Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA


Vache folle en ligne

Page mise à jour le 19 octobre 2001 : dernière(s) nouvelle(s). Prochaine mise à jour, lundi 22 octobre
Moteur de recherche spécial
.
Les nouvelles de 2001,  2000, de 1999, de 1998 ; les très anciennes nouvelles  de 1997.

Après avoir pris connaissance des Nouvelles de la vache folle et des Documents de la vache folle, faites le Point sur la vache folle, examinez le le Dossier de l'ESB n°1 sur L'abattage des troupeaux touchés par l'ESB (nouveau !) et replongez-vous dans La crise de la vache folle (un document historique !)  Parcourez ensuite un choix de pages en français A propos de vache folle en passant la nouvelle carte animée de l'ESB en France mise au point par Pierre Lavie, laissez-vous entraîner vers des sites anglophones About mad cow et anglais At mad cow's home, examinez une Liste de discussion et, pour recevoir au fur et à mesure et faire circuler les informations sur l'Encéphalopathie spongiforme bovine (bref, pour être vachement au courant), rejoignez la liste ESB.
Et notez qu'il y a une liste française également très utile sur l'ensemble des questions concernant la sécurité alimentaire, le forum Hygiène.
Et que certaines contributions à la liste ESB sont reprises ci-dessous, en bleu.

Et, sono à fond, consultez notre meuglothèque, tout en relisant les anciennes nouvelles de la vache folle.

Farfouilleur bovin
explore l'ensemble des pages Vache folle en ligne.

Pour chercher dans l'ensemble du site du Courrier, utilisez le Farfouilleur général en page d'accueil.

Et pendant ce temps là, que font les vachères
(What the cowgirls do ?) ?


[R] Nouvelles nouvelles de la vache folle  
par Yves Le Pape, aidé d'Aline Morin, B.Peiffer et F. Van Obbergen. La dernière nouvelle est sur le dessus de la pile, marquée d'une pimpante corbine.
Ces nouvelles sont collectées avec l'aide des abonnés de la Liste ESB.
NB : Au fil du temps, plusieurs liens sont devenus inopérants : nous nous efforçons de pister sur le Web les sites migrants et de corriger les adresses mais pour ceux qui ont toute l'apparence de la mort...

À consulter : le bilan chiffré de l'évolution de l'ESB au Royaume-Uni et dans le monde, établi par l'Office international des épizooties.
À lire : L'histoire de la la vache folle (Pour la science, fév. 1999). À visiter également deux belles pages personnelles : une page franco-espagnole de Fred Romano et celle de P. Lavie, vétérinaire en Haute-Loire, une page très animée et tout à fait à jour qui met en ligne maintenant une carte de France des cas d'ESB."
Autre recommandation : celle de (re)visiter les liens vache(s) de notre Kiosque animaux.

NDLR : Un lien internautique n'est pas un PACS ! où il est rappelé qu'ici, sur cette page comme ailleurs sur le site du Courrier, la pose d'un lien hypertexte pointant vers un autre site signifie uniquement qu'on met à disposition de l'internaute un chemin (qu'il a le choix d'emprunter ou pas) vers une information disponible ailleurs, préexistante et mise en ligne de façon indépendante. [R]


Le  19 octobre 2001    

----------

Dans Libération du 19 octobre un article de Julie Lastérade : Un doute sur les échantillons provoque l'annulation d'une étude. Du mouton ou de la vache, qui est fou ?
Ils s'étaient préparés à devoir gérer une situation de crise. Les experts du ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra) britannique, du Seac, de la Food Standard Agency et leurs homologues européens vont pouvoir souffler. L'hypothèse du mouton fou n'est pas confirmée.

La question du passage de l'ESB au mouton tourne au fiasco. Pour nos visiteurs anglophones, il sera utile de se reporter à la presse britannique qui rend compte des événements :

Dans The Independent, sous le titre "Scientists in vital BSE experiment tested wrong animal brains"

Dans The Daily Telegraph : "BSE test on sheep ends in fiasco"

Dans The Guardian : Study of BSE in sheep collapses in tests blunder

Dans un tout autre domaine, franco-français

On lira dans Le Monde un article intitulé : Incident de séance au Sénat sur "Politique folle"

Sur le site Caducée, le 18 octobre : Transmission inter espèces du prion et adaptation

Des chercheurs américains, à l’heure où certains scientifiques pensent que l’ESB se transmet à l’homme via les chats en Grande Bretagne, ont cherché à comprendre comment une maladie à prion pourrait se propager à d’autres espèces. Ils ont examiné les processus par lesquels la maladie dite de la ‘scrapie’ se transmet du hamster à la souris et constaté une capacité du prion à s’adapter à son nouvel environnement.
Source : J. Virol 2001 ;75(21) : 10106-12.

----------

Brèves :

ESB chez les moutons : des tests menés pendant quatre ans ... sur des bovins.  Londres, le 19 octobre, AFP sur La recherche
Le gouvernement britannique a reconnu vendredi que des analyses menées pendant plus de quatre ans sur l'éventuelle présence de la maladie de la vache folle chez le mouton, avaient en fait été pratiquées sur des prélèvements de bovins.

Dans Libération, le 19 octobre :
A Hornaing, dans le Nord, la Snet produit une électricité d'un genre nouveau.

Sur Agrisalon, le 18 octobre : En Suisse, l'OVF, Office Vétérinaire Fédéral vient de confirmer 3 nouveaux cas d'ESB détectés dans la Confédération, dont un cas sur un animal né en août 1997.

L'usine Nouvelle, le 18 octobre : Vivindus : l'usine de Fougères attaquée par des éleveurs en colère

Deux nouveaux cas de vache folle en Maine-et-Loire. Angers, le 19 octobre, AFP sur La recherche

Un sixième cas de vache folle en Haute-Vienne. Limoges, le 19 octobre, AFP pour La recherche

Deux nouveaux cas de vache folle dans le département de Haute-Savoie. Annecy, le 19 octobre, AFP sur La Recherche

A lire, l'enquête "les Français et le goût", réalisée par Ipsos


Le 18 octobre 2001

Brèves :

Du Japon, on apprend par une dépêche Kyodo (en anglais) qu'il y a une faible probabilité qu'un premier cas de nouveau variant de la MCJ soit confirmé, comme on le craignait hier.

M. Chirac souhaite de nouvelles mesures de soutien pour les éleveurs. Rodez, 18 octobre, AFP sur La Recherche.

----------

Sur Agrisalon, le 18 octobre : La féverole courtisée.
La féverole intéresse de nouveaux producteurs comme alternative au pois dans certains secteurs, ainsi que des éleveurs, conventionnels ou bio, désireux d’acquérir une autonomie en protéines végétales.

Farines animales tranformées en combustible pour centrale électrique.
La Société nationale d'électricité et de thermique SNET (filiale des Charbonnages de France), a commencé début octobre à brûler dans sa centrale d'Hornaing (Nord), des farines animales à titre expérimental, a annoncé jeudi son président André Sainjon dans un point de presse. Paris, 18 octobre, AFP sur La Recherche

----------

Pas de trace d'ESB chez le mouton jusqu'à présent (étude gouvernementale).
Londres, 18 octobre - Une étude scientifique, commandée par le gouvernement britannique, n'a décelé jusqu'à présent aucune trace d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) chez le mouton, a annoncé jeudi le ministère de l'Environnement, l'Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA). AFP sur La Recherche

----------

Selon une dépêche Ananova (en anglais), les britanniques ont annoncé ne pas avoir trouvé de traces d'ESB chez les moutons. On en reparlera certainement dans les jours qui viennent.

Un communiqué du ministère de l'Agriculture français daté du 17 octobre : "Crise bovine : Jean Glavany - ministre del'agriculture et de la pêche - annonce 23 initiatives nouvelles en faveur des éleveurs. A l'occasion des questions d'actualité à l'Assemblée Nationale il a souligné la mobilisation permanente du Gouvernement pour trouver des solutions à la crise qui touche la filière bovine. A lire le communiqué de presse et le "dossier technique du ministre" dans notre rubrique "dossiers et communiqués de presse."

Sur le même sujet, sur Agrisalon , le ministre de l'agriculture annonce une table ronde avec les représentants des éleveurs bovins mi-décembre A l'occasion des questions d'actualité à l'Assemblée Nationale, Jean Glavany, ministre de l'agriculture, a précisé avoir recensé "plus de 20 initiatives nouvelles ! " menées depuis septembre et annoncé d'autres initiatives à venir, ainsi qu'une table ronde, comme étape finale.

Toujours sur Agrisalon, crise bovine : valoriser defaçon durable la filière jeunes veaux.

Dans Le Télégramme du 18 octobre on pourra lire : Porc, lait, viande bovine... Les démarches de qualité dans le domaine des productions animales (lait, porc, volaille, viande bovine) s'accélèrent en Bretagne et se diversifient. C'est le constat d'une récente étude des Chambres d'Agriculture de Bretagne.

----------

Brèves :

Premier cas possible au Japon de la forme humaine de la maladie de la vache folle. Tokyo, 18 octobre - Une jeune Japonaise présente des symptômes de ce qui pourrait être le premier cas de la forme humaine de la maladie de la vache folle dans ce pays, a indiqué jeudi une source officielle, au moment où le gouvernement tente de rassurer les consommateurs avec le lancement de tests systématiques de l'ESB chez les bovins. AFP sur La Recherche

----------

Sur Agrisalon, le 17 octobre, 4 cas d'ESB confirmés en France.

Dans Les Echos du 16 octobre, un article de Marie-Josée Cougard : Un million de ménages a renoncé à la viande de boeuf.
La crise de confiance du consommateur, apparue en octobre 2000 après qu'une vache atteinte d'ESB eut été trouvée dans un abattoir, est deux fois plus grave que celle que les révélations des Britanniques avaient déclenchée en 1996.

Sur Agrisalon, le 17 octobre : La FNSEA satisfaite de sa rencontre avec Jean Glavany.
Le ministre de l’Agriculture, Jean Glavany, vient d’annoncer à Jean-Michel Lemétayer, qu’il s’engage à mettre en place un plan global d’intervention. "La détresse des éleveurs français, touchés par une crise sans précédent, qui s’exprime depuis de nombreux mois au travers des revendications et actions syndicales développées par la FNSEA, a été entendue par le gouvernement" déclare le syndicat dans un communiqué publié à l'issue de la rencontre de son président, ce mercredi 17 octobre, avec le ministre de l'agriculture.

Dans le quotidien El Païs du 17 octobre, la Galice annonce un vingquatrième cas d'ESB (en espagnol).
De son côté le Japon, selon une dépêche AP (en anglais), décide de ne pas rendre publique les résutats des premiers tests ESB qu'il va faire réaliser.

Brèves :

50e cas de vache folle découvert en Belgique. Bruxelles, 17 octobre - AFP sur La Recherche.

Le Japon commence jeudi des tests systématiques de dépistage de l'ESB. Tokyo, 17 octobre - AFP sur La Recherche.


Le 17 octobre 2001

C'est à lire dans Ouest-France du 17 octobre : Mobilisation générale des éleveurs .
La FNSEA lance des opérations de contrôle d'origine des viandes Depuis 48 heures, les éleveurs sont passés à l'action, dans une vingtaine de départements. En Bretagne, en Normandie et, surtout, dans les Pays de la Loire, ils ont effectué des contrôles d'origine des viandes, manifestant aussi leur grande détresse économique et morale.

Brèves :

La filière bovine veut reconquérir la confiance des consommateurs. Paris, 16 octobre, AFP sur La Recherche.

Second cas de vache folle dans la Vienne. Montmorillon (Vienne), 16 octobre, AFP sur La Recherche.

Aide européenne de 155 millions d'euros pour combattre les maladies animales. Bruxelles, 16 octobre, AFP sur La Recherche.


Le 16 octobre 2001

Pour suivre les derniers développements de la crise japonaise, on pourra lire aujourd'hui, en anglais, l'article du Asahi Shimbun, intitulé "Tests show 2nd cow BSE-free; ministry finalizes guidelines".

Les nouvelles d'Italie, en provenance du ministère de la Santé et en italien, concernent un animal de cinq ans diagnostiqué positif () et le bilan des tests réalisés dans ce pays.

----------

Brève :

Pleinchamp, le 15 octobre. Aliments du bétail - Les pourcentages d'ingrédients devront être indiqués.

----------

A regarder ce mardi soir à la télévision, sur M 6 à partir de 20 h 50 : E=M 6, Que mangeons-nous vraiment ? une émission présentée par Mac Lesggy.
Au sommaire: «La viande de boeuf: est-elle enfin saine?». Après la crise de la vache folle, l'enquête est menée auprès des éleveurs. Quelles sont les mesures qui permettent de sécuriser les troupeaux? Des abattoirs ouvrent leurs portes afin de savoir comment fonctionne le dépistage.

A lire dans Le Quotidien du Médecin, le 15 octobre, un article de Delphine Chardon : Le CEA lance un laboratoire P3 dédié au prion.
En septembre dernier, les portes du laboratoire L3 se sont ouvertes au CEA Saclay, en Essonne. Respectant des normes de sécurité draconiennes, ce centre de recherche a une double mission, en accord avec le plan Biotox : développer les méthodes de diagnostic pour les maladies à prion et cribler de nouvelles molécules thérapeutiques.

Le Parisien du 16 octobre écrit : La maladie de la vache folle ne se transmettrait pas à l'homme.
La forme humaine de Creutzfeldt-Jakob, nouveau variant, n'est peut-être pas provoquée par la maladie de la vache folle. C'est la théorie surprenante, et optimiste, livrée par un médecin britannique, le docteur George Venters, dans le très sérieux British Medical Journal de cette semaine.

----------

Brèves :

Au Japon, baisse des ventes de Mc Donald's de 10% suite à la crise de la vache folle. Tokyo, 15 oct obre - AFP sur La Recherche.

Nouveau cas d'ESB en Suisse: le 26e depuis le début de l'année. Berne, 15 octobre - AFP sur La Recherche.


Le 15 octobre 2001

Dans Libération du 15 octobre, un article de Julie Lasterade : Les moutons bientôt fixés sur leur sort.
Les experts anglais diront vendredi si les ovins atteints de tremblante cachent une ESB. Le sort du mouton tient à une date. Le 19 octobre, les experts du comité de surveillance britannique des encéphalopathies spongiformes (SEAC) devraient savoir si des moutons qu'ils croyaient atteints de tremblante, maladie ovine courante, n'hébergeaient pas en réalité l'agent responsable de la maladie de la vache folle.

Que Choisir à propos du sondage BVA de l'ANIA : Le risque alimentaire au second rang.
En matière alimentaire, la France apparaît être le pays offrant la meilleure garantie sanitaire, le Royaume-Uni et les Etats-Unis étant relégués loin derrière.
Les fabricants d'engrais, de pesticides et d'aliments du bétail sont les acteurs de la filière alimentaire que les consommateurs jugent le moins bien, juste devant les agriculteurs. L'image des industriels de l'agroalimentaire reste stable et les consommateurs leur reproche essentiellement un défaut de communication et un manque d'anticipation sur les exigences réglementaires.

Pour suivre les nouveaux développements de la crise japonaise, on pourra consulter deux articles en anglais parus dans le Daily Yomiuri ; le premier annonce la fausse alerte que constitue la nouvelle suspicion d'ESB et le second expose les derniers événements qui secouent la filière bovine de ce pays .

----------

C'est à lire dans Libération daté des 13 et 14 octobre, un article de Richard Werly correspondant au Japon : La vache folle fait trembler le Japon.
L'archipel, qui se croyait protégé, panique après la découverte d'un cas. "Le Japon, qui se croyait protégé par son insularité, par ses mesures d'hygiène très strictes et par la faible utilisation des farines animales, se réveille contaminé et dépourvu. Le ministère de l'Agriculture japonais qui, en juin, avait tout fait pour bloquer un rapport de la commission européenne très inquiétant sur le risque d'ESB dans l'archipel, sonne l'alarme"

----------

Brèves :

Second cas suspect de vache folle: résultat négatif des vérifications (presse). Tokyo, 12 octobre, AFP sur La Recherche.

M. Sauvadet : approvisionner les cantines en viande bovine française, Paris, le 12 octobre, AFP sur La Recherche.

Un nouveau cas d'ESB en Belgique porte à 49 le nombre d'animaux infectés, Bruxelles, le 12 octobre, AFP sur La Recherche.


Le 12 octobre 2001

----------

A regarder sur Arte, Dimanche 14 octobre, une soirée "Nos amis les vétérinaires" et en particulier à 22h 15 le documentaire "Les bêtes" d'Ariane Doublet.

Pour nos visiteurs anglophones, le British Medical Journal (BMJ) relance la controverse sur le lien entre ESB et MCJ.
L'article de George A Venters qui remet en cause l'existence de cette relation est largement commenté dans la presse britannique. James Ironside y repond dans un article de James Meikle "Challenge to official diagnosis of vCJD" paru dans The Guardian du 12 octobre en rappelant les travaux scientifiques qui pnt mis ce lien en évidence en 1996 et 1997.

Brèves  du Japon :

Le deuxième cas suspect de "vache folle" inquiète experts et consommateurs. Tokyo, 12 octobre - AFP sur La Recherche.

Crise de la vache folle : suicide du patron d'une société alimentaire. Tokyo, 12 octobre - AFP sur La  Recherche.

Un deuxième cas de vache folle suspecté au Japon. Tokyo, le 12 octobre - AFP sur La Recherche.

----------

Dans le Télégramme du 12 octobre 2001, à la rubrique Economie, un article de Frédérique Le Gall : Les Anglais retrouvent le goût du boeuf.
Les consommateurs anglais ont repris confiance dans la viande bovine. C'est ce qu'a affirmé hier à l'occasion du IXe Colloque international de la viande et du bétail à Fougères, Gwin Howells, directeur de l'interprofession bovine britannique. Il était venu expliquer comment son pays avait géré la crise de la vache folle.
Et un article de Nicolas Henin : Stockage des farines animales : les capacités seront augmentées.
Depuis le 14 novembre et l'interdiction d'utiliser les farines animales dans l'alimentation des animaux d'élevage, 21 sites de stockage ont été mis en place à travers la France, la plupart dans le grand Ouest.

----------

RTL, Virginie Garin : Les farines animales s'accumulent.
Un an après le début de la "crise des farines", la Commission nationale d'information sur le stockage a fait le point jeudi matin sur le stockage et l'élimination des déchets. Les deux-tiers des sites sont pleins à craquer et les riverains des tas de farine s'inquiètent.

----------

A lire sur le site Terre-Net, le 11 octobre, cette information d'Agnès Filhol : Lutte contre l'ESB - La Cour des comptes européenne condamne les procédures institutionnelles et le laxisme de certains Etats membres.
Dans un rapport spécial relatif à l'ESB, s'intéressant plus particulièrement aux mesures prises par la Commission européenne pour détecter et éradiquer l'ESB, la Cour des comptes européenne a constaté que la stratégie de la Commission était « fondamentalement bonne », mais que son efficacité avait été « fortement limitée » du fait à la fois des procédures institutionnelles et de la mise en œuvre « déficiente » de la législation existante par les États membres

C'est à lire dans dans Le Parisien : Milly-la-Forêt. L'inquiétant stock de farines animales.
"En lutte contre l'équarrisseur depuis des années, l'association la Garenne en Gâtinais a décidé de rejoindre la Coordination nationale des associations de riverains d'usines d'équarrissage (Carue). « Depuis le début, on nous roule dans la farine, lance ironiquement Claude Hervé, président de l'association. "

----------

Brèves :

Dans "Politique folle", Jean Glavany égratigne Chirac et encense Jospin. Paris, 12 octobre - Le ministre assure que "rien n'a été caché à l'opinion publique" pendant la crise de la vache folle, tout en concédant une "impréparation à la bataille de communication" de la part du gouvernement. AFP sur La Recherche.

Un deuxième cas de vache folle suspecté au Japon. Tokyo, le 12 octobre - AFP sur La Recherche.

----------

Dans la presse anglophone on pourra lire un article du Guardian de Londres daté du 11 octobre consacré aux propositions du "CJD Incidents PanelI" pour améliorer les conditions d'information des populations présentant un risque de MCJ du fait d'actes médicaux.
Dans le British Medical Journal, Tessa Richards relate une conférence récente du commissaire européen David Byrne consacrée à la capacité de l'Europe à anticiper pûtôt qu'à réagir aux futures crises sanitairees.

En provenance des Etats-Unis une dépêche de l'agence AP datée du 10 octobre fait état des premiers résultats obtenus sur des patients atteints de MCJ traités, semble-t-il, selon les indications de Stanley Prusiner relatées cet été dans la presse.

----------

Brèves :

Des containers pour sécuriser le stockage des farines carnées. Paris, 11 octobre - AFP sur La Recherche.

Inauguration d'un laboratoire du CEA consacré aux maladies à prions. Paris, le 11 octobre, AP sur Yahoo.

Carrefour confirme ses objectifs de bénéfice pour 2001. "Nous sommes confiants (...) car il n'y a pas d'effet calendaire négatif sur le quatrième trimestre et parce que l'on espère qu'il n'y aura pas de problème de vache folle cette année." Paris, le 11 octobre, Reuters sur Yahoo.


Le 11 octobre 2001

Dans Le Télégramme du 11 octobre, un article de Pierre Langault : La coopération bétail et viande réclame « des orientations fortes ».
"Point par point, Jean Glavany, qui a « séché » la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée pour l'occasion, a répondu aux questions de François Toulis. La crainte de l'annonce précipitée du transfert de l'ESB à la filière ovine ? « Seul un scientifique anglais s'est prononcé, pour le moment, sur le sujet, a commenté le ministre. Si cette nouvelle devait être confirmée, nous devrions alors tous agir dans la concertation ».

A lire dans Le Télégramme du jeudi 11 octobre : Luc Guyau plaide en faveur de la viande bovine. "Selon le dirigeant de l ' Assemblée permanente des chambres d ' agriculture, « l ' incidence des différentes charges nouvelles (taxe d'équarrissage, tests ESB) sur le coût de la viande est de l ' ordre de 3,5 F au kilo pour le consommateur." Chez l ' éleveur, la baisse est d ' environ 5 F au kilo, alors que le consommateur continue de payer sa viande 10 F de plus au kilo ». M. Guyau s ' est notamment interrogé sur l ' attitude et les marges prises par les professionnels du reste de la filière.

Dans La Dépêche du Midi du 10 octobre, un article de Sébastien Dubos : Ferso : le concepteur du projet technologique s'exprime. « Nous ferons une usine exemplaire ». Dominique Ledru, directeur chez Thalès Engineering et Consulting (Ex Thomson) a en charge la conception technologique de la nouvelle usine envisagée par Jacques Surles, PDG de la FERSO. Jacques Surles poursuit de toute façon ses consultations dans le département pour exposer son projet et tenter de convaincre. Et les salariés de l'usine, par affiches interposées manifestent leur inquiétude dans les rues d'Agen.

Gers : Leur troupeau d'une centaine de bovins a été abattu pour cause de vache folle, Jean-Marc et Thierry Desbarats racontent. La Dépêche du Midi, le 10 octobre. Jean-Michel Dussol.
ESB : « Ne pas se sentir coupable ». Lorsque le 2 août dernier, dans la matinée, Thierry Desbarats décroche le téléphone il ne comprend pas très bien... Il rejoint son frère, Jean-Marc, un peu plus loin sur l'exploitation. « La vache qu'on vient de vendre serait atteinte d'ESB... ».

Dans La Tribune, édition du 11 octobre, un article d'Arthur Meunier, à Saint-Etienne : Loire - Charles Frères construit une nouvelle usine à Feurs .
L'entreprise de boyauderie investit 20 millions de francs dans le regroupement de ses activités de stockage et de conditionnement de boyaux artificiels.

Jean Glavany publie « Politique folle » chez Grasset.
C'est aujourd'hui que le dernier recueil de Jean Glavany, « Politique folle », publié chez Grasset, sort en librairie. Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche ne manque pas une occasion de souligner son attachement à ce département des Hautes-Pyrénées. Après un chapitre consacré à la galaxie Jospin, un autre destiné au ministre de la République qu'il est devenu en 1992, il enchaîne sur le douloureux « drame de la vache folle ».

Sur le site de Ouest-France, un dossier paru le 11 septembre est en ligne : Paysans de l'Ouest. État des lieux de l'agriculture dans l'Ouest en 2001.

----------

Sur Agrisalon, le 10 octobre : Le SNIA répond à l'ANIA.
Alors qu'hier les résultats d'une étude publiée jeudi par l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA) montraient que l'industrie de l'alimentation animale est perçue par les consommateurs comme le maillon faible de la chaîne alimentaire, le SNIA déclare dans un communiqué que l'ANIA et Victor Scherrer, son président se trompent de cible.

Brèves :

Premier cas suspect de tremblante du mouton au Danemark. Copenhague, 10 octobre, AFP sur La Recherche.

Jean Glavany : la crise bovine "toujours là" sur le plan économique. La Rochelle, 11 octobre, AFP sur La Recherche.


Le 10 octobre 2001

INRA, le 9 octobre. Risque de transmission du nouveau variant de la maladie de Creutzfeld-Jacob : mise au point de tests pour garantir la sécurité d’un médicament injectable, l’héparine.
Contact scientifique : Didier Levieux, tél. :  04 73 62 42 83, didier.levieux@clermont.inra.fr

Sur Agrisalon, le 10 octobre : Confirmation de 2 cas d'ESB en France.
Avec ces deux nouveaux cas d'ESB confirmés par le ministère de l'Agriculture, le nombre de cas détectés depuis le début de l'année s'élève à 184.

Brève :

La consommation de viande bovine toujours réduite de 8 à 12% (Luc Guyau). Paris, 10 octobre, AFP sur La Recherche.

----------

Dans Sud-Ouest du 10 octobre, un article de Jean-Michel Le Blanc : « Nous ne sommes pas coupables ! »
Six semaines après avoir appris qu'un vache issue de son troupeau était atteinte d'ESB, Jean-Marc Desbarats, éleveur de laitières à Lamazère avec son frère, a accepté de témoigner.

Sur Agrisalon, le 9 octobre : Les fabricants d'aliment prêts à importer du blé ? Une rumeur, comme quoi les fabricants d'aliment seraient prêts à importer du blé en cas de suppression de la taxe de 10 euros commence à circuler.

Pour suivre les évènements au Japon et la crise qu'y a provoquée le premier cas d'ESB, il faut se référer à la presse anglophone et en particulier aux sites des quotidiens japonais. Dans The Japan Times du 10 octobre on peut lire un article intitulé "Government to cover cost of mad cow incinerations" qui décrit les mesures prises pour faire face à l'interdiction des farines animales.
Ce même quotidien a ouvert un dossier "mad cow" où on retrouve l'ensemble des articles qu'il a publiés depuis le déclenchement de la crise japonaise.
Dans Japan To-Day du 9 octobre, sous le titre "University team to battle mad cow disease", est évoquée la mobilisation des scientifiques de l'université d'Obihiro.


Le 9 octobre 2001

C'est à lire dans Les Echos du 9 octobre, signé de M.-J . Cougard : La vache folle, toujours premier risque alimentaire pour les Français.
Le consommateur français n'est pas plus sensible à la notion de risque alimentaire en 2001, qu'il ne l'était un an avant, affirme l'Association des industries agroalimentaires (Ania) sur la foi d'un sondage téléphonique effectué par l'Institut BVA (....) La viande quelle que soit sa variété demeure le produit alimentaire qui suscite le plus de craintes. L'inquiétude à l'égard de l'ESB commence à diminuer mais cette maladie reste au premier rang des risques cités.

Brèves :

Stockage contesté de farines animales : le préfet retire son autorisation. Rennes, 9 octobre, AFP sur La  Recherche.

Difficultés pour l'incinération des farines, pas de report des tests systématiques. Tokyo, le 9 octobre, AFP sur La Recherche.

----------

A lire dans La Dépêche du Midi du 8 octobre : Aveyron : C'est la faute à la crise de la vache folle, à la politique agricole européenne et à la concurrence mondiale. Elevage : « Il va y avoir des faillites ! ».
« Il y aura des faillites et c'est toute l'économie rurale qui va prendre mal. » Ces sombres prévisions ont été formulées, vendredi à Rodez, par Daniel Carrié, le président des éleveurs de l'Aveyron. « Ce sont les petites exploitations qui vont trinquer alors même qu'elles sont engagées dans des démarches qualité ». Daniel Carrié incrimine d'abord la crise de la vache folle qui a entraîné une chute de la consommation provoquant un effondrement des cours. Ici, le responsable agricole ne mâche pas ses mots : le grand responsable est « le business des farines animales », « le laisser-faire des pouvoirs publics qui n'ignoraient pas la dangerosité des farines », ayant apporté sa pierre. Sans compter quelques journalistes qui en ont trop fait...

A lire dans Le Républicain Lorrain du 9 octobre : Euroviande... bon pour le moral. Le franc succès d'Euroviande et de la mini-ferme donne du baume au coeur des éleveurs lorrains. De quoi envisager l'avenir avec une certaine sérénité. Même si la crise bovine occupe toujours les esprits.


Le 8 octobre 2001

Dans La Dépêche du Midi du 6 octobre, un article de Stéphane Bersauter : Agen (47) : Perspectives commerciales intéressantes pour l'équarissage. La valeur ajoutée des déchets.
400 tonnes par jour aujourd'hui, combien demain? L'usine d'équarrissage du Passage est autorisée, par arrêté préfectoral, à éliminer quelque 120 000 tonnes de déchets par an. 400 par jour donc en moyenne, récoltés dans les 14 départements de sa zone d'influence.

Sur le site de RTL, le 5octobre, par Virginie Garin : Le retour du boeuf.
Après des mois de crise, les ventes de boeuf ont retrouvé leur niveau d'avant novembre 2000. Selon l'étude d'une société française d'études de la consommation (SECODIP), les chiffres des ventes des deux derniers mois sont même un peu supérieurs à ceux d'il y a un an. Autre constat: les Français veulent de la viande de qualité.

Dans Sud-Ouest du 6 octobre, un article d'Anthony Colle : Il dit Non : Francis, chanteur engagé. Vice-président de la toute nouvelle association de défense des trois sources, Francis Cabrel est un ferme opposant à l'implantation de la Ferso Bio à Marmont-Pachas.
Dans Sud-Ouest également, un article de Philippe Baroux : Déménagement de la Ferso Bio. Les clés pour comprendre le futur. Comment la future usine apportera-t-elle des garanties pour préserver la qualité de l'air et de l'eau ? La direction de l'entreprise ouvre le dossier technique. "Le principe du projet de Ferso Bio est simple: réaliser une usine d'incinération de farines animales et déchets animaux".

Brèves :

La crise s'aggrave, les consommateurs de plus en plus mécontents. Tokyo, 7 octobre - AFP sur La Recherche.

Premier cas d'ESB en Slovaquie : tests négatifs sur 32 vaches abattues. Bratislava, 6 octobre - AFP sur La Recherche.


Le 5 octobre 2001

----------

Brèves :

Un fabricant de farines animales condamné à Castres (Tarn). 4 octobre - AFP sur La Recherche.

Le premier cas d'ESB en Slovaquie confirmé définitivement (ministère). Bratislava, le 4 octobre - AFP sur La Recherche.

Premier cas d'ESB en Slovaquie : 33 vaches seront abattues et testées. Bratislava, le 4 octobre - AFP sur La Recherche.

----------

Dans les Echos, le 3 octobre, une information de M.-J. Cougard : Les fabricants d'alimentation animale opposés à une réutilisation des farines.
Alors que certains pays d'Europe du Nord manifestent leur volonté de voir réutiliser les farines animales pour nourrir les porcs et les volailles, les industriels du secteur prennent fermement position contre une telle décision, par la voix d'Yves Montécot, président de la FEFAC (Fédération européenne des fabricants d'aliments composés).

Signalé par Agrisalon, dans l'Est Républicain : Graisses animales dans les hauts fourneaux. Première en France à l'Usine de Pont-à-Mousson : 5 000 tonnes brûlées comme huile de réduction.
Dans le même journal : CDJA : des tracteurs contre la mal bouffe.
Quatre tracteurs aux couleurs des Centres départementaux des jeunes agriculteurs (CDJA) mettent le cap sur Paris. Objectif: les journées mondiales de l'alimentation. Sus à "la crise alimentaire"... Pour "une production au juste prix", à la faveur d'un nouvel enjeu alimentaire planétaire.

Dans Le Télégramme du 5 octobre : Sécurité alimentaire : le consommateur veut tout savoir !
La sécurité des aliments doit être la même pour le produit standard que pour la qualité supérieure. C'est la seule manière de répondre aux attentes des consommateurs.


Le 4 octobre 2001

Dans La Dépêche du Midi du 3 octobre : Tarn : Tribunal de Castres : L'entreprise Weishardt de Graulhet jugée aujourd'hui. Des boues de stations d'épuration dans les farines animales ? Le tribunal correctionnel de Castres évoque aujourd'hui l'une des premières affaires liées à la crise de la Vache Folle.

Dans Le Télégramme du 4 octobre, un article de Pierre Langault : Alimentation animale : une hausse inévitablement répercutée sur l'élevage.
La nouvelle plaquette éditée par le SNIA (Syndicat des industriels de la nutrition animale, secteur privé) sur le rôle de cette industrie, la recherche, les matières premières utilisées, ne fait apparaître à aucun moment les farines de viande. Ce qui illustre la volonté de cette organisation et de ses adhérents de ne pas revenir à l'utilisation de ce produit porteur de tant de maux pour l'élevage et pour la réputation de la profession.

Dans Ouest-France du 4 octobre, un article de François Vercelletto : Boeuf : le prix grimpe, les marges fondent.
La grande distribution propose un code de bonnes pratiques . Jamais les éleveurs de viande bovine n'ont autant souffert. Et jamais la viande n'a été aussi chère à l'étal. Jérôme Bédier, président de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, s'en explique et propose un code de bonnes pratiques.

Sur Agrisalon, le 3 octobre : La cellule ESB-info du ministère de l'Agriculture a confirmé, le 2 octobre, 6 cas d'ESB, ce qui porte à 421, le nombre de cas détectés en France depuis 1991.

----------

Brèves :

Entrée en vigueur de l'interdiction d'utiliser les farines carnées. Tokyo, 4 octobre - AFP sur La Recherche.


Le 3 octobre 2001

Le ministère de la Santé italien confirme le 32e cas d'ESB en Italie.

Sur Agrisalon, le 3 octobre : La Commission européenne annonce qu'elle a autorisé, le 2 octobre 2001, le Bade-Wurtemberg (Allemagne) à verser une aide au revenu d'environ 5,1 millions d'euros aux producteurs de viande bovine ayant enduré des pertes, entre novembre 2000 et juin 2001, à la suite de la crise de l'ESB.

Brève :

Tokyo bannit l'usage de dérivés bovins dans les médicaments, cosmétiques. Tokyo, 3 octobre, AFP sur La Recherche.

----------

Chambéry, 2 octobre - Un 4e cas d'ESB a été détecté et confirmé, dans le département de la Savoie, sur une vache laitière de race montbéliarde, née en 1996 et issue d'un troupeau d'une centaine de têtes, a annoncé mardi la préfecture. AFP sur La Recherche .

Vache folle : le gouvernement note des signes de sortie de crise.
Paris, le 1er octobre - Près d'un an après le dernier rebondissement de la crise de la vache folle, la consommation de viande bovine, en France, est toujours en recul de 10% mais des signes "optimistes de sortie de crise" commencent à se faire sentir, selon une source gouvernementale. Reuters sur Yahoo.


Le 2 octobre 2001

Brèves :

Sur Agrisalon, le 2 octobre : 26e cas d'ESB confirmé en Suisse (un bovin né en septembre 1997).

Nouveau cas d'ESB dans le Maine-et-Moire. Angers, 2 octobre - AFP sur La Recherche.

----------

Sur le Web anglophone, on retiendra aujourd'hui :
- la publication des dernières statistiques en matière de MCJ en Grande-Bretgne, datées du 28 septembre, sur le site du Département de la santé britannique ;
- un article du Financial Times daté du 1er octobre sur l'interdiction des importations de farines de viande au Japon

----------

A lire dans Bien Public du 2 octobre, un article signé Hélène Fernel : Cinquante années de travail anéanties.
Vache folle : Bernard Darbois la détresse d'un éleveur « Si elles savaient ce qui les attend », dit Bernard Darbois, la gorge serrée, en regardant ses belles brunes dans la stabulation. Toutes les vaches (183), des championnes, les fleurons du GAEC Darbois sont condamnées à mort. « Liberté », née en 1995 et vendue dans la Sarthe en 1999, a été détectée positive au test de l'ESB. Priorité à la sécurité sanitaire.

Dans Bien Public du 1er octobre, un article de Michel Dorier : Après le premier cas d'ESB impliquant la Côte-d'Or. Vache folle : D'où vient la contamination ?
Les réactions officielles n'ont pas tardé, après l'annonce de la découverte d'un cas d'ESB, dans la Sarthe, sur une vache native de Côte-d'Or.

----------

Brèves :

Sur Agrisalon, 2 octobre, Bientôt une nouvelle organisation des services vétérinaires.

Sur Agrisalon, 2 octobre, Filière bovine : signal encourageant sur le dégagement de marché.


Le 1er octobre 2001

Sur Agrisalon en date du 29 septembre : Royaume-Uni : 40 millions de moutons menacés.
Dans l'attente d'un nouveau rapport sur les relations possibles entre la scrapie ou tremblante et l'ESB chez le mouton, le gouvernement britannique a préparé un scénario catastrophe pour parer à toute éventualité.

Dans l'actualité anglophone on retiendra un article Rocco Casagrande dans The Scientist, "Bad Blood Between the FDA and Europe" qui fait le point sur la relation entre les USA et l'Europe à propos des dons du sang.

En Grande-Bretagne il faut noter la publication par le DEFRA (Department for Environment, Food and Rural Affairs) d'une réponse à la grande enquête intitulée "BSE Inquiry".
Sur le même site on pourra consulter le plan d'action britannique au cas où l'hypothèse du passage de l'ESB au mouton était un jour démontrée.

----------

Brèves :

Les éleveurs [de chevaux] dénoncent "le laxisme des pouvoirs publics". Paris, 28 septembre - AFP sur Yahoo.

Londres va indemniser les victimes de la vMCJ. Londres, le 29 septembre, AP sur Yahoo.

Besançon, 29 septembre - Un nouveau cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a été détecté dans le Doubs sur une vache de race montbéliarde née dans ce département en avril 1995, a annoncé samedi la préfecture. AFP sur La Recherche.

Dijon, 29 septembre - Un cas d'ESB a été détecté dans la Sarthe sur une vache laitière élevée jusqu'en 1999 en Côte-d'Or, annoncent samedi les services vétérinaires de Côte-d'Or dans un communiqué.  AFP sur La Recherche.

Poitiers, 28 septembre - Douze bovins promis à l'abattage pour cause d'ESB ont été enfermés vendredi dans l'enceinte de la DDAF (direction départementale de l'agriculture et de la forêt) de Poitiers par des éleveurs qui contestent l'indemnisation fixée pour ces bêtes, a constaté un correspondant de l'AFP.  AFP sur La Recherche.

Chaumont, 28 septembre - Un 4e cas d'ESB a été détecté en Haute-Marne, a annoncé vendredi la préfecture du département.

Bratislava, 28 septembre - Le premier cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, maladie de la vache folle), découvert mercredi en Slovaquie, dans une ferme à Dolna Zdana, près de Ziar-nad-Hronom (centre), a été confirmé par deux nouveaux tests, a annoncé vendredi un responsable de l'Administration vétérinaire du pays (SVS). AFP sur La Recherche.


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA

Le 29 septembre 2001

Dans l'actualité en langue anglaise, on retiendra tout particulièrement :
- un article du Guardian de Londres daté du 28 septembre qui évoque un plan mis au point pour le cas où le passage de l'ESB au mouton dans les troupeaux britanniques était démontrée, ce qui n'est pas le cas à l'heure qu'il est. Signé de Paul Brown, cet article s'intitule "Worst case plan for BSE would doom 40m sheep".
- à propos de la crise japonaise on pourra lire un article consacré aux importations de farines animales en provenance d'Europe dans le Yomiuri Shimbun intitulé : "MBM from Europe possibly in cow's diet" ;
- sur le site du British Medical Journal un article est consacré à la campagne de test au Japon :"Japan to test 1m cattle after discovery of first case of BSE" signé de Joe Lamar à Tokyo.

----------

A lire dans Le Télégramme du 28 novembre, un article de Pierre Langault : Bœuf : la reprise de la consommation se confirme.
L'Ofival a effectué, hier, son traditionnel point de conjoncture sur le marché de la viande, lors de la réunion de son tout nouveau conseil de direction. Même si l'inquiétude demeure dans le secteur bovin, la reprise de consommation constitue une lueur d'espoir. Les chiffres communiqués par l'office se situent entre - 13 %, selon le Panel Secodip des mois de juin et juillet , et - 2 ou - 3 %, selon la méthode des bilans. Les statistiques d'abattage sont encore plus encourageantes, puisqu'elles se situent à - 4 % sur les mois de juin et juillet et s'élèvent à + 2,5 % en août.

----------

Brèves :

La Hongrie interdit les importations de viandes de boeufs de la Slovaquie. La Slovaquie est le deuxième pays d'Europe centrale, après la République tchèque, où des contrôles d'ESB ont été positifs. Budapest, 28 septembre, AFP sur La Recherche.

Vache folle : Tokyo va interdire les importations de farines animales. Tokyo, 28 septembre - AFP sur La Recherche.

Les vaches d'un ancien troupeau du Jura recherchées après un cas d'ESB. Lons-le-Saunier, 27  sept., AFP sur La Recherche .

Yahoo, 28 septembre : Avec Bistro Romain, Groupe Flo plonge dans le rouge.


Le 27 septembre 2001

Brèves :

Un cinquième cas de vache folle recensé dans l'Aveyron. Rodez, 26 septembre - AFP sur La Recherche.

----------

A lire dans Le Monde daté du 27 septembre, un article signé Jean-Yves Nau : Symbolique du sang et principe de précaution. Des larmes et du sang.
Si elle n'échappe pas au rituel ancestral de la guerre, la catastrophe vécue par les Etats-Unis donne au sang une place particulière dans la symbolique de la fraternité internationale et de la compassion avec ceux qui souffrent. (....) Jamais une catastrophe n'aura, aussi vite et à une aussi grande échelle, déclenché une telle manifestation de solidarité. La coïncidence veut qu'elle survienne dans un paysage sanitaire et industriel en complète recomposition du fait des craintes nées de la maladie de la vache folle et des risques hypothétiques de la transmission par voie transfusionnelle du prion pathologique responsable de la forme humaine de cette maladie animale.


Le 26 septembre 2001

La crise japonaise. La presse francophone étant peu prolixe sur la crise de l'ESB qui secoue le Japon, seuls quelques articles en anglais permettent de rendre compte de ces évènements. On peut signaler aujourd'hui sur le site de The Asahi Shimbun un article intitulé "Feed for thought: The meat of mad cow issue".
Dans The Japan Times du 26 septembre on peut consulter cet article "Meat-and-bone meal imports banned over mad cow threat".

----------

Brèves :

Un nouveau cas porte à 30 le nombre de vaches folles découvertes en Italie. Rome, 25 septembre, AFP sur La Recherche.


Le 25 septembre 2001

A lire dans Le Télégramme du 25 septembre, un article d'Yves Drévillon : Moins de farines animales mais plus de soja dans les rations.
Depuis fin 2000, les farines animales sont interdites dans l'alimentation de l'ensemble des espèces d'animaux d'élevage. Le soja a pris leur place dans les rations.


Le 24 septembre 2001

Ce soir, lundi 24 septembre sur la Cinquième en numérique (câble et satellite) à 20 h 45 - Décodages : Après la diffusion du documentaire "Farines animales : les coulisses d'une enquête", Sylvain Attal donne la parole aux spécialistes.

----------

Dans Le Télégramme. Lamballe. La sécurité alimentaire attire la foule.
La première opération « portes ouvertes » de la Coopérative du Gouessant, installée sur la zone industrielle ouest de Lamballe, a attiré samedi après-midi et dimanche toute la journée plus de 8 000 personnes. L'objectif était de montrer le savoir-faire en alimentation animale et la sécurité alimentaire.

Dans Fenêtre sur l'Europe, le 21 septembre : Vache folle : la CEJ veut condamner l’embargo français sur la viande britannique.
La Cour européenne de justice (CEJ) a hier proposé de condamner la France pour son refus de lever son embargo
sur les importations de produits bovins britanniques. Ces conclusions de l’avocat général Jean Mischo interviennent
suite à une plainte déposée par la Commission européenne et le Royaume-Uni.

Le premier cas de vache folle au Japon et en Asie, confirmé par un test britannique.
Tokyo, 22 septembre - Le gouvernement japonais a annoncé samedi qu'un test mené par des experts britanniques avait confirmé qu'une vache laitière de cinq ans avait été contaminée par la maladie de la vache folle, ce qui représente le premier cas d'ESB dans le pays et en Asie. AFP sur La Recherche.


Le 21 septembre 2001

----------

Dans Le Républicain Lorrain du 20 septembre : Bataille d'experts et abattage différé.
Les trois élevages lorrains sinistrés en juillet sont toujours en attente d'un règlement de leur dossier. Sur ordre du préfet, les bêtes devraient être évacuées d'ici une quinzaine de jours. Mais les indemnités ne seront pas versées avant deux mois.

Brèves : Premier cas de vache folle en Corrèze. Tulle, 20 septembre, AFP sur La Recherche.

Japon: des farines animales à partir de la 1ère vache présumée folle. Tokyo, 20 septembre, AFP sur Voila.


Le 20 septembre 2001

Dans Sud-Ouest du 20 septembre, un article de Gérard Garrouty : Des centrales à la farine.
Un programme de six unités pour brûler les farines animales et produire de l'électricité se met en place. FERSO-Bio et Thalès sont prêts en Lot-et-Garonne.

Dans le Quotidien du Médecin du 20 septembre : Sécurité alimentaire : les distributeurs montent en ligne. A l'occasion du cinquième anniversaire de leur service d'information alimentaire (SIA), les entreprises de la grande distribution (Fédération du commerce et de la distribution, FCD) dénoncent les maillons faibles de la sécurité alimentaire, parmi les producteurs, les petits commerçants et dans la mise en ouvre des réglementations française et européenne.

Dans le Midi Libre du 20 septembre : La FNSEA veut démonter les mécanismes de la flambée du prix de la viande.
Sur l’étal, tout le monde l’a constaté, le prix de la viande a plus que flambé. C’est un paradoxe difficilement explicable, alors que les mois derniers, la consommation de viande bovine se trouvait en chute libre pour cause de psychose au prion et à l’ESB, malgré toutes les mesures, les contrôles et les procédures de traçabilité instaurées par le gouvernement, voire par la « filière bovine » elle-même.

----------

Brèves :

Légère baisse du budget de l'Agriculture, centré sur la sécurité alimentaire. Paris, 18 septembre - AFP sur Yahoo.

Un cinquième cas de vache folle en Haute-Saône. Vesoul, 20 septembre - AFP sur La Recherche.

MacDo : amélioration en Europe mais restructuration mondiale en préparation. New york, 19 septembre - AFP sur La Recherche.

Découverte présumée de deux cas d'ESB en Suède, une première. Stockholm, 19 septembre, Reuters sur Yahoo.

Bruxelles - L'embargo imposé par la France sur les importations de boeuf britannique en raison de la maladie de la vache folle est illégal, selon une décision préliminaire prise jeudi par la Cour européenne de justice (CEJ). AP sur Yahoo.

Paris - La France n'a aucune raison aujourd'hui de lever son embargo sur le boeuf britannique, a affirmé le ministre français de l'Agriculture, Jean Glavany. Reuters sur Yahoo.

----------

Dans L'Est Républicain du 20 septembre, Philippe Brouillard annonce le Cinquième cas de vache folle en Haute-Saône. Vincent Bresson, éleveur à Bouhans-lès-Lure, va devoir se séparer d'un cheptel de 75 bêtes.


Le 19 septembre 2001

Dans Le Télégramme du 18 septembre : ESB. Six nouveaux cas dans le Finistère cet été. Aucun troupeau n’a encore été abattu.

Brèves :

Sur Agrisalon, le 18 septembre : 1er cas d'ESB en Asie, 390e en Suisse.

Le Japon adopte les normes européennes pour contrôler les bovins. Tokyo, 19 septembre - AFP pour La Recherche.

Vache folle : les Etats-Unis interdisent l'importation de boeuf japonais. Washington, 18 septembre - AFP pour La Recherche.

Fribourg : un cas de vache folle a été détecté dans le district de la Sarine. Berne, le 18 septembre, ATS sur Edicom.


Le 18 septembre 2001

Brèves :

Tokyo, 18 septembre - La ferme de l'extrême nord du Japon d'où est originaire la première vache suspectée d'avoir été contaminée par la maladie de la vache folle a vendu 71 autres bêtes du même troupeau dans l'archipel, a-t-on appris mardi de sources officielles.  AFP sur La Recherche.


Le 17 septembre 2001

Dans Sud-Ouest du 17 septembre, un article d'Agnès Lanoelle : « La mort du 5e quartier »
Frappés de plein fouet par la crise de la vache folle, Gérard et Jean-Claude Blanqui, derniers tripiers du département, redoutent la mort lente de leur profession

Dans Sud-Ouest du 16 septembre, un article d'Agnès Lanoelle : Villeréal : Le boeuf interdit à la cantine
Pendant plus d'un mois, les petits Villeréalais qui mangent à la cantine ne trouveront plus dans leurs assiettes le célèbre steak archi-cuit servi une fois tous les 15 jours.

Dans La Dépêche du Midi du 15 septembre, un article de Lionel Laparade : Une 4e vache folle en Villefranchois
Aveyron : L'animal faisait partie d'un troupeau de 160 limousines, situé à Vabre-Tizac, qui sera entièrement éliminé en vertu du principe de précaution. Un nouveau cas d'encéphalite spongiforme bovine (ESB) a été confirmé mercredi 12 septembre en Aveyron, a-t-on appris, ce vendredi, auprès des services vétérinaires départementaux.

Dans La Dépêche du Midi du 14 septembre, un article de Stéphane Bersauter : Lot et Garonne : Premier cas de vache folle identifié dans le Fumélois. Tous les éleveurs sous le choc « A force de chercher, on a fini par en trouver... ». Président de l'EDE , Didier Galinou tombe de haut.

Sur le site Info Science Actualités, le 14 septembre, un article de Béatrice Le Brun : Prion : nos cellules, ces traîtresses
Des chercheurs français et américains viennent de mettre en évidence le rôle, chez la souris, des cellules dendritiques dans le transfert vers le cerveau de l'agent infectieux d'une maladie à prion.

-------------

Brèves :

Des farines animales fabriquées à partir de la première vache présumée folle. Tokyo, 17 septembre - AFP sur La recherche

Deuxième cas d'ESB dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Pau, 14 septembre - AFP sur La recherche

Troisième cas d'ESB en Haute-Marne. Chaumont, 14 septembre -  AFP sur La recherche

Un quatrième cas de vache folle en Aveyron. Rodez, 15 septembre - AFP sur La recherche

Sixième cas de vache folle au Danemark. Copenhague, 14 septembre - AFP sur La Recherche


Le 14 septembre 2001

Brèves :

L'Italie confirme un 29e cas de vache folle. Rome, AP sur Yahoo.

----------

Dans La Dépêche du Midi du 13 septembre, un article de Stéphane Bersautier : Lot et Garonne : test ESB positif dans un élevage. Première vache folle dans le département. Comme d'habitude depuis la mise en place des tests ESB pratiqués en Lot-et-Garonne sur les animaux dits « à risques », un prélèvement de cervelle a été effectué au début du mois par les services vétérinaires sur un animal qui se présentait à l'équarrissage.

Dans Le Télégramme, le 14 septembre, un article d'Alain Le Bloas : Farines animales : les sites de stockage se multiplient.
Lieuron (35). Le stockage de farines animales non contaminées dans un entrepôt de céréales de Lieuron près de Redon (35) suscite de vives oppositions locales, menées par le maire et l'Association pour la protection de l'environnement et de la santé (Apes).

Dans La Voix du Nord, le 14 septembre : Encore un cas de vache folle en Sambre-Avesnois. Un deuxième cas d’ESB en deux semaines a été détecté sur une vache avesnoise, par le laboratoire départemental de la Somme.

Brèves :

Pékin interdit les importations de viande en provenance du Japon. Pékin, 14 septembre - AFP sur La Recherche.


Le 13 septembre 2001

Dans Sud-Ouest, ce13 septembre, propos recueillis par Yann Kerveno : Crise bovine, « L'élevage allaitant est menacé ». Selon Jean-Claude Seunes, président de l'UPRA Blonde d'Aquitaine, la crise ne s'estompe pas et les prévisions ne sont guère encourageantes.

Dans Les Echos, ce 13 septembre, par M.-J. Cougard : Vache folle : les scientifiques craignent une contamination par le sol. Les scientifiques craignent que l'épidémie de vache folle ne devienne endémique au Royaume-Uni. Ils pensent en effet que les jeunes bovins pourraient être contaminés par les pâturages infectés par les excréments des vaches malades, indique le Guardian.

Dans les Echos du 10 septembre, par M.-J. Cougard : Farines animales : la solution pour détruire 600 000 tonnes toujours à l'étude. Interdites dans l'alimentation animale de tous les animaux depuis dix mois en France, les farines de viande sont toujours à la recherche d'industriels qui en assureraient l'élimination. La production annuelle, à laquelle trouver un débouché s'élève à 1 million de tonnes.

Brèves :

Le boeuf japonais interdit également en Thaïlande et en Malaisie. Hong-Kong, 13 septembre. AFP sur La Recherche.

----------

Brèves :

La Confédération paysanne annule son défilé prévu jeudi à Paris. Paris, 12 septembre, AP sur Yahoo.

Premier cas d'ESB dans le Lot-et-Garonne. Agen, 12 septembre, AFP sur La Recherche.


Le 12 septembre 2001

Sur Caducée.net, le 12 septembre : Les cellules dendritiques impliquées dans la neuro-transmission du prion chez la souris.
L’INSERM a réuni ce matin rue de Tolbiac à Paris la presse dans le cadre d’une action thématique concertée (ATC) sur le prion. L’invité d’honneur était le docteur Pierre Aucouturier, immunologiste à l’unité Inserm 25 qui venait présenter ses derniers travaux sur le rôle des cellules dendritiques dans le transfert vers le cerveau des agents responsables des encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles (ESST), autrement dit les prions.

----------

Brèves :

D'autres vaches de Chiba présentaient les symptômes de l'ESB, selon plusieurs médias. Tokyo, 12 septembre, AFP sur La Recherche.

Coutances: 5 prévenus condamnés pour avoir "naturalisé" des veaux anglais. Saint-Lô, 11 septembre - AFP sur La Recherche.

Deuxième cas d'ESB dans les Ardennes. Charleville, 11 septembre, AFP sur La Recherche.

----------

Dans Le Monde, par Philippe Pons : Le premier cas de maladie de la vache folle a été détecté au Japon. L'information a été rendue publique lundi 10 septembre par le ministère japonais de l'agriculture.
Extrait : "Longtemps le Japon avait cru être à l'abri des risques de contamination en raison des normes de propreté de ses fermes à bétail et de l'utilisation des farines carnées comme engrais plutôt que comme nourriture. Les importations de farines carnées britanniques (132 tonnes en 1990) ont été stoppées en 1997. Mais le Japon a continué d'importer ces farines du Danemark et d'Italie."


Le 11 septembre 2001

Brèves :

Maladie de la vache folle : l'opinion publique garde la tête froide. Tokyo, 11 septembre - AFP sur La Recherche.

Premier cas suspect : test en Grande-Bretagne, réunions de crise au Japon. Tokyo, 11 septembre - AFP sur La recherche.

Un septième cas de "vache folle" détecté dans la Loire. Saint-Etienne, 11 septembre - AFP sur La Recherche.

La FAO insiste sur la dégradation de la sécurité alimentaire dans le monde. Rome, 11 septembre - AFP sur La Recherche.

----------

Associated press, le 11 septembre : Le Japon tente de rassurer ses habitants après la découverte d'un premier cas suspect de vache folle. Les autorités ont affirmé qu'elles feraient leur possible pour enrayer une éventuelle épidémie si ce cas s'avérait positif. Des tests plus poussés sont actuellement effectués sur cette vache laitière âgée de cinq ans découverte à Shiroi, de la préfecture de Chiba. Si elle est atteinte d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), ce sera le premier cas de vache folle non seulement au Japon, mais également en Asie.

Brèves :

Creutzfeldt-Jakob : une "quinzaine de patients" traités par compassion. Paris, 10 septembre, AFP sur La Recherche.

Mobilisation à Laval pour soutenir un agriculteur en litige avec la DSV. Laval, 10 septembre, AFP sur La Recherche.

Premier cas suspect d'ESB : coup de blues pour les titres liés au boeuf. Tokyo, 11 septembre, AFP sur La Recherche.

Vache folle: la Corée du Sud interdit l'importation de boeuf japonais. Séoul, 11 septembre, AFP sur La Recherche.


Le 10 septembre 2001

Dans Le Parisien, le 10 septembre : Vache folle : un quatrième cas de Creutzfeldt-Jakob
Un nouveau malade a été annoncé par les autorités de santé. Avec l'Angleterre, la France est à l'heure actuelle le seul pays de l'Union européenne à être frappé de plein fouet. "Prévisions floues « Il faut être prudent avec chaque annonce de nouveau cas de Creutzfeldt-Jakob. Tous ne sont pas liés au nouveau variant, mais dans ce cas précis avec identification sur les amygdales, il ne semble subsister aucun doute, explique Olivier Duplessis, vice-président de l'Association des victimes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob "

Le Quotidien du Médecin, 7 septembre, Dr Isabelle CATALA : Des souris transgéniques pour la lutte contre les maladies à prion
Des chercheurs suisses et italiens ont créé une souris transgénique dotée de cellules immunes B capables de reconnaître des protéines anormales du prion. Ce travail, publié dans « Sciences », suggère que la voie immunitaire pourrait représenter une option thérapeutique préventive (vaccin) et/ou curative des affections liées au prion.

Dans Le Télégramme du 7 septembre, un article de Flore Limantour : Francis Doussal contre la Saria : la tentative de conciliation échoue
Le conseil de prud'hommes de Vannes (56) a tenté, hier, de trouver un terrain d'entente entre Francis Doussal et son ex-employeur, la Saria-Siffda. Peine perdue. Celui qui a dénoncé les dysfonctionnements de l'équarrissage français reviendra, le 6 décembre, devant la juridiction pour tenter d'obtenir sa réintégration dans l'entreprise.

Dans Libération, le samedi 8 et dimanche 9 septembre, par Corinne Bensimon : Quatrième cas humain de vache folle.
Discrètement, les autorités ont laissé filtrer l'information. Aucune annonce n'a été faite. L'information est sur le site Internet de l'Institut de veille sanitaire (InVS), parfaitement publique, remarquablement transparente, au point de frôler le seuil de l'invisible. Mise en ligne par l'InVS depuis mardi, la nouvelle tient en un chiffre, dans un tableau, et une phrase, en queue de commentaire: «Enfin, à ce jour, quatre cas de vMCJ certains ou probables ont été identifiés en France.» Le tout est rangé dans le site de l'Institut au chapitre «publications sur la MCJ», dont les données sont mises à jour chaque première semaine du mois, depuis le début de l'année

Dans Le Figaro, le 8 septembre, Dr Martine Pérez : Creutzfeldt-Jakob : 4e cas en France
Selon l'Institut de veille sanitaire, un Français est probablement atteint du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. La famille tient à ce que la confidentialité concernant le malade et son identité soient préservées. La France est le seul pays européen avec la Grande-Bretagne et l'Irlande à présenter des cas humains de la maladie.

----------------

Brèves :

Premier cas fortement suspect de vache folle au Japon - Tokyo, 10 septembre - AFP sur La recherche
Un cas de vache fortement suspectée d'avoir contracté la maladie de la vache folle a été annoncé lundi au Japon, ce qui représente la première découverte de ce type dans un pays qui se croyait jusqu'à présent complètement épargné par l'épizootie. "On pensait qu'il y avait une possibilité que la maladie de la vache folle soit arrivée" puisque les Japonais avaient importé des farines animales de Grande-Bretagne, a indiqué à l'AFP un expert européen en questions agricoles basé à Tokyo. "On peut dire que les Japonais ne cherchaient pas avec une grande conviction. Ils ne voulaient pas avoir à affronter le problème", a continué l'expert.

Sans doute un quatrième cas de Creutzfeldt-Jakob en France. Paris, le 8 septembre - Reuters pour Yahoo
"C'est un patient jeune, de moins de 40 ans, qui a commencé à manifester sa maladie il y a environ un an", a déclaré sur LCI le professeur Jacques Drucker, directeur de l'INVS."Nous avons au sein du réseau de surveillance de cette maladie un faisceau d'informations cliniques, biologiques, radiologiques qui permettent de penser qu'il est très probablement atteint de cette nouvelle forme de la maladie", a-t-il ajouté.

Une 4ème personne atteinte de la maladie de Creutzfeldt-Jacob. Paris (AFP), le 08 septembre - AFP sur Voila
Un quatrième cas "probable" du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (nvMCJ), la forme humaine de la maladie de la vache folle, a été recensé en France. Il s'agit d'un homme de 35 ans, dont l'identité et le lieu de résidence n'ont pas été communiqués, la famille souhaitant préserver une totale confidentialité, a indiqué samedi le directeur général de de l'Institut national de veille sanitaire (InVS), Jacques Drucker.


Le 7 septembre 2001

Dans Ouest-France, le 7 septembre à la rubrique Economique et social, un article de Hervé Plagnol : Un mini plan pour les éleveurs bovins

Sur Agrisalon, le 7 septembre : La Commission autorise des mesures d'aide en faveur des éleveurs du Bade-Wurtemberg (Allemagne)
La Commission européenne a autorisé l'Allemagne à verser une indemnité compensatoire pour les coûts relatifs aux tests ESB ainsi qu'à dédommager les abattoirs à concurrence de la valeur des animaux détruits et les exploitations où des cas d'ESB ont été détectés. Aucun budget n'a été établi pour ces mesures, lequel dépendra du nombre de cas d'ESB recensés dans le Bade-Wurtemberg.

Sur le site Swiss Info, le 7 septembre, Vincent Landon : Un pas de plus vers le vaccin contre l’ESB
Des scientifiques suisses et italiens sont parvenus à immuniser des cellules de souris contre les prions pathogènes. Ce qui ouvre la voie à un vaccin contre les maladies animales telels que l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) ou la tremblante du mouton, voire humaines, comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Audio : TSR: découverte d'un possible vaccin contre la maladie de la vache folle

Sur Agrisalon, le 6 septembre : Des mesures en faveur de la filière bovine
Comme prévu, Jean Glavany a reçu les représentants de la filière bovine.Cette réunion a débouché sur l'annonce de quelques mesures destinées à palier au manque de trésorerie dont souffrent les éleveurs suite à la mévente de leurs animaux.

Dans Sud-Ouest , le 5 septembre (rubrique Lot-et-Garonne) : La Ferso au passage
Ultimatum des salariés. Les représentants du personnel qualifient d'«irrationnel » le refus des élus layracais. Ils menacent d'un mouvement dur si la Communauté d'agglomération d'Agen, propriétaire du terrain, refuse le projet d'implantation de l'unité d'incinération des farines animales

Sur TF 1, par Gérard Ransay : Les éleveurs de bovins sont en colère
Alors même que le prix du steack augmente pour le consommateur final, la morosité persiste dans le milieu des éleveurs de bovins qui assistent impuissants à la chute des cours de la viande en gros.

Dépêches :

Un nouveau cas d'ESB porte à 43 le nombre d'animaux infectés en Belgique. Bruxelles, 7 septembre - AFP sur La recherche

Toulouse: le boeuf revient dans les cantines en octobre. Toulouse, 6 septembre - AFP sur La Recherche

Accueil mitigé des nouvelles mesures d'aide aux éleveurs de viande bovine. Paris, 6 septembre - AFP sur La Recherche

Creutzfeldt Jakob: le nombre de cas en hausse en Grande-Bretagne. Glasgow, Ecosse, 6 septembre - Reuters sur Yahoo


Le 6 septembre 2001

Sur RTL, par Virginie Garin : "Pourquoi les Français mangent-ils moins de viande ?"
Première explication, bien sur, la vache folle. La consommation de bœuf n'a toujours pas retrouvé son niveau d'avant la crise : - 10%. au mois de juin. Plus surprenant, les ventes de volailles aussi sont en baisse, selon les derniers chiffres de l'Institut d'étude de la consommation, la Secodip, les ventes de toutes les viandes globalement en un an ont baissé de 11%. Seul le porc continue de nous allécher, sa consommation est restée stable."

Sur Agrisalon : CHARAL dénonce le blocage de son site de Flers.
Suite au blocage du site CHARAL de Flers (Orne) par des éleveurs de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) et du Centre départemental des jeunes agriculteurs (CDJA) de l’Orne, l'entreprise réagit et dénonce cette action.

Dans Le Figaro du 6 septembre : La Confédération paysanne investit 2 abattoirs.
Les équarissoirs de la Socopa sont bloqués depuis ce matin en Basse-Normandie par des d'éleveurs de bovins qui réclament notamment l'application d'un prix plancher à la production. Ils entendent maintenir leur blocus jusqu'à l'obtention de garanties sur «une transparence des marges et des prix pratiqués par les intermédiaires».

Ministère de l'Agriculture, DGAL, le 4 septembre : Notre alimentation n°37 (juin/juillet).
Au sommaire notamment : Une table ronde sur la traçabilité des produits carnés s'est tenue le 29 mai 2001 ; Le CNA a rendu le 6 juillet un avis sur l'évolution vers l'abattage sélectif (ESB).
Notre alimentation n°38 (août 2001).
Au sommaire notamment : L'OIE, l'OMS et la FAO ont organisé une consultation technique sur l'ESB.

Ministère de l'Agriculture. " Une hirondelle a fait le printemps ". Un film réalisé par un agent du ministère de l'agriculture et de la pêche - Paris, le 3 septembre 2001.

Dépêches :

La grogne monte à nouveau chez les éleveurs bovins. Paris, 5 septembre - AFP sur La Recherche.


Le 5 septembre 2001

Dans Ouest-France du 5 septembre, un article de François Le Marchand : La passion retrouvée de l'élevage.
Reconstruire un troupeau de normandes après l'ESB. L'union de Basse-Normandie des éleveurs de la race bovine normande a choisi de rendre visite à l'un des siens, hier, à l'issue de son assemblée annuelle. Nathalie et Philippe Maupas, victimes de l'ESB, à Bellou-en-Houlme, viennent de reconstituer leur troupeau.

Dans Le Télégramme du 5 septembre, un article de Pierre Langault : Crise bovine : le président de la FNB nterpelle les pouvoirs publics.
Très inquiet, et très offensif, le président de la Fédération nationale bovine (FNB), Pierre Chevalier, n'a pas mâché ses mots hier devant la presse, à Paris. Il a fait état de « perspectives particulièrement inquiétantes pour l'automne et l'année à venir », justifiées par une consommation qui, quoi qu'on en dise, reste très déprimée (moins 10 % à 15 %), et surtout par un considérable stock sur pied qui s'est accumulé au cours des derniers mois.

Sur Agrisalon, le 4 septembre : le ministère de l'Agriculture a confirmé, ce 4 septembre 2001, 6 cas d'ESB, ce qui porte à 150, le nombre de cas détectés depuis le début de l'année en France.

Dans Le Quotidien du Médecin : Le sang européen interdit au Canada.
Le ministère de la Santé canadien vient de décider d'interdire l'importation de sang de donateurs ayant séjourné plus de trois mois en Grande-Bretagne ou en France entre 1980 et 1996.

Brèves :

Deux nouveaux cas de vache folle en Italie. Rome, 4 septembre, AFP sur La Recherche.


Le 4 septembre 2001

Dans Sud-Ouest : Ferso-Bio en Agenais, par Pierre Barroux .
« Une situation inconfortable ». Layrac et Colayrac-Saint-Cirq ne veulent pas du projet d'implantation de l'entreprise d'équarrissage. Le PDG Jacques Surles attend une réponse de la Communauté d'agglomération d'Agen avant de décider si l'entreprise se maintien ou pas en Lot-et-Garonne.

Dans le Figaro, du 3 septembre, par le dr Catherine Petitnicolas : Le sang européen banni outre-Atlantique.
En matière de transfusion sanguine, Canada et Etats-Unis ouvrent grand le parapluie sécuritaire. Ils s'apprêtent à fermer la porte au sang de donneurs ayant séjourné en Europe, pour éviter le moindre risque de contamination par l'agent infectieux à l'origine de la forme humaine de la maladie de la vache folle.

----------

Dépêches :

La viande de boeuf lorraine au menu des cantines scolaires de Nancy. Nancy, 3 septembre - AFP sur La Recherche.

Un quatrième cas de vache folle en Haute-Garonne. Toulouse, 4 septembre - AFP sur La Recherche.

Un septième cas de vache folle signalé dans le département du Nord. Lille, 4 septembre - AFP sur La Recherche.

Un quatrième cas de vache folle dans les Deux-Sèvres. Niort, 4 septembre - AFP sur La Recherche.

M. Glavany condamne à la fois le blocage d'usines et l'importation de boeuf. Paris, 4 septembre - AFP sur La Recherche.

Un nouveau cas d'ESB porte à 42 le nombre d'animaux infectés en Belgique. Bruxelles, 4 septembre - AFP sur La Recherche.

Deux nouveaux cas de vache folle en Suisse. Berne. AP sur Yahoo.


Le 3 septembre 2001

Sur Agrisalon, 31 août : 6 cas d'ESB confirmés en France.
Le ministère de l'Agriculture a confirmé, ce 31 août, 6 cas d'ESB, ce qui porte à 31 le nombre de casdétectés en août en France.

Dans Libération : A Plonéis, un bien bio Salon de l'agriculture. La rencontre souhaite promouvoir les méthodes écologiques. Pierre-Henri Allain, 3 septembre. "une place de choix était consacrée aux cultures susceptibles de remplacer le soja d'importation, principal apport en protéines depuis l'abandon des farines animales dans l'alimentation du bétail."

Dans La Tribune du 3 septembre : Symposium sur la sécurité sanitaire des aliments à Lille.

Dans Le Parisien du 31 août : Vache folle - Les contrôles renforcés.

Cinéma - La Dépêche du Midi, 2 septembre : « Une hirondelle a fait le printemps » : Mathilde Seigner se met au vert. "Un premier film de cette qualité, c'est plus que rare. (.....) Lors d'une scène pathétique, Adrien évoque « sa » première vache folle, sa propre incompréhension du phénomène, le rejet qu'il a subi et sa tristesse de voir toutes ses bêtes abattues. "
Le site du film.

Sur E-santé du 27 août : Prion et vaccin ROR : une peur infondée.
L’année passée déjà, les experts français de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) s’étaient prononcés en affirmant qu’au sein des dérivés sanguins, l’albumine est probablement la plus sûre, étant considérée comme « ayant le meilleur niveau de sécurité au regard du risque de MCJ, en supposant que celui-ci existe. "

Brèves :

L'Italie renforce le dépistage de la maladie de la vache folle. Rome, 31 août - AFP sur La Recherche.

----------

Cleveland, 2 septembre - Des chercheurs américains ont réussi à capturer les premières images d'une paire de prions, ces protéines suspectées notamment d'être à l'origine de la maladie de la vache folle et d'autres maladies neurobiologiques. AP sur Yahoo.


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA

----------

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé, lundi 27 août, leur décision d'interdire, à partir d'octobre 2002, toute importation ou collecte de sang provenant de personnes ayant séjourné plus de cinq ans en Europe. Cette mesure vise à prévenir de la transmission, par voie transfusionnelle, du prion pathologique responsable des formes animale et humaine de la maladie de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB ou maladie de la vache folle). Le Monde daté du 29 août, Jean-Yves Nau.

----------

Sur les écrans, d'après Valeurs Actuelles n° 3379 paru le 31 août 2001 : Une hirondelle a fait le printemps : Sortie nationale le 5 septembre. Le premier film de Christian Carion. "Sans sensiblerie, mais avec des moments poignants, comme cette scène d’abattage du troupeau pour cause de suspicion de vache folle."

Dans La Voix du Nord : Nouveau cas dans la Somme.
"C’est la quatrième fois qu’un cas de vache folle est diagnostiqué dans ce département. Deux autres cas d’ESB avaient été signalés début août dans des troupeaux de vaches laitières du département de la Somme."

Santé Canada émet une directive pour resserrer les critères actuels d'exclusion des donneurs de sang et de plasma à titre de mesure préventive. Extrait :
Santé Canada a émis aujourd'hui une directive pour demander aux exploitants d'établissements de transfusion canadiens de resserrer les critères auxquels ils sont présentement assujettis au chapitre de l'exclusion des donneurs de sang et de plasma. Cette nouvelle directive s'applique à quiconque : [...] a séjourné pendant une période cumulative de 3 mois ou plus en France entre 1980 et 1996 [...].
A lire également : Gérer les risques : la variante de la MCJ et le sang.
Directive des donneurs de sang : Royaume-uni, France et Europe de l'Ouest.
Directive d'exclusion des donneurs visant à réduire le risque théorique de transmission de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) par le sang.

----------

Brèves :

Creutzfeldt-Jakob: le Canada se passera du sang européen. Toronto, 30 août - Le ministère de la Santé canadien a annoncé jeudi davantage de restrictions quant à l'importation de sang et de plasma européens par crainte de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, forme humaine de la maladie de la vache folle. AFP sur La Recherche.

Un premier cas de vache folle en Indre-et-Loire. Tours, 30 août - AFP sur La Recherche.

M. Lemétayer (FNSEA) veut "poursuivre le ménage" dans la filière bovine. Saint-Etienne, 30 août - AFP sur La Recherche

Amiens, 30 août - Un cas d'ESB a été détecté dans le département de la Somme, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture. Deux autres cas d'ESB avaient été signalés début août dans des troupeaux de vaches laitières du département de la Somme.
AFP sur La Recherche.

Un nouveau cas d'ESB porte à 41 (depuis le premier cas diagnostiqué en 1997) le nombre d'animaux infectés en Belgique, a annoncé jeudi l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). AFP sur La Recherche.


Le 30 août 2001

Les premiers "Entretiens de l'info" se sont tenus les 20, 21 et 22 août à Hourtin dans le cadre de l'université d'été de la Communication.
De l'ESB à la fièvre aphteuse. "La multiplication des cas d'ESB, l'interdiction des farines animales, puis la menace d'épizootie de fièvre aphteuse reposent la question de l'information mettant en cause la santé publique."
Sur le site de Tocsin.

Dépêches :

Opération coup de poing d'une trentaine d'éleveurs chez un grossiste en viande grenoblois (mercredi 29 aout 2001). Grenoble - AP sur Yahoo.

Crise bovine: M. Fillon appelle à une "action rapide de l'Etat". AFP sur La Recherche.


Le 29 août 2001

Au Journal Officiel du 29 août de nouveaux arrêtés concernant l'ESB :
- Arrêté du 10 août 2001 relatif à l'interdiction d'importation de certains tissus de ruminants à risques au regard des encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles destinés à l'alimentation humaine ;
- Arrêté du 23 août 2001 relatif aux conditions sanitaires régissant l'emploi, la commercialisation, les échanges, les importations et les exportations de certains produits d'origine animale destinés à l'alimentation animale et à la fabrication d'aliments des animaux ou à d'autres usages ;
- Arrêté du 24 août 2001 modifiant l'arrêté du 24 juillet 1990 portant interdiction de l'emploi de certaines protéines et graisses d'origine animale dans l'alimentation et la fabrication d'aliments des animaux et fixant des conditions supplémentaires à la commercialisation, aux échanges, aux importations et aux exportations de certains produits d'origine animale destinés à l'alimentation animale et à la fabrication d'aliments des animaux

----------

Dans Le Télégramme du 29 août, par Frédérique Le Gall : Steak haché trop cher ? Les distributeurs prêts à discuter.
"Depuis le début du mois d'août, les organisations professionnelles agricoles se démènent pour sortir les éleveurs de la crise bovine qui persiste dix mois après la survenue de la deuxième crise de la vache folle. L'effondrement des prix à la production (de 25 à 35 % par rapport à l'an dernier) et l'accumulation des stocks d'animaux sur pied dans les exploitations rend la situation des producteurs problématique d'autant plus que la crise risque de s'aggraver à l'automne avec l'accroissement de l'offre."

----------

Dans Le Figaro du 22 août, par J.-M. Bader : La traque au prion dans le sang.
Les scientifiques ne savent toujours pas si les maladies à prion, vache folle et nouveau variant de Creutzfeldt-Jakob, se transmettent par le sang. Cette semaine encore deux médecins danois ont semé le trouble en s'interrogeant sur le risque de transmission de ces maladies par un vaccin contre la rougeole, les oreillons et la varicelle.
Le 14 août : La recette prometteuse du Dr Prusiner (J.-M. Bader).
Le découvreur du prion publie une étude sur le cocktail de médicaments testés avec succès sur une jeune anglaise de 20 ans, Rachel. Il a en fait associé deux molécules déjà connues des scientifiques. Un essai clinique de plus grande envergure est d'ores et déjà prévu par les chercheurs.

Sur Plein Champ, le 22 août : Viande bovine, la consommation s’améliore, pas les cours.
La consommation fluctue entre –5 et –10% par rapport à l’an dernier mais les prix restent très déprimés. Toutes catégories confondues la viande bovine se situe autour de 15,70 F le kilo de carcasse.

Dans La dépêche du Midi, le 22 août : Haute Garonne : L' Épizootie frappe le Comminges, aujourd'hui, près de L'Isle-en-Dodon . Lilhac : le troisième cas de vache folle Un troisième cas d'encéphalopathie spongiforme bovins (ESB, maladie de la vache folle) vient d'être diagnostiqué en Comminges.

Brèves :

Nouveau cas de vache folle dans l'Ain. Bourg-en-Bresse, 22 août - Il s'agit du 7e cas enregistré dans le département depuis l'apparition de cette maladie en 1991, et le 2e pour 2001. AFP sur La Recherche.


Le 28 août 2001

Dans Le Parisien : Soupçons sur une société d'équarrissage. "L'ensemble des personnes interrogées n'hésitent pas à mettre en cause une société d'équarrisage". "C'est encore un coup de la Saria, cette entreprise qui brûle les carcasses d'animaux" commente cette retraité du quai Sisley, montrant du doigt l'autre rive de la Seine, du côté de Saint-Denis : "Et quand le vent tourne, on en prend plein les narines... On se demande quand cela prendra fin". Ce n'est pas la première fois que cette entreprise d'équarrissage est mise à l'index.

Boursier.com : AES Laboratoires : hausse de 171% de l'activité. "Les tests prionics (campagne de dépistage de l'ESB) enregistrent un net succès. La vente de tests Prionics, effectuée dans le cadre de la campgne de dépistage systématique de l'ESB et démarrée début janvier 2001, a généré un chiffre d'affaires de 8,23 ME. SUr le premier trimestre 2000/2001, aucune vente n'avait été réalisée pour cette activité.

Bourse 2 : Eurofins Scientific : un potentiel gonflé de 200%. ..... "La plupart des 10 centres de tests européens ouverts au 1er trimestre dans le cadre de l'ESB (maladie de la vache folle), ont débuté leur activité et devraient représenter un chiffre d'affaires additionnel de l'ordre de 1,2 millions d'euros".

----------

Brèves :

Creutzfeldt-Jakob : Les Etats-Unis se passeront du sang européen en 2002. Washington, 27 août. Les Etats-Unis ont pris lundi la décision d'interdire, à partir d'octobre 2002, toute importation ou collecte de sang provenant de personnes ayant séjourné plus de cinq ans en Europe, pour se prémunir de la transmission du variant de la maladie de Creutfeldt-Jakob, forme humaine de la vache folle. AFP sur Yahoo


Le 27 août 2001

----------

Sur Agrisalon
Trois cas d'ESB ont été confirmés en France, le 25 août. Le ministère de l'Agriculture a confirmé, le 25 août, 3 cas d'ESB, 2 détectés dans le cadre du programme d'épidémiosurveillance clinique, 1 dans le cadre des tests pratiqués sur les bovins à risque. Ainsi, 24 cas ont été enregistrés officiellement depuis le début du mois d'août.

----------

Brèves :

Le 2e cas de vache folle en République tchèque confirmé
République tchèque, 24 août - Le deuxième cas suspect d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, maladie de la vache folle) en République tchèque a été confirmé, ont annoncé les autorités vétérinaires, vendredi à Zdar-nad- Sazavou (Moravie du sud). AFP sur La Recherche

Un 23ème cas de vache folle en Italie
Rome, 24 août - Un 23ème cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB ou maladie de la vache folle) a été enregistré en Italie, dans la région de Brescia (nord), a annoncé vendredi le ministère de la Santé. AFP sur La Recherche

Le boeuf testé peut être envoyé sans problème en Corée du Nord, selon le PAM
Tokyo, 24 août - Rien ne s'oppose à ce que l'Union Européenne envoie du boeuf en Corée du Nord dans le cadre de l'aide alimentaire, si la viande est reconnue sans risque de maladie de "vache folle", a indiqué la responsable du Programme d'aide alimentaire des Nations-Unies vendredi à Tokyo. AFP sur La Recherche

Vache folle et Creutzfeldt-Jakob  : Washington double son budget de lutte
Washington, 23 août - Le secrétaire américain à la Santé Tommy Thompson a annoncé jeudi un plan de lutte contre la maladie de la vache folle et sa variante humaine, qui comprend un doublement, d'ici à la fin 2002, des moyens alloués à la recherche pour lutter contre ce fléau. AFP sur La Recherche

----------

Dans les Echos du 24 août 2001, un article de MJ Cougard : Vache folle : Les Etats-Unis mettent unemachine de guerre sur pied. Après le département de l'Agriculture en fon de semaine dernière, c'est au tour du ministère américain de la Santé d'annoncer un renforcement des mesures de précaution à l'égard de la maladie de la vache folle et de sa forme humaine, la maladie de Creutzfeldt-Jakob. A lire du Yahoo.

Au Journal Officiel, du 19 août 2001, parution d'un arrêté du 2 août 2001 modifiant celui du 30 décembre 1991 relatif à la transformation des déchets animaux et régissant la production d'aliments pour animaux d'origine animale. Mesure applicable à compter du 1er octobre 2001.


Le 21 août 2001

----------

Nouveau cas de vache folle dans l'Ain, sur une vache montbéliarde née en 1995. Il s'agit du septième cas enregistré dans le département depuis l'apparition de la maladie en 1991, et le deuxième cas depuis le début de l'année. Sur Terre-Net.


Le 21 août 2001

Un 21e cas d'ESB en Belgique, a été confirmé le 16 août par l'Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Précisions sur Agrisalon.

----------

Brèves :

Premier cas de vache folle dans la Drôme. Valence, 10 août. Il s'agit d'une vache laitière, morte le 25 juillet dernier, et qui appartenait à un élevage bio de 80 têtes situé au Chaffal. AFP sur La Recherche.

Sur Agrisalon : Confirmation de quatre cas d'ESB. Le ministère de l'Agriculture a confirmé, le 14 août, 4 cas d'ESB, 2 détectés dans le cadre du programme d'épidémiosurveillance réalisée sur les bovins à risque, et 2 dans le cadre du dépistage systématique par tests rapides sur les bovins de plus de 24 mois, présentés à l'abattoir en vue d'entrer dans la chaîne alimentaire.

---------- :

Dans Le Monde (J.-Y. Nau) : Deux médicaments déjà connus seraient efficaces contre la variante humaine de l'ESB. L'équipe du professeur Prusiner, à l'origine de la découverte, a obtenu l'amélioration de l'état d'une malade. Le professeur Stanley B. Prusiner, Prix Nobel de médecine 1997, et ses collaborateurs de l'université de Californie (San Francisco) révèlent, dans l'édition datée 14 août des comptes rendus de l'Académie américaine des sciences, avoir découvert que deux molécules, depuis longtemps présentes dans la pharmacopée (un antipaludéen et un neuroleptique) pourraient être efficaces dans le traitement de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ), forme humaine de la maladie de la vache folle.

Dans Le Figaro du 13 août : Espoir pour la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Après un traitement expérimental réalisé à San Fransisco, une Anglaise atteinte de la variante humaine de la maladie de la vache folle semble en voie de guérison. A l'origine de cette molécule «miracle», l'équipe du Pr. Stanley Prusiner, Prix Nobel de médecine.
Par Jean-Michel Bader, publié le 13 août 2001.
Dans ce même quotidien : Questions autour d'un « miracle ». Publié le 13 août 2001.
Ainsi que : Un remède pour les vaches ? Publié le 14 août 2001.
S'il s'avère possible, comme semble l'indiquer les expériences du Pr Stanley Prusiner, d'empêcher la formation de nouveaux prions pathologiques dans les cellules infectées, c'est tout un nouveau champ thérapeutique qui serait né. Peut-on déjà envisager d'administrer le nouveau cocktail de molécules aux «vaches folles» ou aux moutons atteints de tremblante ?

Dans Libération du 15 août : Prion : un traitement entre rumeur et espoir. Un antipaludéen et un neuroleptique seraient efficaces, selon un Prix Nobel.

Maladie de Creutzfeldt-Jakob : précisions sur un nouveau traitement. Le Télégramme - Monde/France.
Les espoirs de traitement de la maladie de Creutzfeldt-Jakob se précisent. Après l'annonce de l'amélioration de l'état d'une jeune Britannique (notre édition d'hier), le professeur Stanley Prusiner, qui s'en occupe, a donné des détails sur un traitement de la forme humaine de la maladie de la vache folle.

Le Temps (Suisse). Trois publications scientifiques récentes, et une à venir, font état d'avancées notables vers un éventuel traitement de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. La situation se débloque subitement pour une affection dont on pensait encore qu'elle était incurable il y a seulement quelques mois. Les chercheurs retrouvent l'espoir de vaincre les maladies à prion. Par Anton Vos, jeudi 16 août 2001.

Dans Le Figaro : Comment les Anglais ont été contaminés.
Des centaines de tonnes de viande mécaniquement reconstituée, et contenant des matériaux à risque spécifié, comme la moelle épinière, ont bien été utilisées par les industriels pour fabriquer des petits pots pour bébés pendant les années 80 et jusqu'au début des années 90. La nouvelle vient d'être confirmée à la fois par la Food Standards Agency, l'agence britannique de sécurité alimentaire, et le quotidien The Independent.

Dans La Tribune - édition du 16/08/2001 -  La montée de l'agriculture « propre ». Maladie de la « vache folle », fièvre aphteuse, listériose : autant de maux récents qui ont donné envie aux consommateurs de retrouver le goût du vrai.

----------

Brèves :

Creutzfeldt-Jakob: sur la piste de traitements contre les maladies à prion. Paris, 15 août - Parallèlement aux travaux prometteurs du Prix Nobel américain Stanley Prusiner, les chercheurs explorent dans le monde d'autres pistes thérapeutiques pour combattre les maladies à prion incurables comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob et son nouveau variant, la forme humaine de la vache-folle. AFP sur La Recherche

Deux premiers cas de vache folle chez des bovins élevés en Haute-Garonne, des cas détectés sur des bovins élevés en Haute-Garonne ; un troisième cas suspect doit être confirmé ou infirmé prochainement, a annoncé mardi un communiqué de la préfecture à Toulouse. AFP sur La Recherche.


Le 13 août 2001

Selon J.-Y. Nau, dans Le Monde du 13 août 2001 : Un premier traitement aurait été mis au point contre la maladie de Creutzfeldt-Jakob. L'état de santé d'une patiente du professeur Prusiner se serait spectaculairement amélioré.

Sur Sciences actualités en ligne :

- Une Britannique "guérie" du nv de la maladie de Creuzfeldt-Jakob (d'après le Mail on Sunday paru le 12 août 2001).

- Nouveau cas de vache folle en Allemagne, qui en compte désormais au total 98.

- Deux nouveaux cas de vache folle dans la Somme (dans deux troupeaux distincts).

- Premier cas de vache folle dans la Drôme.


Le 10 août 2001

L'AFP (via Sciences Actualités) signale les 2 premiers cas de vache folle dans le Gers : une vache laitière de 7 ans, une vache à viande née dans le Gers en 1995 et élevée dans ce département jusqu'en 2000. Les troupeaux d'origine seront abattus totalement.

Premier cas de vache folle dans la Vienne, détecté par un vétérinaire puis confirmé par les analyses de l'AFSSA. Une dépêche AFP sur Terre-net.


Le 9 août 2001

Le ministère de l'Agriculture a confirmé, le 8 août, huit cas d'ESB, cinq dans le cadre du programme européen d'épidémiosurveillance sur les animaux à risque, deux dans le cadre du dépistage systématique par tests rapides sur les bovins à l'abattoir, et un cas dans le cadre du réseau national d'épidémiosurveillance clinique.
Bilan de 2001 : 120 cas ont été confirmés par le ministère, dont 62 dans le cadre du programme d'épidémiosurveillance, 14 dans celui du programme de dépistage sur les animaux à risque lancé le 8 juin 2000 et qui s'est terminé en avril 2001, 11 dans le cadre du programme communautaire lancé à la suite de la campagne française sur les animaux à risque, et 33 cas dans le cadre de la campagne de dépistage systématique par tests rapides sur des bovins en abattoir, qui a débuté les premiers jours de janvier 2001.
Bilan général : depuis 1991, ça fait 361 cas français d'ESB.
Informations reprises d'Agrisalon.

----------

Dans Le Monde du 4 août 2001 : Les autorités sanitaires britanniques redoutent que l'agent de la vache folle n'ait contaminé le mouton. De nouvelles données scientifiques inquiètent les experts. Par J.-Y. Nau.


Le 3 août 2001

----------

Brèves :

Des moutons britanniques pourraient avoir contracté la maladie de la vache folle au début des années 90, selon des études préliminaires citées vendredi par une agence gouvernementale. AFP sur La Recherche.

La juge d'instruction enquêtant sur le nouveau variant de Creutzfeldt-Jakob, variante humaine de la maladie de la vache folle, s'est fait transmettre des archives d'anciens Premiers ministres et du président François Mitterrand, a-t-on indiqué vendredi de source proche de l'enquête. AFP sur La Recherche.

----------

Sur Agrisalon : Des scientifiques craignent que l'ESB ait pu infecter le mouton.
La contamination éventuelle du mouton par l'ESB, considérée actuellement comme une possibilité théorique, pourrait être prouvée prochainement, rapporte la presse britannique du 3 août.
Et, en anglais, dans The Independent.

Dans L'Est Républicain : Traces de farine animale dans un silo vosgien.

----------

Brèves :

Deuxième vache folle des Vosges : des traces de farines animales dans un silo. Epinal, 2 août - Des traces de farine animale ont été détectées dans un silo contenant de l'alimentation pour bovins, dans une exploitation vosgienne où a été découvert le deuxième cas de vache folle des Vosges en février, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.
AFP sur La Recherche.

Un quatrième cas de vache folle a été détecté en Haute-Vienne à la suite d'un test effectué à l'abattoir de Limoges, indique jeudi la préfecture. AFP sur La Recherche.

Viande bovine: les pouvoirs publics doivent intervenir pour gérer la surcapacité. Paris, 2 août - Neuf mois après le début de la crise de la vache folle les éleveurs sont toujours dans une situation très difficile et réclament de nouvelles mesures pour équilibrer le marché, selon un communiqué de la FNSEA diffusé jeudi. AFP sur La Recherche

Viande bovine : la FNSEA demande aux pouvoirs publics d'intervenir. Paris, 2 août - Plus de neuf mois après la nouvelle crise de la vache folle, les éleveurs sont toujours dans une situation très difficile et réclament de nouvelles mesures pour équilibrer le marché, selon un communiqué de la FNSEA diffusé jeudi. AFP sur La Recherche.


Le 2 août 2001

Sur Agrisalon : L'étiquetage de la viande bovine, à la française, rendu obligatoire par arrêté.
Les professionnels de la viande, regroupés au sein de l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes, INTERBEV, ont adopté, le 29 mai dernier, un accord relatif à l'étiquetage des viandes bovines. Cet étiquetage, plus précis que celui de l'Union européenne, est rendu obligatoire par arrêté paru le 1er août 2001 au Journal Officiel.

----------

Brèves :

La DGCCRF sollicitée pour faire respecter l'interdiction des farines carnées. Paris, 1er aout - Les agents de la repression des fraudes ont été particulièrement "sollicités" en fin d'année afin de contrôler le bon suivi de l'interdiction des farines carnées dans l'alimentation du bétail, a indiqué la direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans son rapport 2000.
AFP sur La Recherche.


Le 1er août 2001

----------

Le Tageblatt indique : Le leader de la Confédération paysanne, José Bové, a été mis en examen pour "complicité de diffamation" dans le cadre d'une plainte du Syndicat national de nutrition animale (SNIA), pour avoir publiquement mis en cause la responsabilité des farines animales dans la crise de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

----------

Brèves :

Un 21e cas de vache folle en Italie, détecté dans la province de Crémone (nord du pays), selon un communiqué publié mardi par le ministère de la santé. AFP sur La Recherche.

Les fabricants de farines animales "ne sont pas concernés par la mise en examen" pour complicité de diffamation de José Bové, précise mardi le Syndicat des industries françaises des coproduits animaux (SIFCO), qui représente les producteurs, dans un communiqué. "Les producteurs de farine ne s'estiment en "aucun cas diffamés" par le leader anti-mondialiste, ajoute le communiqué du SIFCO. AFP sur La Recherche.

Le ministre de l'Agriculture, Jean Glavany, se dit "excédé" devant la baisse continue du prix de la viande bovine au producteur, malgré une reprise de la consommation, dans une interview à paraître mercredi dans le quotidien Ouest-France. AFP sur La Recherche.


Les nouvelles de 2001,  2000, de 1999, de 1998 ; les très anciennes nouvelles  de 1997.  

La liste ESB.

________________________________________

[R] A propos de vache folle

Les ESST et les prions : les travaux de recherche à l'INRA, les résultats (dossier réalisé à l'occasion du séminaire des 7 et 8 septembre 2000) .

Pour tout ce qui concerne l'actualité scientifique sur le prion et les encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST), on se reportera utilement au site très dense mis en place par le Programme français de recherche sur les encéphalopathies subaiguës spongiformes transmissibles et les prions.

Il y a également la page d'information sur les prions de Philippe Dessen sur le site Infobiogen de l'INSERM.

Les cas d'ESB en France : des informations régulières fournies par le docteur B. Vallat du ministère de l'Agriculture via le serveur de l'Office international des épizooties. Accès au dernier communiqué.

A lire : l'article de synthèse d'A.-M. de Recondo : Les prions : doutes et réalités, Lettre BIO, CNRS, juin 1996.

Le Rapport d'enquête sur l'ESB de Medina Ortega au Parlement européen disponible en ligne (Projet de rapport du 19 décembre 1996). On peut maintenant télécharger le rapport définif et consulter le compte-rendu des debats du Parlement européen et le point de vue d'Emma Bonino (en français), et celui du commissaire à l'Agriculture (en Allemand).

On a discuté au Parlement Européen d'une proposition de règlement du Conseil établissant un système d'identification et d'enregistrement des bovins.

[R] About mad cow

Au Danemark, une entrée très complète dans le monde de la BSE/ESB sur le site de Torsten Brinch, avec une rubrique Non English sites.

En Allemagne, Roland Heynkes, biologiste moléculaire, tient très régulièrement à jour une page (nouvelle adresse) bien documentée.

[R] At mad cow's home

Voici en intégralité, et en Anglais, grâce à la Liste de Diffusion BSE-L,
la déclaration faite aux Communes le 3 décembre 1997 par le ministère de l'Agriculture britannique.
Madam Speaker, I shall be publishing SEAC's advice in full, and a copy has been placed in the Library of the House. SEAC has reviewed new evidence WHICH will be published in the scientific literature in due course. This evidence has emerged from an experiment designed to re-check which parts of cattle may contain BSE infectivity. Under these experimental conditions, in which animals were fed large doses of BSE by mouth, my scientists have found infectivity in nervous tissues called the dorsal root ganglia which lie within the bones of the spinal column and would be left with the bone when meat is cut off the spine. The dorsal root ganglia are not currently covered by the specified bovine material (SBM) restrictions.

Further new findings which are still being evaluated indicate that infectivity may also be found in the bone marrow in cattle which are at a very late stage of disease and are already showing clinical symptoms.In both cases the experimental animals showed the infectivity only at ages over 30 months (above which all cattle are excluded from the food chain and destroyed under the Over Thirty Month Scheme) and only after receiving a heavy dose of infected bovine tissue. In any case consumers would not normally eat dorsal root ganglia as such. MUSCLE, MEAT AND BLOOD ARE TESTED AT EVERY STAGE OF THE SAME EXPERIMENTS. TO DATE ALL RESULTS HAVE BEEN NEGATIVE.

SEAC has emphasised that the risk is very small. The committee has suggested that there are three possible alternative courses of action.
First, to make public the research findings, together with their assessment of the risk, and to leave individual consumers to choose what precautions to take.
Second, to require that no beef with the bone in from cattle over 6 months old should be sold to the consumer.
Third to require that cattle slaughtered between 24 and 30 months of age for human consumption should be deboned under official control by the Meat Hygiene service in licensed plants.

Taking account of the views of the Chief Medical Officer, Sir Kenneth Calman, who advises me on these matters, I have concluded that I should take further action. It would not be acceptable to allow tissues shown to transmit BSE to remain within the human food chain.

I will therefore be consulting as rapidly as possible with consumers and the industry on proposals to implement the second of the options indicated by SEAC: deboning of all beef, whether from home supplies or imported, coming from cattle over 6 months old before it is sold to the consumer. It is helpful that, currently, only about 5% of beef is consumed on the bone. The proposals would allow deboning to take place in cutting plants, butchers* shops, catering establishments or other commercial premises but would not allow the bones to be sold, given to consumers or used in the preparation of food. That is in line with SEAC advice on this point.

This action, which is being taken on a precautionary basis, will ensure that UK consumers continue to be given the highest protection possible against the risks from BSE, while we press ahead with our determined action to eradicate this disease completely from our cattle herd.

I know that this announcement will come as a further disappointment to our beef producers. My message to them is that this Government is acting firmly and rapidly to protect consumer confidence, which is in the fundamental interests of the beef industry. We are maintaining a high level of support through the Over Thirty Month Scheme, direct aid and other measures, worth nearly 31.5 billion this year.

Un site de référence en Grande-Bretagne, celui de l' Institute of Food Science & Technology (IFST), qui produit périodiquement une synthèse de l'actualité scientifique sur l'ESB. Sa dernière prise de position sur la Bovine Spongiforme Encephalopathy (ESB) est datée du 14 avril 1997.

Des articles importants sont en ligne :

John Collinge, Katie C. L. Sidle, Julie Meads, James Ironside, Andrew F. Hill, 24 Oct. 1996, Nature, 382, 685-690 (1996). Molecular analysis of prion strain variation and the aetiology of 'new variant' CJD, l'aticle publié et commenté par Dr. Stephen Dealler d'une part et Adriano Aguzzi et Charles Weissmann d'autre part.

R. G. Will, J. W. Ironside, M. Zeidler, S. N. Cousens, K. Estibeiro, A. Alperovitch, S. Poser, M. Pocchiari, A. Hofman, P. G. Smith, 1996. . A new variant of Creutzfeldt-Jakob disease in the UK, Lancet 1996; 347: 921-25.

[R] Liste

BSE-L est LA liste où les Européens discutent et s'informent au sujet de tous les aspects de la BSE/ESB. Pour le moment les Français en sont quasi-absents...
On peut consulter les archives, avant de s'abonner en envoyant un courriel (e-mail ): SUB BSE-L Prénom Nom à LISTSERV@RZ.UNI-KARLSRUHE.DE.


[R] Page tenue par Yves Le Pape
INRA-ESR : BP 47, 38040 Grenoble cedex 9
Tél. : 04 76 82 54 38 ; fax : 04 76 82 54 55.
qui se tient à l'écoute de vos remarques et suggestions.



Ce document est destiné à donner à un large public une information relativement précise sur les causes, les effets et les enjeux de la crise de la " vache folle ". Le contenu de ce document est puisé dans la " littérature " et mis en forme pour les internautes francophones. Photographie à un instant donné d'un sujet qui évolue chaque jour, cette synthèse n'est ni exhaustive ni définitive.

[R] Auteur : Stéphane Petitjean. Dernière mise à jour : le 10 novembre 1996.


Glossaire

1. Vache folle : l'histoire d'une crise

Chronologie des événements ; Statistiques des cas d'ESB ; Statistiques des cas de Creutzfeldt-Jakob

2. Les maladies à prions

Les encéphalopathies spongiformes transmissibles humaines ; Les encéphalopathies spongiformes transmissibles animales ; Nature de l'agent des maladies à prions : les différentes hypothèses

3. L'encéphalopathie spongiforme bovine

Généralités ; Les symptômes ; L'origine de l'ESB: les différentes hypothèses ; La transmissibilité de l'ESB ; ESB et santé publique

4. Les farines animales

Farines animales et aliments concentrés : généralités ; Les aliments composés et les farines animales en France ; La fabrication des farines animales.

5. Les retombées économiques de la crise de la vache folle

La filière bovine en France et en Europe avant le déclenchement de la crise ; La consommation de viande bovine avant la crise en France ; Impacts de la crise de l'ESB en Europe ; Impacts de la crise de l'ESB en France

6. En guise de conclusion

Glossaire ; Références bibliographiques ; Table des illustrations ; D'autres sites "vache folle" sur Internet : voir notre Kiosque ; Les Rousso sur la question: La SNCF et son public, Vache de problème,  Transmissible non!, Pis-aller [R] .

[R] Ces textes sont édités sous forme d'un document papier, le Dossier de l'environnement n°13.


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA