Le Courrier de l’environnement de l’INRA n°51, février 2004

Sommaire :

En In memoriam : La Vipère d'Orsini.

Les destinataires du Courrier papier qui s'étonneraient, voire s'offusqueraient, de n'avoir pas reçu le n°50 sont invités à ne pas réagir inconsidérément : ce numéro 50, spécial, aura, entre autres caractères très spéciaux, celui de paraître et donc d'être diffusé ultérieurement, soit, très exactement, quand il sera prêt.
A lire : Le pire n'est jamais sûr.

Les articles et principales rubriques de ce numéro sont en ligne (au format pdf)

PROBLÉMATIQUES ET DÉBATS

Une analyse environnementale des accords de Luxembourg : une nécessaire réforme de la réforme (Xavier Poux ) ; Vers une meilleure prise en compte de l'environnement en grandes cultures en Midi-Pyrénées (Jean-Luc Brochu, Philippe Pointereau, Sylvain Ravier, Sylvain Doublet ) ; Gestion du cheptel piscicole et surveillance des milieux aquatiques (Alexandre Brun, Jean-Michel Pinet) ; Les enjeux de la production de blé tendre biologique en France (Christophe David, Philippe Viaux, Jean-Marc Meynard) ; Parler des animaux : une rhétorique furtive (Hubert Vincent ).

Repères dans le PAF

Les dessous noirs de l'Amour blanc (Raphaël Quesada) ; Comment améliorer l'état de conservation des prairies artificielles en plaine inondable ? Exemple d'une zone proposée au réseau Natura 2000 (Marie-Pierre Vécrin, Christelle Jager, Serge Muller) ; Le Vison d'Europe, une vision d'avenir ? (Pascal Arlot) ; Les pressions anthropiques et leurs impacts sur les situations qualitatives et quantitatives de l'eau dans le bassin versant de la Seine (Nader Katerji, Paul Hoflack).

Autres repères, autres paysages

Les animaux révélateurs des tensions politiques en république islamique d'Iran (Jean-Pierre Digard )

ON EN PARLE ENCORE :

Du loup, des ateliers de lecture, d'Hygie, du développement durable… (L)

COLLOQUES (Annonces) Voir à qn.htm les annonces nouvelles et les anciennes, encore valides.

BIBLIOGRAPHIE (On a lu, on a vu ; On signale)  

Aveulouque  

BRÈVES  

[R]


Résumés-annonces

Une analyse environnementale des accords de Luxembourg : Une nécessaire réforme de la réforme (L)
La réforme de la PAC, qui prévoit, en effet, une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs et des contribuables, une gestion durable de l'environnement et des systèmes ruraux et une maîtrise budgétaire semble marquer une réelle avancée environnementale avec une rupture nette avec un modèle agricole européen que l'on pourrait qualifier de productiviste. Elle dispose de plusieurs modes d'actions particulièrement novateurs : le découplage total des aides de la production (en gardant la possibilité de références historiques individuelles ou régionalisées, la conditionnalité des aides (avec une forte composante environnementale), le conseil obligatoire aux exploitations, portant " au minimum sur les exigences réglementaires en matière de gestion et sur les bonnes conditions agricoles et environnementales […] " et renforce le " deuxième pilier " de la PAC et, en particulier, les mesures agri-environnementales.
Au terme de l'analyse, l'auteur émet une série de fortes réserves quant à la capacité de la nouvelle PAC à atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés en matière d'environnement…
Par Xavier Poux
xavier.poux@free.fr

Vers une meilleure prise en compte de l'environnement en grandes cultures en Midi-Pyrénées (L)
Où les auteurs examinent l'évolution de systèmes de grandes cultures vers une meilleure prise en compte de l'environnement à travers la mise en œuvre de différents cahiers des charges ou mesures volontaires (ex-contrats territoriaux d'exploitation - CTE -, par exemple), un soutien économique direct (mesures agro-environnementales - MAE, etc.), une diminution des charges d'intrants, ou à travers la plus-value sur les produits dans le cas de l'agriculture biologique. Où ils évaluent concrètement l'impact sur le revenu disponible des agriculteurs de l'application des différentes taxes et redevances, existantes ou envisagées celui de la modification de l'attribution des aides PAC sur des critères environnementaux (écoconditionalité).
Quelles sont les conditions à mettre en œuvre pour qu'un " céréaliculteur " qui souhaite mieux intégrer l'environnement ne soit pas pénalisé financièrement ?
Par Jean-Luc Brochu, Philippe Pointereau, Sylvain Ravier et Sylvain Doublet
solagro@solagro.asso.fr

Gestion du cheptel piscicole et surveillance des milieux aquatiques (L)
Durant les deux dernières décennies, les pouvoirs publics ont peu à peu élargi le champ des activités confiées au Conseil supérieur de la pêche (CSP) et aux collectivités piscicoles, c'est-à-dire les associations agréées de pêche et de protection des milieux aquatiques (AAPPMA) et leurs fédérations départementales. Leurs charges ont augmenté alors que leurs ressources financières - qui correspondent aux droits de pêche qu'acquittent les pêcheurs en eaux libres - sont en nette diminution…
Inscrit dans le champ de l'analyse des politiques environnementales, l'article repose sur l'étude approfondie de l'organisation territoriale et de l'évolution socioéconomique de la pêche fluviale.
Après avoir présenté la nature juridique et les missions des principaux acteurs de la pêche en France, les auteurs s'interrogent sur les raisons de la baisse des effectifs des pêcheurs puis présentent les pistes qui s'offrent aux pouvoirs publics.
par Alexandre Brun et Jean-Michel Pinet
abrun@inapg.fr
pinet@inapg.fr

Les enjeux de la production de blé tendre biologique en France (L)
En France, les céréales biologiques destinées à la consommation humaine constituent 40% du marché des produits biologiques et 2% en valeur des ventes totales de céréales en Europe. Quels sont les enjeux auxquels devront faire face les producteurs français de céréales biologiques pour assurer un développement durable et soutenable de leur activité ?
Les auteurs étudient les caractéristiques de l'offre et de la demande en blé biologique (pris comme exemple) puis discutent des résultats agronomiques (rendements, qualité) et économiques liées à sa production, avant de présenter les principaux problèmes liés à la production à résoudre dans les prochaines années.
par Christophe David, Philippe Viaux et Jean-Marc Meynard
davidc@isara.fr

Parler des animaux : une rhétorique furtive (L)
" Qu'est-ce, aujourd'hui, que bien parler des animaux ? Question de rhétorique donc, si l'on entend par ce terme de rhétorique le souci d'une manière de parler adaptée tant à son objet qu'à notre relation à cet objet ". Pour l'auteur, une rhétorique satisfaisante aujourd'hui concernant le monde animal est une rhétorique capable d'articuler, d'une part, un souci de connaissance de son objet (on ne lirait pas les éthologues s'ils ne nous apportaient pas de multiples connaissances sur les animaux, c'est cela que nous cherchons chez eux) et, d'autre part, la reconnaissance et le constat que le monde animal ne nous est pas étranger, qu'il nous est en un sens proche et que, par conséquent, on ne saurait en parler en totale extériorité. Deux aspects que les productions livresques traitant du monde animal disjoignent le plus souvent (sciences d'un côté, histoire d'animaux de l'autre) mais que d'autres parviennent à articuler. L'auteur examine, trait par trait, cette nouvelle rhétorique, dénommée rhétorique furtive.
Par Hubert Vincent
huvinc@noos.fr

Les dessous noirs de l'Amour blanc (L)
Ctenopharyngodon idella est une carpe brouteuse originaire d'Asie orientale introduite en France en 1957 pour, dans les élevages extensifs de Carpe (Cyprinus carpio), maîtriser la végétation aquatique. Mais ce poisson prolifère et détruit les herbiers naturels, avec de multiples et graves conséquences écologiques, au point qu'il faut désormais limiter les amours… à coups de filet.
par Raphaël Quesada
LO.PARVI@wanadoo.fr

Comment améliorer l'état de conservation des prairies artificielles en plaine inondable ? Exemple d'une zone proposée au réseau Natura 2000 (L)
Les auteurs, sur la base d'un travail effectué en vallée de la Meuse, secteur de Stenay (Lorraine, comportant, d'une part, une phase descriptive du couvert végétal de prairies semi-naturelles et de prairies artificielles et, d'autre part, en une phase de comparaison du couvert végétal avec les pratiques actuelles et passées des parcelles prairiales, exposent leurs réponses à ces questions : les prairies alluviales artificielles sont-elles à juste titre qualifiées d'habitats appauvris , quels sont les facteurs qui freinent le rétablissement de la flore prairiale dans les prairies artificielles, comment favoriser l'évolution des prairies artificielles vers un état de conservation plus favorable, quelles sont les potentialités de restauration des prairies artificielles dans le dispositif Natura 2000 ?
par Marie-Pierre Vécrin, Christelle Jager et Serge Muller
vecrin@bureau-etude-esope.com

Le Vison d'Europe, une vision d'avenir ? (L)
Mustela luteotra est un petit mammifère semi-aquatique discret, présent dans l'Ouest de la France, loin du noyau centre-européen de l'espèce. Il y est très menacé, en dépit des protections officielles, par les piégeages, les véhicules, les carnassiers, la destruction des ses habitats et la présence de populations issues d'échappés d'élevage du Vison d'Amérique, introduit en 1921.
par Pascal Arlot
pascana@laposte.net

Les pressions anthropiques et leurs impacts sur les situations qualitatives et quantitatives de l'eau dans le bassin versant de la Seine (L)
" Le bassin de la Seine englobe la région Ile-de-France, considérée comme la région la plus riche d'Europe. Il se caractérise par de fortes pressions anthropiques, liées à des densités urbaines localement élevées, et de nombreuses activités industrielles et agricoles qui constituent des menaces pour l'eau.
Après avoir brièvement présenté les caractéristiques naturelles du bassin de la Seine, nous mettons en relief les différentes pressions anthropiques qui s'y exercent puis nous analysons leurs incidences sur les situations qualitative et quantitative de l'eau. Enfin, nous exposons et discutons les principales pistes pour préserver ces ressources hydriques. " (chapô des auteurs)
par Nader Katerji et Paul Hoflack
Katerji@bcgn.grignon.inra.fr
paul.hoflack@paris.inra.fr

Les animaux révélateurs des tensions politiques en république islamique d'Iran (L)
L'examen du statut du pigeon, du taureau (de combat), du cheval et d'animaux de compagnie " à l'occidentale ", dans l'Iran actuel confirme qu'à chaque société correspond un " système domesticatoire " particulier, combinaison originale de techniques d'élevage, de modes d'utilisation et de représentations des animaux. Une étude ethnozoologie en contexte islamique assez dépaysante…
Jean-Pierre Digard
digard@ivry.cnrs.fr

Les articles et principales rubriques de ce numéro sont en ligne (au format pdf)


[R]