vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie
.
.
.

Betterave


[R] Beta vulgaris L. v. esculenta (Chenopodiaceae).
En: Beet ; De: Rote Beete ; Es: Remolacha ; It: Bietola ; Pt: Beterraba.
.
- Plante bisannuelle cultivée pour sa racine pivotante, charnue qui se forme la première année et que l'on utilise soit dans l'industrie sucrière (Betterave sucrière), soit comme aliment pour le bétail (Betterave fourragère) ou pour l'homme (Betterave potagère).
.
- Maladies : certaines peuvent compromettre gravement les rendements : Oïdium, Cercosporose, Ramulariose, Rhizomanie.
.
- Principaux ravageurs européens : certains ravageurs s'attaquent aux plantules et aux très jeunes plantes ; il faut les combattre rapidement car ils peuvent compromettre la culture : l'Atomaire de la betterave (Atomaria linearis) et la Petite Limace grise (Deroceras reticulatum).
L'Altise de la betterave, Chaetocnema tibialis (Illiger), Col., Chrysomelidae attaque les cotylédons. Les chenilles de la Noctuelle des moissons (Agrotis segetum), la Noctuelle ypsilon (Agrotis ipsilon) et la Noctuelle noirâtre , (Euxoa nigricans) rongent les racines en début de développement, ainsi que la larve du Hanneton commun (Melolontha melolontha). Le Nématode de la betterave (Heterodera schachtii) déforme les racines et entraîne un flétrissement de la plante.
De nombreux ravageurs s'attaquent aux feuilles ; les Pucerons sont particulièrement à craindre du fait qu'ils peuvent transmettre une grave maladie à virus : la Jaunisse (BMYV, BYV). Il s'agit principalement du Puceron vert du Pêcher (Myzus persicae) et du Puceron noir de la Fève (Aphis fabae). La Noctuelle gamma (Autographa gamma), la Noctuelle potagère (Mamestra oleracea) et la Mouche de la Betterave (Pegomyia betae) rongent les feuilles. La Casside nébuleuse, Cassida nebulosa L., la Casside noble, Cassida nobilis (L.), Col., Chrysomelidae, et la Capside de la Pomme de terre, Calocoris norvegicus (Gmelin), Het., Miridae peuvent occasionner aussi de moindres dégâts sur les feuilles.
.
- Betterave sucrière (B. vulgaris v. altissima) (*) .
En: Sugarbeet ; De: Zückerrübe ; Es: Remolacha azucarera ; It: Barbabietola da zucchero ; Pt: Beterraba sacarina.
.
La racine, riche en saccharose, est essentiellement utilisée pour la fabrication du sucre et dans une moindre mesure pour la distillation. Les collets et les feuilles sont consommés par le bétail ou utilisés comme engrais vert. Le semis a lieu tôt au printemps et la récolte s'effectue en automne (mi septembre - mi novembre), lorsque les feuilles jaunissent et prennent un port tombant.
Les principaux pays producteurs européens sont la France (dans la région Nord), le Bénélux et l'Allemagne.
.
- Betterave fourragère (B. vulgaris v. alba) (*) .
.
En: forage beet ; De: Futterrübe ; Es: Remolacha forrajera; It: Barbabietola da foraggio ; Pt: Beterraba forrageira.
.
La plante entière est consommée par le bétail (essentiellement les ruminants). La culture est la même que celle de la Betterave sucrière mais le semis à souvent lieu en pépinière ; la plantation s'effectue alors en juin - juillet. Elle est surtout cultivée en France, en Allemagne, en Angleterre en Belgique et au Pays-Bas.
.
- Betterave rouge ou Betterave potagère (*) .
.
La racine rouge est consommée crue ou cuite. Le semis s'échelonne de mars à juillet selon les variétés ; on pratique le démariage au stade 4-5 feuilles et la récolte s'effectue à partir de juin jusqu'au premières gelées. L'Angleterre et la France sont les principaux pays producteurs européens.

[R] Images

* Betterave sucrière (Minost C.)
a: Racine rugueuse à forme conique, blanche ou grise, très riche en sucre; b: sillon saccharifère; c: collet réduit; d: feuille.

* Betterave fourragère (Minost C.)
a: racine allongée, de forme cylindrique, lisse et blanche, sortant à moitié de terre; b: collet assez développé; c: feuille.


Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

Consulter HYP3 : HYPP Phytopathologie.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie