Dispositif Agrimonde

Organisation


L’INRA et le CIRAD sont commanditaires et co-maîtres d’ouvrage. Le directeur de l’unité prospective de l’INRA, Sandrine Paillard, est responsable de l’opération qui est réalisée par une équipe mixte CIRAD-INRA. Un comité d’experts, présidé par Henri Carsalade, constitué d’une vingtaine de représentants des principales institutions françaises parties prenantes de la réflexion et de la décision relatives aux systèmes alimentaires, a un rôle d’avis et de conseil. Un groupe d’appui, composés de chercheurs et d’experts de l’INRA, du CIRAD et d’autres organismes ou lieux de recherche, construit et analyse avec l’équipe projet les scénarios.

Etapes de travail


L’analyse et la construction des scénarios repose sur la "plateforme" Agrimonde. Elle fournit à l’INRA et au CIRAD un cadre pérenne de réflexion collective sur les enjeux associés aux agricultures et alimentations du monde.
1. Construction de la plateforme : juin 2006 – mai 2007
2. Analyse de quelques scénarios en 2007
3. Mise en débat des premiers résultats début 2008


1. La construction de la plateforme Agrimonde
La plateforme revêt une dimension qualitative et une dimension quantitative.
Le module qualitatif consiste en :
- La construction en interaction avec le groupe d’appui et le Comité d’experts d’une grille d’analyse de scénarios (système Agrimonde) (annexe 1)
- Le choix des scénarios à analyser et à construire par le groupe d’appui, validé par le Comité d’experts, y compris la traduction des scénarios des prospectives externes (FAO…).
Le module quantitatif permet de quantifier certains éléments des scénarios afin de :
1. les illustrer
2. tester leur cohérence et différentes variantes
Les éléments quantifiés (paramètres) permettent de calculer, pour chaque scénario, les besoins et ressources de produits agricoles. Les principaux paramètres sont relatifs aux besoins alimentaires, aux usages des sols et aux rendements agricoles.


2. La mise en oeuvre de la plateforme
Pour un scénario donné, elle consiste en :
1. donner une valeur pour 2050 aux paramètres au niveau des grandes régions du monde (dit scénario "régional"), à partir de données traitées au niveau national) afin de calculer les besoins et ressources régionaux de produits agricoles, sur la base :
a) des éléments quantifiés disponibles
b) revue de la littérature et dires d’experts (notamment du groupe d’appui)
2. donner une valeur aux échanges interrégionaux sur la base des besoins et ressources régionaux de produits agricoles ;
3. ajuster la valeur des paramètres, afin d’assurer la cohérence du scénario, tester des variantes, étudier les implications des scénarios


3. La mise en débat des premiers résultats
Suite à la rédaction d’un rapport final, la restitution et la mise en débat des résultats s’organiseront autour d’un colloque au premier trimestre 2008.

 

Rédaction : Micom
Date de création : 13 Février 2008
Mise à jour : 14 Février 2008