vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Rosellinia necatrix Prill

Mycologia, ASCOMYCOTINA, SPHAERIALES .

Cultures attaquées: Vigne .


[R]Noms communs :

Pourridié laineux

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
Sous l'écorce on trouve des éventails blancs en forme de doigts de gants qui sont des rhizomorphes ramifiés et à l'extérieur une couche de mycélium blanc grisâtre.

[R]Description
Ce champignon induit des pourritures du collet et des racines présentant un mycélium laineux autour des racines.
Les arbres présentent différents degrés de décoloration, une croissance lente et peuvent connaître le dépérissement après une période de sécheresse ou un lent déclin au fil des années.
Les feuilles restent attachées à la plante qui meurt rapidement.
Les plantes en déclin présentent un déssèchement et des feuilles rabougries sur les rameaux de la base.
Un suintement gommeux, noir, est observé à l'extrémité de la racine.

[R]Biologie
Ce pathogène ne possède pas de spécialisation d'hôte. C'est un parasite facultatif qui survit dans le sol en absence d'hôte. Il attaque les racines de toutes les espèces demeurant dans le cortex et les tissus libéro-ligneux sans toutefois infecter les tissus du bois. Le champignon pousse en formant des plaques blanches à allure de grands éventails blancs digités. Les symptômes qui en résultent sont dus à la destruction du phloème et à la synthèse de toxines transmises par la sève.
Le principal moyen de propagation de cet agent pathogène est le mycélium et non les spores produites par le champignon. Le mycélium pénètre à l'aide de coussins d'infection (= tubes germinatifs complexes) à la surface des tissus les plus vieux ou des cellules externes de jeunes racines.

[R]Epidémiologie
Le mycélium se développe dans les sols à forte humidité relative (les systèmes modernes d'irrigation favorisent le développement du champignon). Le champignon a besoin d'un taux élevé de matières organiques utilisables comme base de nourriture et il se développe bien à des pH compris entre 5.0 et 7.0.
Il peut survivre à plusieurs années de sécheresse.

[R]Traitement
Réduire le taux de maladie grâce à certaines pratiques culturales : .
Pratiquer un bon drainage.
Limiter l'irrigation et la fertilisation.
Ne pas implanter de vignobles dans les zones infestées.
Désinfecter le sol avant la plantation peut s'avérer relativement fructueux, ce champignon se situant dans les horisons superficiels du sol.

[R]Confusion possible
Armillaria mellea mais ici le champignon forme un mycélium extérieur aux racines et se trouve dans les couches superficielles du sol.

[R] Images


lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie