vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Pyrenophora avenae Ito et Kurib.

Mycologia, DEUTEROMYCOTINA, HYPHOMYCETALES, DEMATIACEAE .

Cultures attaquées: Avoine .


[R]Noms communs :

Helminthosporiose de l'Avoine,

L'Helminthosporiose de l'Avoine a un impact économique surtout dans les régions froides et humides du Nord-Ouest de l'Europe (Ecosse, Irlande, Pays de Galles).

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
Les asques sont en forme de massue et ne contiennent la plupart du temps que 2, 4 et quelques fois 8 ascospores qui, fréquemment, ne sont pas complètement formées.

[R]Description
Les plantes attaquées ont une croissance faible ou bien dépérissent. Les semis fortement attaqués meurent avant l'émergence (= sortie du sol).
Des lésions se forment sur le coléoptile et sur les feuilles. Ces lésions sont étroites, mesurant seulement quelques mm, de forme allongée et de couleur rouge-violet intense bordées plus tard d'un liseré rouge-brunâtre. Quand elles s'étendent, les taches prennent des formes de stries. Les gaines foliaires et les chaumes sont rarement attaqués. Des nécroses près des noeuds (le plus souvent les 3ème ou 4ème) entraînent la rupture du chaume.
Lors de l'attaque des panicules et des grains, l'importance et le moment de l'attaque peuvent entraîner une fusariose partielle et l'apparition de grains ridés. En moyenne, les pertes de récolte sont de l'ordre de 1%.
Dans certaines régions elles peuvent cependant atteindre environ 40% et, dans des cas isolés, le retournement de la culture est indiquée.

[R]Biologie
Le champignon apparaît surtout sous la forme de conidies. Les périthèces sont rarement présents. Le champignon se conserve dans les semences et sur la face intérieure des glumes sous forme de mycélium dormant.
Les résidus de culture sont insignifiants en tant qu'inoculum mais il n'y a pas de spécialisation sur les espèces de Graminées fourragères et les mauvaises herbes sont donc une source importante d'inoculum. Lors de la germination des grains, le coléoptile est infecté ainsi que les premières feuilles. Les conidies forment deux petits tubes germinatifs et développent des coussins d'infection.
L'infection se termine 12 à 16 heures après la germination. Sur les tissus morts, se développent des conidies isolées ou bien en chaîne, de couleur jaunâtre à brun olive qui entraînent l'infection secondaire des feuilles supérieures.

[R]Epidémiologie
L'infection primaire a génèralement lieu par températures basses et forte humidité du sol. Des semis précoces dans un sol froid et humide favorisent l'attaque.
Toutefois, des attaques peuvent avoir lieu dans des sols secs, même par des températures élevées.
La germination des conidies nécessite des températures plus élevées (optimum : 20-26 C., maximum: 30 C.) et plus d'humidité que l'infection primaire.
Les précipitations favorisent l'attaque.
Un temps chaud et sec diminue l'intensité de la dissémination dans la population.

[R]Traitement
Utiliser des semences traitées.
Lutter contre les mauvaises herbes (surtout la Folle Avoine).
Eviter les semis trop précoces dans des sols froids et humides.

[R]Confusion possible
.

[R] Images


lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie