vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Stigmina carpophila (Lév.) M.B. Ellis
Coryneum beijerinckii Oudemans,

Mycologia, DEUTEROMYCOTINA, HYPHOMYCETALES, DEMATIACEAE .

Cultures attaquées: Abricotier, .


[R]Noms communs :

Maladie criblée,

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
.

[R]Description
La maladie atteint les feuilles, les rameaux et les fruits.
Sur feuilles, des ponctuations rouges d'environ 1 mm de diamètre, dispersées sur le limbe sont observées dès le printemps puis ces lésions évoluent en taches circulaires d'environ 3 mm de diamètre, présentant un centre nécrosé grisâtre et une bordure pourpre. Le centre de la nécrose se détache progressivement, entraînant la perforation des feuilles.
Sur les rameaux, les taches apparaissent bien délimitées par leur marge brune entourant un centre nécrosé mais persistant. La lignification de tels rameaux au début de l'automne sera difficile et les lésions formeront autant de chancres.
Sur fruits, les taches sont nombreuses, plus ou moins en relief et peuvent être accompagnées d'une gommose plus ou moins intense. Même lorsqu'ils parviennent à maturité, les fruits sont fortement dépréciés.

[R]Biologie
Le champignon se conserve dans les chancres et les bourgeons des rameaux atteints où il survit d'une année sur l'autre. Il continue d'ailleurs à se développer pendant la saison hivernale si les conditions lui sont favorables.
Au printemps, les conidies produites au niveau de cette source d'inoculum, entraînées par les eaux de pluies, contaminent les fleurs puis les jeunes feuilles.

[R]Epidémiologie
Les conidies restent viables pendant plusieurs mois en conditions sèches mais ne sont pas détachées par le vent. Leur dissémination nécessite une intervention des pluies.
En conditions humides, elles sont toutefois capables de germer dans une large gamme de températures au-dessus de 2 C., ce qui permet les infections hivernales des bourgeons.

[R]Traitement
Eliminer les rameaux présentant des chancres avant et après l'hiver.
Eviter les arrosages par aspersion.
Traitement avec les fongicides conseillés localement, réalisés en même temps que pour la Cloque ( Taphrina deformans ).

[R]Confusion possible
d'autres causes provoquant la criblure des feuilles (champignons ou bactéries).

[R] Images

  1. Coryneum beijerinckii , Criblure à Coryneum (ACTA)
    Criblure à Coryneum sur Pêcher Taches de Coryneum beijerinckii sur pêches.
  2. Coryneum beijerinckii , Criblure à Coryneum (GROSCLAUDE C., INRA)
    Criblure à Coryneum sur Pêcher Dégâts de Coryneum beijerinckii sur pêches.
  3. Coryneum beijerinckii , Criblure à Coryneum (VEGH I., INRA)
    Criblure à Coryneum sur Abricotier Détail de taches du Coryneum beijerinckii sur un abricot.
  4. Coryneum beijerinckii , Criblure à Coryneum (GROSCLAUDE C., INRA)
    Criblure à Coryneum sur Pêcher Détail d'une Criblure à Coryneum sur une feuille de Pêcher.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie