vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Cryphonectria parasitica (Murrill) Barr
Endothia parasitica (Murrill) P.J. Anderson et H.W. Anderson

Mycologia, ASCOMYCOTINA, DIAPORTHALES, VALSACEAE .

Cultures attaquées: Châtaignier .


[R]Noms communs :

Chancre de l'écorce

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
La croissance rapide de nouvelles pousses, juste avant l'apparition du chancre, permet le diagnostic de cette maladie.

[R]Description
Ce parasite provoque sur les troncs et les branches des lésions brun rougeâtre de forme oblongues avec boursouflures jaunâtres. Le chancre entoure entièrement la branche qui sèche au delà de la lésion ; l'extrémité de la branche malade présente des bourgeons qui meurent ou qui développent des feuilles flétries et brunes. Lorqu'il s'agit d'un jeune tronc, il meurt et est bientôt remplacé par de nombreux rejets.
En vieillissant les chancres deviennent rugueux, l'écorce se fend et s'exfolie.
La maladie est très contagieuse au verger et peut détruire entièrement une châtaigneraie.

[R]Biologie
Le champignon se conserve sous l'écorce sous forme d'un stroma contenant les périthèces immergés dans le périderme. Les ascospores sont émises à l'air libre par l'intermédiaire de longs cols. Des pycnides de morphologie comparable à celle des périthèces, également formées dans le stroma, émettent à l'extérieur des pycniospores sous forme de cirrhes. Ascospores et pycniospores provoquent les nouvelles infections.

[R]Epidémiologie
Les ascospores sont disséminées par le vent sur de grandes distances.
La germination des ascospores a lieu entre 18 et 38 C. La température optimale .
d'exsudation des pycniospores est de 15 à 25 C. par temps couvert.
Les pycniospores sont disséminées par divers oiseaux et insectes.
Elles peuvent germer dans une très large gamme de températures (3 à 38 C.).
Les blessures ou fentes naturelles sont le siège de la contamination par les pycniospores ou les ascospores.

[R]Traitement
Lutte biologique disponible : inoculer des souches hypovirulentes.
Détruire les lésions par mise à nu du bois et supprimer les branches trop attaquées.
Couvrir les plaies avec un fongicide (voir recommandations locales).
Désinfecter les instruments de taille avec de l'alcool à brûler, du formol ou de l'eau de Javel.
Si la souche est atteinte, abattre l'arbre et détruire la souche par le feu.

[R]Confusion possible
.

[R] Images

  1. Endothia parasitica , Chancre de l'écorce (VEGH I., INRA)
    Chancre de l'écorce sur Châtaignier Dépérissement d'un Châtaignier dû à Endothia parasitica .
  2. Endothia parasitica , Chancre de l'écorce (GROSCLAUDE C., INRA)
    Chancre de l'écorce sur Châtaignier Chancre d' Endothia parasitica avec éclatement de l'écorce sur le tronc d'un jeune Châtaignier.
  3. Endothia parasitica , Chancre de l'écorce (VEGH I., INRA)
    Chancre de l'écorce sur Châtaignier Boursouflures jaunâtres d' Endothia parasitica sur tronc de Châtaignier présentant un éclatement de l'écorce.
  4. Endothia parasitica , Chancre de l'écorce (POINSO B., INRA)
    Chancre de l'écorce sur Châtaignier Chancre de l'écorce sur un tronc de Châtaignier.
  5. Endothia parasitica , Chancre de l'écorce (POINSO B., INRA)
    Chancre de l'écorce sur Châtaignier Eclatements provoqués par le Chancre de l'écorce sur un tronc de Châtaignier.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie