vers la page d'acceuil de
HYPP Pathologie


Armillaria mellea (Vahl) P. Kummer x Vigne
Armillariella mellea (Vahl.ex.Fr.) Karst.

Mycologia, BASIDIOMYCOTINA, AGARICALES, TRICHOLOMATACEAE .

Cultures attaquées: Vigne .


[R]Noms communs :

Pourridié

Partout où l'inoculum est présent, la maladie survient principalement en conditions humides et sur des sols lourds présentant des débris végétaux de l'année précédente.

Identification, Description, Biologie, Epidémiologie, Traitement, Confusion possible, Images


[R]Identification
Le Pourridié s'observe sous l'écorce du collet et des racines.
Eventuellement, les rhizomorphes (cordons mycéliens à allure de racine) peuvent apparaître extérieurement.
Des carpophores peuvent être observés quelques fois à la base du cep.
Le champignon peut être isolé et cultivé sur milieu nutritif artificiel.

[R]Description
Perte de vigueur des plantes qui montrent une croissance réduite, des pousses chêtives, des feuilles jaunes dès l'été, un dessèchement progressif des sarments, un chancre près du collet et la mort des racines accompagnée d'une odeur de moisi.
Toute la plante peut dépérir. La contamination et la mort progresse peu à peu dans le vignoble.
Sous l'écorce des racines infectées, des strates de mycélium blanc crémeux apparaissent, cependant qu'à l'extérieur, on peut observer les rhizomorphes.
Après les premières pluies de l'automne, des carpophores de couleur miel peuvent apparaître à la base des ceps.

[R]Biologie
Le champignon se conserve à l'intérieur du bois infecté et des racines et de manière saprophytique, dans le bois mort, pendant plusieurs années.
Il se développe sur des sols humides en permanence, qui portent des débris de culture en particulier, supérieurs à 3 cm de long.
La contamination des racines résulte du contact avec des racines malades, oubien avec l'inoculum dans le sol ou encore avec tout ou partie de rhizomorphe. Le champignon pénètre dans la racine, tue le cambium (= assise génératrice) et détruit le xylème (= bois).
L'infection peut aussi démarrer à partir des basidiospores qui germent dans les blessures de racines ou les tissus morts. Le mycélium se développe toujours sous l'écorce tandis que les rhizomorphes peuvent également apparaître à l'extérieur des racines et entourer celles-ci.
Les fructifications sexuées ou carpophores producteurs de basidiospores (= basidiocarpes) sont de couleur miel.

[R]Epidémiologie
Les conditions favorables à l'infection sont : la présence préalable de racines de plantes ligneuses dans le sol, l'incorporation au sol de fumier non entièrement décomposé, l'utilisation d'engrais verts avec des débris de plus de 3 cm de diamètre et une humidité à constante saturation.

[R]Traitement
Exporter les débris de culture et racines des cultures précédentes.
Utiliser du fumier entièrement décomposé.
Lutte chimique difficile et aléatoire.

[R]Confusion possible
Rosellinia necatrix , mais A. mellea forme des plaques de mycélium blanc-jaunâtre sous l'écorce tandis que R. necatrix forme un mycélium externe grisâtre et arachnéen.

[R] Images


lire cette page en Anglais

Consulter HYP3 en ligne : Especes (nom scientifique), Maladies (noms communs), Glossaire, Cultures.

vers la page d'acceuil de HYPP Pathologie