vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Chondrostereum purpureum (Pers.) Pouzar x Poméidés
Stereum purpureum (Pers.) Fr.

Mycologia, BASIDIOMYCOTINA, APHYLLOPHORALES, STEREACEAE .

Cultures attaquées: Pommier, .


[R]Noms communs :

Maladie du plomb parasitaire

Présent surtout sous les climats maritimes froids et humides.

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
.

[R]Description
Le feuillage attaqué présente un éclat terne blanchâtre qui peut avoir un aspect argenté, plombé ou laiteux. Une ou plusieurs branches peuvent être touchées. Sur la nervure médiane apparaissent des stries de couleur rouille.
Le tissu foliaire peut se dissocier, des parties de la feuille se détacher, de telle sorte que des trous aux bords effilochés de couleur brune apparaissent. Lors d'attaques importantes, quelques branches dépérissent (avec une pourriture sèche), parfois l'arbre entier est touché. Parmi les symptômes du bois, on compte les nécroses de l'écorce, le brunissement du bois, le dessèchement des extrémités et l'épanchement de gomme. A proximité du sol, sur le tronc à partir du bois infecté poussent des carpophores en demi-cercle ( ces carpophores reproducteurs se développent souvent plusieurs années aprés l'infection). Les arbres attaqués présentant de tels carpophores doivent être abattus.

[R]Biologie
A partir de branches mortes se développent des carpophores à la face supérieure mate et pâle, et à la face inférieure de couleur rouge clair au début puis violet-pourpre. Les basidiospores formées à la face inférieure des carpophores sont disséminées par le vent après les pluies. L'infection a lieu par des écorchures sur l'écorce des troncs. Le champignon libère une substance qui provoque le détachement de l'épiderme du parenchyme des feuilles, d'ou l'aspect plombé. La réceptivité des arbres augmente avec les dégâts causés par le gel et la sècheresse.

[R]Epidémiologie
La contamination a lieu surtout en automme après d'importantes précipitations, Un printemps froid et humide suivi par un été pluvieux favorise l'attaque (humidité relative supérieure à 90 p.cent). Les attaques entre juin et août sont rares.

[R]Traitement
Eviter les écorchures et soigner les arbres.
Elaguer les bois malades en juillet-août.
Brûler les bois porteurs de carpophores.
Pratiquer si possible une taille courte.
Lutter à l'aide d'auxilliaires Trichoderma viridae (champignon antagoniste).
Fertiliser à l'aide d'engrais contenat du fer et de l'urée en début de maladie.

[R]Confusion possible
.

[R] Images

  1. Stereum purpureum , Plomb parasitaire (VEGH I., INRA)
    Plomb parasitaire des Arbres fruitiers Poiriers, au verger, atteints de Plomb parasitaire.
  2. Stereum purpureum , Plomb parasitaire (VEGH I., INRA)
    Plomb parasitaire des Arbres fruitiers Taches et déformations provoquées par le Plomb parasitaire sur feuilles de Poirier (faces inférieures et supérieures).
  3. Stereum purpureum , Plomb parasitaire (VEGH I., INRA)
    Plomb parasitaire des Arbres fruitiers Lésion de Plomb parasitaire visible sur une coupe transversale de tronc de Poirier.
  4. Stereum purpureum , Plomb parasitaire (VEGH I., INRA)
    Plomb parasitaire des Arbres fruitiers Coupe longitudinale d'une branche de Poirier montrant une attaque de Plomb parasitaire.
  5. Stereum purpureum , Plomb parasitaire (VEGH I., INRA)
    Plomb parasitaire des Arbres fruitiers Présence de carpophores de Stereum purpureum à la base d'un tronc de Poirier.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie