vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Botryotinia fuckeliana (de Bary) Whetzel x Tournesol
Sclerotinia fuckeliana (de Bary) Fuckel

Mycologia, ASCOMYCOTINA, HELOTIALES, SCLEROTINIACEAE .

Cultures attaquées: Tournesol .


[R]Noms communs :

Pourriture grise

Omniprésent dès que les conditions sont tempérées. De très fortes températures enrayent son développement.

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
La pourriture grise est surtout visible à l'oeil nu à la fin de la période de végétation sur l'ensemble des organes du Tournesol.
Le champignon peut être isolé et cultivé sur milieu nutritif artificiel.

[R]Description
Ce parasite détermine un feutrage gris sur capitule et tige atteints tandis que les feuilles se déssèchent préférentiellement par l'extrémité. Au début de la maturité, des taches brun clair apparaissent sur la face non fleurie du capitule évoluant rapidement, si les conditions sont favorables, en taches sporulantes (sporulation grise constituée de conidies) visibles en face fleurie de l'inflorescence ; des sclérotes noirs, plats et sans medulla, se forment sur les débris de culture après la récolte ou directement sur les plantes lorsque la récolte est trop .
tardive.

[R]Biologie
La conservation du champignon se réalise l'hiver, sur et dans le sol, sous forme de mycélium ou de sclérotes dans les débris végétaux ; à l'intérieur et à l'extérieur de l'akêne sous forme de mycélium.
Au printemps, les formes hivernales du champignon germent pour donner des conidies qui se répandent partout dans l'atmosphère et se déposent sur tout type de végétal. La dispersion par le vent de ces conidies se fait au hasard et ne détermine pas de foyer dans la culture.
Le nombre de cycles de multiplication de ce champignon est grand et d'autant plus important que les conditions climatiques lui sont favorables.
La présence de tissus légèrement sénescents (pièces florales), de pollen, ou de blessures favorise l'installation de ce saprophyte.

[R]Epidémiologie
La germination des conidies est possible sur les fleurons à des humidités relatives supérieures à 85 p. cent. La température optimale de germination est de 18 C. La colonisation des fleurons est rapide mais passe souvent inaperçue, toutefois la colonisation de l'ensemble des tissus du capitule est beaucoup plus lente et les premiers symptômes à l'épiderme inférieur n'apparaissent qu'au stade de maturité du capitule.
Le véritable déclenchement de l'épidémie (accélération du nombre de cycles de multiplication du champignon et généralisation de la contamination à l'ensemble de la culture) est surtout dû à une alternance de périodes successives de forte humidité relative (> 85 p. cent) et de ressuyage.

[R]Traitement
Un traitement de semences est nécessaire afin d'éviter les fontes de semis.
Les traitements chimiques se heurtent à des résistances de l'agent pathogène à certaines matières actives.
Des recherches sur les microorganismes antagonistes naturels du champignon ont été entreprises et le champignon Trichoderma harzianum Rifai. semble donner satisfaction et pouvoir être combiné avec une lutte chimique classique (étude en cours).

[R]Confusion possible
Sclerotinia sclerotiorum tant que les taches sporulantes de B. cinerea ne sont pas recouvertes de conidies : la "pourriture grise" caractéristique.

[R] Images

  1. Botrytis cinerea , Pourriture grise (SLAGMULDER C., INRA)
    Pourriture grise sur Tournesol Pourriture grise d'origine tardive sur capitule de Tournesol.
  2. Botrytis cinerea , Pourriture grise (LAMARQUE C., INRA)
    Pourriture grise sur Tournesol Taches non sporulées de Botrytis cinerea à la base des bractées capitulaires de Tournesol (Botrytis précoce).
  3. Botrytis cinerea , Pourriture grise (SLAGMULDER C., INRA)
    Pourriture grise sur Tournesol Détail de l'attaque d'un capitule de Tournesol par la Pourriture grise (observation de la face fleurie).
  4. Botrytis cinerea , Pourriture grise (SLAGMULDER C., INRA)
    Pourriture grise sur Tournesol Coupe d'un capitule de Tournesol montrant l'installation de la Pourriture grise dans toute son épaisseur.
  5. Botrytis cinerea , Pourriture grise (LAMARQUE C., INRA)
    Pourriture grise sur Tournesol Sclérotes de Botrytis cinerea en forme de plaques sur la face inférieure d'un capitule de Tournesol en surmaturité.

lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie