vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie
.
.
.

Poirier


[R] Pirus communis L. (Rosaceae).
En: Pear ; De: Birnbaum ; Pt: Pereira ; Es: Peral ; It: Pero.
.
- Arbre fruitier, de 4 à 15 m, qui se rencontre à l'état sauvage dans les bois et les haies. Les fleurs, blanches avec des anthères d'un rose-violet (*) , s'épanouissent au printemps et sont pollinisées par les Abeilles.
- Il est cultivé depuis longtemps pour ses fruits à pépins (poires), et présente aujourd'hui de très nombreuses variétés.
- Les principaux pays producteurs européens sont l'Italie puis l'Espagne, l'Allemagne et la France.
- La conservation des fruits a évolué et les conditions en sont de plus en plus perfectionnées et soigneusement contrôlées (conservation en chambre froide et en atmosphère modifiée).
- Beaucoup de ravageurs et de maladies sont liés à un stade phénologique précis du Poirier, qu'il importe de bien savoir repérer pour mieux raisonner la surveillance et la lutte phytosanitaires (*) .
- La multiplication se fait par greffage sur Cognassier ou Poirier franc.
- La floraison a lieu en avril, avant l'apparition des feuilles. La production commence à partir de la 2e et surtout de la 3e année. Les Poiriers présentent une longévité très importante.
.
- Maladies : parmi les maladies cryptogamiques, la Tavelure (Venturia pirina) et la Moniliose (Monilia fructigena) sont les plus importantes.
Les bactérioses sont graves : Pseudomonas syringaepv.syringae et le Feu bactérien (Erwinia amylovora).
Parmi les viroses, la Mosaïque annulaire, le Jaunissement des nervures, le Flétrissement viral et la Gravelle (poires pierreuses) sont les plus préjudiciables.
.
- Principaux ravageurs européens : communs aux arbres fruitiers à pépins et à noyaux et plus particulièrement au Pommier.
Cependant, il existe de très nombreux ravageurs spécifiques, tel que le gros Psylle du poirier, Psylla pirisuga (Förster), Hom., Psyllidae. Le Cèphe du poirier (Janus compressus), le Psylle commun du poirier (Cacopsylla pyri), la Cochenille jaune des arbres fruitiers (Quadraspidiotus piri) et Bupreste du poirier, Agrilus sinuatus (Olivier), Col., Buprestidae s'attaquent aux rameaux.
Sur feuilles, on rencontre le Puceron cendré du poirier (Dysaphis piri), le Puceron brun du poirier (Melanaphis pyrarius) et le Phytopte du poirier (Phytoptus pyri).
L'Hoplocampe du poirier (Hoplocampa brevis) et la Cécidomyie des poirettes (Contarinia pyrivora) occasionnent des dégâts sur fruits. La (Vespula germanica) peut aussi déprécier la récolte.

[R] Images

* Rameau de Poirier et coupe du fruit (Minost C.)
1: rameau de Poirier.
a: feuille glabre, denticulée; b: fleur; c: poire.
2: coupe longitudinale d'une poire; a: pédoncule; b: parenchyme cortical (chair); c: pépin; d: carpelle; e: coeur; f: oeil ou cuvette oculaire.

* Stades phénologiques du Poirier (Minost C.)
O,A: bourgeon d'hiver; B: début de gonflement: C,C3: gonflement apparent; D,D3: apparition des boutons floraux; E,E2: les sépales laissent voir les pétales; F: première fleur; F2: pleine floraison; G: chute des premiers pétales; H: chute des derniers pétales; I: nouaison; J: grossissement des fruits.


Voir cette fiche en anglais

Consulter HYPPZ en ligne : Espèces (nom scientifique), Ravageurs (noms communs), Glossaire, Cultures.

Consulter HYP3 : HYPP Phytopathologie.

vers la page d'accueil de
HYPP Zoologie