Zone de texte éditable et éditée



Accueil >  Présentation, missions...

Présentation, missions...

Marion Guillou, Présidente directrice générale de l’INRA et Patrice Debré, Président du CIRAD ont mis en place un Gip, groupement d’intérêt public : l’Initiative française pour la recherche agronomique Internationale (IFRAI) le 25 avril 2007. Cette démarche de rapprochement des deux organismes français, engagée depuis plusieurs mois, soutenue et encouragée par le ministre de la recherche, vise à promouvoir à l’international, une offre française en recherche agronomique.

Dans une perspective de développement durable à l’échelle de la planète, l’objectif est de construire ensemble et en liaison avec les partenaires du Nord et du Sud, une vision partagée des mutations de l’agriculture, de l’alimentation, de l’environnement et du monde rural et de concevoir et proposer des programmes scientifiques sur des thématiques d’intérêt partagé sur les verrous de connaissance ainsi identifiés.

En tirant ainsi parti des compétences et complémentarités des deux organismes, ce Gip permettra à la recherche agronomique de gagner en qualité, en pertinence et en efficacité dans leur offre à l'international.

Les enjeux sont importants et la recherche agronomique doit plus que jamais se mobiliser

Qu’il s’agisse du  réchauffement climatique, de l’émergence de maladies ou de la sécurité et de la sûreté alimentaire, le CIRAD et l’INRA partagent le constat de l'importance croissante et de la  globalisation des questions adressées à la recherche agronomique, dans un contexte institutionnel volontariste traduit par les « Objectifs du Millénaire pour le Développement ».

Des défis forts sont posés pour assurer une production agricole et de carbone renouvelable en quantité, en préservant les ressources naturelles, cela dans des conditions socio-économiques favorables pour les acteurs du nord et du sud. La recherche agronomique et le développement de ce fait, prennent nécessairement une dimension internationale.

La création de ce groupement revêt un caractère unique à l’échelle mondiale : il permettra aux deux établissements de disposer, au plus haut niveau, de véritables carrefours exploratoires stratégiques tirant parti et contribuant à l’évolution des sciences, et de travailler à des propositions pertinentes et ouvertes de programmes scientifiques adressés aux décideurs nationaux comme internationaux.

Le Gip a ainsi pour objectif, de dynamiser la contribution internationale de la France, en particulier vis-à-vis du groupe consultatif de la recherche agronomique internationale (GCRAI)

Un programme commun de travail pour 2007-2008

Ce programme s’appuie sur des réflexions initiées au cours de l’année 2006. Il s’agit par exemple :


de la réalisation d’études prospectives comme « Agri-Monde : Agricultures et alimentation du monde en 2035 »,
de la structuration des partenariats avec les grands centres du dispositif de recherche international et de la participation aux programmes tels que le changement climatique
de la recherche de complémentarités et de synergies dans les zones géographiques ciblées comme la méditerranée ou des pays émergents.

Entre les deux établissements : une vision commune, des stratégies complémentaires, des missions différentes

Les deux établissements qui conservent des missions différentes, maintiennent chacun leurs spécificités ainsi que le pilotage de leur dispositif de recherche (unités et départements scientifiques) sous le contrôle leurs conseils d’administration.

Rédaction : MC
Date de création : 23 Janvier 2008
Mise à jour : 15 Mai 2008