vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Erysiphe graminis DC. f. sp. avenae

Mycologia, ASCOMYCOTINA, ERYSIPHALES, ERYSIPHACEAE .

Cultures attaquées: Blé, .


[R]Noms communs :

Oïdium,

Se rencontre dans toute l'Europe.

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
Les symptômes sont suffisamment typiques pour identifier la maladie.
Parasite obligatoire, le champignon ne se cultive pas surmilieu nutritif artificiel.

[R]Description
Feuilles, tiges et épis sont susceptibles d'être atteints, surtout dans les cultures à forte population.
Apparition pendant l'hiver d'un feutrage blanc depuis la première feuille jusqu'au tallage, surtout sur orge et blé d'hiver.
Du début de la montaison au gonflement, ce feutrage blanc superficiel devient gris et se parsème de points noirs (périthèces). A cette époque les dommages peuvent devenir plus fréquents sur les Blés que sur les Orges.
De l'épiaison à la récolte, la maladie devient grave si elle s'installe sur les épis. Des croûtes blanchâtres à grisâtres se forment sur les glumes.
Une chute du poids de 1000 grains est enregistrée pour le Blé lorsque les épis sont atteints.
Pour les Orges, ce sont les attaques précoces qui sont le plus préjudiciables en diminuant le système racinaire et la capacité de former des épis (tallage réduit).

[R]Biologie
Le champignon se conserve sous forme de périthèces (cléisthothèces) sur les pailles et les graminées sauvages.
Le passage d'une saison à l'autre se fait souvent grâce à la survie sur les hôtes vivants que sont les céréales d'hiver.
La dissémination se fait également par les conidies.
Les périthèces apparaissent en fin de végétation.

[R]Epidémiologie
La sporulation des conidies se produit dans une large gamme d'humidités relatives (HR) mais en absence d'eau liquide.
Les conidies sont disséminées par le vent, par temps sec et ensoleillé.
Elles germent à n'importe quelle humidité relative, pourvu qu'il n'y ait pas d'eau liquide, et contaminent la culture dans une large gamme de températures (2 C. à 30 C.).
Une alternance de jours chauds et humides augmente l'épidémie.

[R]Traitement
Traiter :.
- le Blé à l'épiaison, avec des fongicides, lorsque la dernière feuille est très contaminée.
- l'Orge d'hiver au stade un à deux noeuds, si l'attaque est forte à la base de la plante.
- l'Orge de printemps au début montaison.
Traiter selon les conseils locaux en alternant les familles chimiques afin d'éviter l'apparition de phénomènes de résistance.
Utiliser des variétés moins sensibles.

[R]Confusion possible
.

[R] Images

  1. Erysiphe graminis , Oïdium (VIDAL L., INRA)
    Oïdium des Céréales Sporulation visible d'Oïdium sur les barbes d'un épi de Blé dur.
  2. Erysiphe graminis , Oïdium (BASF)
    Oïdium des Céréales Cleistothèces (= Périthèces) d'Oïdium sur feuille de Blé.
  3. Erysiphe graminis , Oïdium (VEGH I., INRA)
    Oïdium des Céréales Détail des cleistothèces (= Périthèces), forme parfaite de l'Oïdium, sur une feuille de Blé.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie