vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Sphaerotheca mors-uvae (Schwein.) Berk. et Curtis
Erysiphe mors-uvae Schw.

Mycologia, ASCOMYCOTINA, ERYSIPHALES, ERYSIPHACEAE .

Cultures attaquées: Cassissier, .


[R]Noms communs :

Oïdium brun du Groseillier

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
.

[R]Description
L'Oïdium brun se manifeste sur les différents organes du Groseillier. Il attaque principalement le Groseillier à maquereau.
La maladie commence dès le printemps par l'apparition, sur les rameaux jeunes, d'un duvet cotonneux blanchâtre qui s'épaissit et brunit peu à peu au cours de l'été. La croissance du rameau est perturbé : il devient tortueux, les feuilles déformées et desséchées tombent rapidement.
Les fruits peuvent également être atteints : ils présentent alors une croûte irrégulière d'abord blanchâtre qui devient brun roux.

[R]Biologie
Le champignon survit à l'état de mycélium dans les bourgeons.
L'infection primaire est réalisée par ce mycélium et les ascospores des périthèces de l'année précédente.
Le changement de couleur de la croûte formée sur les fruits correspond à la formation des périthèces en grand nombre sur ces organes.

[R]Epidémiologie
La maladie est favorisée par les étés chauds et humides (HR > 97 p. cent). Elle disparaît presque totalement en saison sèche.

[R]Traitement
.

[R]Confusion possible
.

[R] Images

  1. Sphaerotheca mors-uvae , Oïdium (BASF)
    Oïdium du Groseillier Symptômes d'Oïdium sur une branche feuillée de Groseillier.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie