vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Verticillium albo-atrum Reinke et Berthold x Houblon

Mycologia, DEUTEROMYCOTINA, HYPHOMYCETALES, MONILIACEAE .

Cultures attaquées: Houblon .


[R]Noms communs :

Verticilliose

Maladie présente dans tous les pays européens producteurs de Houblon.

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
Les microsclérotes sont des organes de conservation typiques constitués par des hyphes cloisonnées épaissies.

[R]Description
Dès le début de l'été, jaunissement et flétrissement entre les stades floraison et formation des cônes. Jaunissement des feuilles inférieures et enroulement des plus élevées. Nécroses internervaires et chute de feuilles au moindre choc. Plus tard, toute une grappe de cônes peut faner brusquement. Tout ou partie d'une branche peut mourir.
Le dépérissement des fructifications puis de toute la plante peut avoir lieu avant la récolte. Même une attaque tardive peut entraîner le jaunissement des feuilles.
Le brunissement du xylème est caractéristique.
On reconnaît un léger épaississement des fructifications aux étages inférieurs.
Entre-noeuds et rameaux raccourcis.
En absence de stress hydrique, les symptômes de flétrissement sont réversibles.Des pieds "morts" peuvent rebourgeonner et ne pas présenter de symptômes l'année suivante.
Les dommages économiques varient avec les conditions climatiques.

[R]Biologie
Parasite facultatif, ce champignon peut être saprophyte dans le sol.
Il existe des souches d'agressivité variable.
Le champignon pénètre par les radicelles et colonise rapidement le xylème des plantes quand la température est au moins égale à 10 C. pendant une semaine.Après 3 semaines d'incubation, des conidies apparaissent sur les cônes.
Au cours de sa croissance, le champignon produit des toxines et des enzymes qui provoquent le flétrissement de la plante.
La conservation du mycélium, en particulier sous forme de microsclérotes a lieu dans les organes de la plante en décomposition dans le sol. Les micosclérotes germent au printemps et attaquent les nouvelles pousses. La contamination peut également se réaliser par l'intermédiaire des outils préalablement pollués.

[R]Epidémiologie
Des apports importants d'azote et de calcium favorisent la maladie.
Le minimum thermique est de 8 C. et la température optimale de 18 C. A 30 C., conidies et mycélium meurent.
Des sols lourds, argileux, mal aérés favorisent l'attaque.
Les mauvaises herbes contribuent au maintien de l'infestatiopn du sol.

[R]Traitement
Actuellement, il n'existe pas de lutte chimique directe.
Utiliser un matériel végétal sain et des variétés tolérantes.
Ne pas apporter d'azote directement au pied des plantes ni d'azote tardif dans les sites infestés.
Eviter les blessures de racines.
Lutter contre les adventices.
Constituer des jachères cultivées en plantes herbacées pendant 3 à 5 ans avant reculture.

[R]Confusion possible
Verticillium dahliae qui présente des microsclérotes avec un nombre inférieur de cloisons.

[R] Images


lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie