forme de pâturage, foin ou ensilage.
- Elles peuvent être semées en prairies temporaire, en culture pure, en mélange ou en association avec une Légumineuse fourragère ou constituer le fond des prairies naturelles.
- Ce groupe, très homogène, se caractérise par une tige creuse, cylindrique à feuilles allongées, engainantes, à inflorescence en épi ou en panicule, composée de petites fleurs verdâtres disposées en épillets. Il comprend le Dactyle, la Fétuque, le Ray-grass, la Fléole, le Vulpin, le Brome, etc.
.
- Maladies : les plus graves sur Graminées fourragères sont les Rouilles Puccinia striiformis et P. graminis qui peuvent entrainer une diminution de rendement de 10 à 20 %.
.
- Principaux ravageurs européens : Les dégâts les plus importants sont dus à l'Oscinie de l'avoine (Oscinella frit) qui attaque essentiellement les plantules.
La Tipule des prairies (Tipula paludosa), la Petite Limace grise (Deroceras reticulatum) font aussi des dégâts sur les jeunes plantes.
Les larves de la Noctuelle des moissons (Agrotis segetum), et de la Noctuelle ypsilon (Agrotis ipsilon) se développent à l'intérieur des tiges.
Les chenilles de la Noctuelle des graminées, Cerapteryx graminis (L.), Lep., Noctuidae, de la Noctuelle des fourrages, Tholera decimalis (Poda), Lep., (même famille) et de la Noctuelle ponctuée , (Mythimna unipunctata) dévorent les bords des feuilles. Le Criocère des céréales (Oulema melanopa ) attaque aussi les feuilles.
Les Cécidomyies attaquent les inflorescences et sont plus spécifiques, telles que les Cécidomyies s'attaquant au Vulpin (Alopecurus myosuroides) : , Contarinia merceri (Barnes) et Stenodiplosis geniculati (Reuter), Dip., Cecidomyiidae.
.