vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Cryptosporella viticola (Reddick) Shear

Mycologia, ASCOMYCOTINA, DIAPORTHALES, VALSACEAE .

Cultures attaquées: Vigne .


[R]Noms communs :

Excoriose

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
A l'oeil nu, les pycnides ressemblent à de petites ponctuations noires sur les colonies argentées des tiges.
Le champignon peut être isolé et cultivé sur milieu nutritif artificie.

[R]Description
Ponctuations allongées de couleur noire, accompagnées de craquelures et de contours violacés principalement situées près de la base des tiges (qui peuvent renfler) et des entre-noeuds, attaquant et provoquant la mort des bourgeons.
Nécroses internes des tissus envahissant les branches.
Sur les feuilles, petites ponctuations circulaires, noires au contour jaune.

[R]Biologie
Le champignon hiverne, sous forme de mycélium dans les bourgeons dormants, l'écorce et les tissus du bois des pousses de vigne et des sarments attaqués. Il se conserve aussi sous forme de fructifications asexuées (pycnides sur stromas) qui sont formées sur les zones blanchâtre-argenté des poussses.
La contamination survient après l'éclatement des bourgeons de base de tige et les entre-noeuds de la base, après germination et pénétration des pycniospores dans les tissus interne du xylème.
Les larges pycnides sont dispersées sur les tiges et donnent naissance à des cirrhes de spores agglutinées.

[R]Epidémiologie
Les pycniospores sont transportées par la pluie qui dissout les cirrhes, ou bien ceux-ci sont trasportés par les oiseaux et les insectes.
L'action combinée du vent et des gouttes de pluie est le principal mode de dissémination.
La contamination a lieu lors de l'éclatement des bourgeons, lorsque la température est favorable (8 à 10 C.) et que la pluie dure au moins 12 heures, ce qui a pour conséquence de faire germer les spores tombant sur les jeunes pousses (aux stades phénologiques D, E). La contamination peut avoir également lieu à partir du mycélium qui demeure protégé par les écailles des bourgeons dormants.

[R]Traitement
Lutter préventivement à l'aide des produits chimiques autorisés aux stades phénologiques D, E ou seulement D, selon le fongicide utilisé.

[R]Confusion possible
Macrophoma flaccida qui forme des colonies beiges pontuées de taches noires (pycnides) nombreuses et petites tandis que pour P. viticola les souches blanchâtre à argenté portent des pycnides noires plus grandes et dispersées.

[R] Images

  1. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (BISSON J., INRA)
    Excoriose de la Vigne Détail d'un cirrhe d'Excoriose (loupe binoculaire).
  2. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (SOUSA DIAS M., MA)
    Excoriose de la Vigne Petites taches nécrotiques foliaires, à bord jaune, dues à l'Excoriose de la Vigne.
  3. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (FERREIRA J., MA)
    Excoriose de la Vigne Jeune sarment de Vigne excorié montrant des craquelures brunes, présentes également sur pétioles et rachis.
  4. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (BUGARET Y., INRA)
    Excoriose de la Vigne Lésions d'Excoriose sur sarment de Vigne.
  5. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (ACTA)
    Excoriose de la Vigne Lésions longitudinales brun-clair d'Excoriose sur un rameau de Vigne.
  6. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (BASF)
    Excoriose de la Vigne Lésions d'Excoriose sur un rameau de Vigne entraînant le dessèchement d'une partie de grappe.
  7. Phomopsis viticola , Excoriose de la Vigne (BUGARET Y., INRA)
    Excoriose de la Vigne Plages nécrotiques dues à l'Excoriose à la base d'un rameau de Vigne.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie