Le Courrier de l’environnement de l’INRA n°39, février 2000

Sommaire :

L'ensemble des articles est en ligne (L)

En In memoriam : Stylophora pistillata (corail) ; l’Urbi et orbi est en serbo-croate.

PROBLÉMATIQUES ET DÉBATS

Conservation de la nature : gérer les espèces ou les habitats ? Le cas du PNR des Vosges du Nord, réserve de la biosphère (par Jean-Claude Génot)  ; Valorisation des plantes médicinales par l'industrie pharmaceutique : complémentarités et contradictions (par Albert Chominot ) ; La régulation biologique, un concept intégrateur de la connaissance agronomique (par Philippe Prévost ) ; Teneurs en métaux lourds dans les sols : résultats généraux du programme ASPITET (par Denis Baize) ; Le réchauffement planétaire : de Kyoto à La Haye (par Sophie Ramos).

Repères dans le PAF

Les coûts d'entretien des milieux ouverts ( par Sébastien Colas et Martial Hébert) ; Quelle forêt au XXIe siècle ? Regards croisés sur la forêt et le métier de forestier (par Yves Petit-Berghem et Alain Le Belleguy) ; Perceptions et pistes de gestion sociale des risques : le rôle révélateur des questions environnementales (par Dominique Dron ) ; La Cigale et l'homme : de la biologie au symbole (par Evelyne Duret) ; La convention-cadre MATE-INRA (par Dominique Voynet et Bertrand Hervieu).

Autres repères, autres paysages

Examen des mesures agri-environnementales et de l'éco-conditionnalité des aides de la politique agricole américaine (par Jean Kugler et Jean-Christophe Paille) ; Pour une protection et une gestion durables des rivières de l'île de la Martinique (par Pascal Saffache).

Les cinq-à-sept de la ME&S

Les experts et la vache folle (par Pierre Marsal)

COLLOQUES
Comptes rendus
Colloque agriculture biologique (par Yves Le Pape, Danièle Godard et Isabelle Savini)  ; L'éducation à l'environnement (par Sandrine Gelin) ; Ressources génétiques forestières (par Eric Teissier du Cros) ; Des débats dans les bars (par Sylvie Colleu).
Annonces

BIBLIOGRAPHIE
On a lu, on a vu 
On signale

AVEULOUQUE

ART & ENVIR.

Labyrinthes de l'inconnu (par Nathalie Dumont-Fillon)

BREVES

[R]



Ci-dessous, quelques lignes à propos de chacun des principaux articles

PROBLÉMATIQUES ET DÉBATS

[R] Conservation de la nature : gérer les espèces ou les habitats ? Le cas du PNR des Vosges du Nord, réserve de la biosphère (L)
Pour le conservateur - pas au sens politique bien sûr - pour celui qui a en charge de protéger une part de nature sans y interdire l'intervention de l'homme, la gamme des attitudes et actions possibles est vaste. Ne rien faire, réintroduire telle espèce, réhabiliter un site, conduire des études, faucher ou faire brouter la végétation… Il peut s'appuyer sur un animal emblématique (le panda, ailleurs, le faucon pèlerin, le lynx ici), suivre une " démarche espèce-habitat " (cas pour la gélinotte des bois) ou se consacrer à l'habitat (les anciennes prairies enfrichées), cette dernière attitude semblant inévitable, de même que l'on devra définir des terrains plus vastes que nos parcs et réserves - ou des constellations de zones -, avec moins de protections et une gestion plus écologique, faisant la part des changements.
Par Jean-Claude Génot
PNR des Vosges du Nord
BP 24, 67290 la Petite Pierre
jean-claude.genot@wanadoo.fr

[R] Valorisation des plantes médicinales par l'industrie pharmaceutique : complémentarités et contradictions (L)
Les plantes médicinales traditionnelles sont, d'une part, un remède en soi, adopté dans le cadre de " médecines douces " ou faute d'accès possible aux médicaments modernes et, d'autre part, un point de départ pour la recherche de nouvelles molécules d'intérêt thérapeutique. Dans tous les cas, à côté des aspects scientifiques, médicaux et sociaux, la dimension économique existe et doit être prise en compte. La protection des démarches innovatrices des firmes pharmaceutiques se trouve souvent en contradiction avec ceux qui possèdent la ressource botanique : communauté ou États et la propriété industrielle se heurte à la propriété intellectuelle, une situation de conflit que la signature de contrats entre firmes et organismes " représentant " les détenteurs tente actuellement d'apaiser.
Par Albert Chominot
172, rue aux Febvres, 10320 Souligny
Albert.CHOMINOT@wanadoo.fr

La régulation biologique, un concept intégrateur de la connaissance agronomique (L)
L'évolution du contexte de l'activité agricole oblige à s'interroger sur les concepts et les méthodes de la science agronomique. Dans cette perspective, l'auteur analyse le caractère intégrateur du concept de régulation biologique dans l'acquisition de la connaissance agronomique. A partir d'une étude didactique, il précise la compréhension et l'extension du concept de régulation, dans les sciences en général, puis en agronomie. A l'aide de résultats de recherche empirique, il caractérise l'opérationalité de ce concept, limité à sa spécification biologique, dans l'activité de l'agriculteur, pour l'exemple de la tâche de désherbage du maïs. Il s'interroge, dans sa conclusion, sur les différences entre le rôle de l'agriculteur et le superviseur de systèmes complexes. (résumé de l'auteur)
par Philippe Prévost
LEGTA Olivier-de-Serres, BP 150, 07205 Aubenas cedex.

[R] Teneurs en métaux lourds dans les sols : résultats généraux du programme ASPITET (L)
La qualité des produits agro-alimentaires est de plus en plus surveillée, les consommateurs, notamment de légumes, exigeant l'absence de nombreux éléments indésirables avec, parmi eux les éléments traces métalliques (ETM), alias les " métaux lourds ". L'industrie présente ou passée et l'épandage de boues de station d'épuration des eaux urbaines sont la cause de la présence d'ETM anthropiques, à mettre en regard des quantités d'ETM naturels, présents dans le fond pédogéochimique local. C'est à de telles mesures que s'est attaché le programme pionnier ASPITET, dont le présent article décrit la réalisation et résume les résultats, en exposant les stratégies correctes d'estimation des contaminations et les possibilités de cartes pédogéochimiques. Deux programmes, issus d'ASPITET sont présentés : ADEME/INRA et QUASAR (qualité agricole des sols et des récoltes).
Par Denis Baize
INRA, unité Science du sol, centre d'Orléans, Ardon
BP20619, 45166 Olivet cedex.
Denis.Baize@orléans.inra.fr

[R] Le réchauffement planétaire : de Kyoto à La Haye (L)
"Après la mise en place du protocole de Kyoto en 1997 (accord visant la réduction de 5,2% d'ici à 2010 des émissions des principaux gaz à effet de serre par les pays industrialisés), les 160 pays signataires se retrouveront à La Haye, du 13 au 24 novembre 2000, afin de prendre les mesures concrètes visant à son application. Des réunions préparatoires sont prévues courant 2000, en particulier à Paris en septembre, pour éviter un échec qui serait considéré comme des plus catastrophiques."
Le contexte général, les points du protocole de Kyoto à éclaircir, le plan français. Avec 3 encadrés : - Le protocole de Kyoto (en bref) ; - Les gaz à effet de serre (tableau didactique) ; - Ressources fiscales flatulentes (un projet suédois qu'on aurait pu lire dans les Brèves…).
Par Sophie Ramos
10-12, bd du Général de Gaulle, 92120 Montrouge.
Soframos@yahoo.fr

Repères dans le PAF

[R] Les coûts d'entretien des milieux ouverts (L)
Combien coûte le débroussaillage d'un coteau calcaire abandonné depuis de nombreuses années, quel budget prévoir pour l'entretien des prairies alluviales ? En quoi diffèrent un travail réalisé par un agriculteur et le même exécuté par une entreprise ? Les études analysées montrent, entre autres ,que le coût marginal est faible, en général, dans le premier cas tandis que dans le second, les sommes à dépenser dépendent fortement des travaux entrepris (fauche, débroussaillage…) et des conditions de terrain (landes, marais…).
Par Sébastien Colas et Martial Hébert
Espaces naturels de France, 6, rue Jeanne d'arc, 45000 Orléans
enfisco@infonie.fr
Société centrale d'aménagement foncier rural
3, rue de Turin, 75008 Paris.

[R] Quelle forêt au XXIe siècle ? Regards croisés sur la forêt et le métier de forestier (L)
Alain Le Belleguy vit au quotidien la forêt et le métier de forestier. Agent technique à l'Office national des forêts depuis de nombreuses années, c'est un personnage passionné qui prend ses multiples tâches à cœur. Cet " homme de la forêt " se consacre à ses activités en toute humilité, il ne rechigne pas à passer du temps pour communiquer son savoir et sa passion. C'est lors d'une sortie de terrain en sa compagnie (bois du Breuil près de Honfleur dans le Calvados) qu'il a fait part au professeur de faculté de sa sensibilité sur les questions forestières et de l'ensemble des motivations qui l'animaient.
par Yves Petit-Berghem et Alain Le Belleguy
Université de Caen, UMR 6554 du CNRS, laboratoire GEOPHEN, esplanade de la Paix, 14032 Caen cedex
petit-berghem@geo.unicaen.fr

Office national des forêts (divison d'Evreux), 18, rue de la Rochette, 27000 Evreux.

[R] Perceptions et pistes de gestion sociale des risques : le rôle révélateur des questions environnementales (L)
"[...] le raisonnement de précaution consiste, pour une action en cours ou envisagée, à mettre en regard les bénéfices attendus, les bénéficiaires, les risques encourus, les victimes des risques, la réversibilité ou la compensabilité de ces risques, l'équité des régimes de responsabilité établis en cas de conséquences néfastes. Et à considérer que lorsque les risques vraisemblables dépassent les bénéfices du point de vue de la collectivité, il vaut mieux éviter de les courir. Le développement actuel du principe de précaution, qui paraît de simple bon sens et de saine responsabilité, est alimenté par la conscience de plus en plus partagée de la finitude de la planète et de ses ressources, et le sentiment qu'aucune action n'est indifférente."
par Dominique Dron
Cellule prospective et stratégie, ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement
20, avenue de Ségur, 75302 Paris 07 SP
Dominique.Dron@paris.inra.fr

[R] La Cigale et l'homme : de la biologie au symbole (L)
Portrait ethnozoologique d'un insecte connu ,souvent entendu mais rarement vu, symbole d'Apollon jadis, promu emblème de la Provence par les félibres et les faïenciers, source d'inspiration d'artistes divers. Portrait d'un animal ambivalent, tantôt quasi divin, philosophe et artiste, tantôt paresseux, bavard et imprévoyant. Un portrait tout en vérités mentales -que la rédaction (A.F.) a complété d'une brève description entomologique, pour d'indispensables révisions.
Par Evelyne Duret
Musée des Alpilles, place Favier, 13210 Saint-Rémi-de-Provence.

[R] La convention-cadre MATE-INRA (L)
Dominique Voynet, ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement et Bertrand Hervieu, président de l'Institut national de la recherche agronomique, ont signé, le 10 février 2000, une convention-cadre qui définit les grands domaines de coopération et les modalités de collaboration entre le MATE et l'INRA. Cela témoigne de l'importance des relations de partenariat existantes, qu'il s'agit d'abord de renforcer et de rendre plus cohérentes. L'ambition nouvelle est d'inscrire les actions futures dans une vision plus prospective et stratégique et de les élargir à l'ensemble des missions de l'Institut, notamment dans les domaines de l'expertise et de la contribution au débat public. La démarche s'étend aux relations de partenariat avec les services déconcentrés du MATE et les établissements placés sous sa tutelle avec lesquels l'Institut s'engagera par des conventions particulières. L'affirmation de l'environnement et de la gestion des territoires ruraux comme priorités pour les recherches de l'INRA reçoit ainsi une traduction institutionnelle majeure. Concrètement, une concertation régulière est organisée. Outre ses effets sur les orientations scientifiques, elle devrait donner lieu au développement de projets d'envergure. Un des premiers concernerait le suivi de la qualité des sols.
Après cette introduction de Pierre Stengel (direction scientifique Environnement, Forêt et Agriculture de l'INRA, stengel@avignon.inra.fr), le dossier comporte le texte de la convention et les discours prononcés successivement par Dominique Voynet et Bertrand Hervieu.

Autres repères, autres paysages

[R] Examen des mesures agri-environnementales et de l'éco-conditionnalité des aides de la politique agricole américaine (L)
De longue date, les États-Unis ont instauré des programmes incitatifs conséquents de conservation des ressources naturelles. Depuis 15 ans, les Américains expérimentent à grande échelle une éco-conditionnalité portant sur les terres sensibles à l'érosion et sur les zones humides. La formule conditionne la plupart des mesures de soutien aux agriculteurs (aides à la production, assurances récolte et désastre, programmes incitatifs...) à la mise en œuvre de pratiques respectueuses de l'environnement. L'éco-conditionnalité concerne 1,6 millions d'exploitations, soit 85% de l'ensemble des agriculteurs. Une expérience riche d'enseignements sur les méthodes suivies, les moyens déployés, les difficultés rencontrées et les résultats obtenus.
par Jean Kugler et Jean-Christophe Paille
École nationale du génie rural, des eaux et des forêts, 19, av. du Maine, 75732 Paris cedex 15
jean.kugler@agriculture.gouv.fr jkugler@hotmail.com
Ambassade de France aux Etats-Unis, 4101 Reservoir RD, N.W. Washington DC 20007-2173
jean-christophe.paille@dree.org

[R] Pour une protection et une gestion durables des rivières de l'île de la Martinique (L)
Les inondations de mai 1981 au Vauclin, de septembre 1988 au François ou encore d'octobre 1990 sur l'ensemble de l'île, firent des victimes. En 1993, le 14 août et le 13 septembre, se succédèrent deux catastrophes hydrologiques de grande ampleur. Les flots boueux dévalèrent les mornes, inondèrent les bourgs, endommagèrent les infrastructures et à cette occasion la Martinique redécouvrit les crues par ruissellement torrentiel. Ces événements réveillèrent des souvenirs trop vite oubliés et mirent en relief une évidente vulnérabilité. Pour appréhender l'origine et l'importance de cette vulnérabilité, il convient de faire appel à des facteurs naturels et anthropiques.
par Pascal Saffache
Université des Antilles et de la Guyane, département de Géographie
BP 7207, 97275 Schloecher cedex
Pascal.Saffache@martinique.univ-ag.fr

[R] Les cinq-à-sept de la ME&S : La vache, l'expert et le politique (L)
Le sujet : La décision européenne de lever l'embargo sur le bœuf britannique, nouvel épisode de la saga de la vache folle, interroge une fois de plus sur le rôle des experts ou des comités scientifiques, sur la place des scientifiques et sur l'absence des intellectuels dans le débat social.
Quelles sont les raisons qui conduisent les comités d'experts à se prononcer de façon différente, s'ils sont français, allemands, britanniques ou écossais, dans un cadre national ou européen ? Sur quelles questions se prononcent-ils ? Comment leur statut, le cadre ou les contextes de leurs analyses agissent-ils sur leurs avis ? On observe également une reconfiguration des relations entre les experts, les politiques et les responsables des administrations.
Pour essayer de mieux comprendre, des personnalités françaises qui ont été au cœur des débats européens sur la levée de l'embargo sont venues présenter leur points de vue et animer la discussion.
Chronique par Pierre Marsal, suivie d'un poème...
marsal@paris.inra.fr

ART & ENVIR

[R] Labyrinthes de l'inconnu (L)
Peur verte, Famille au vert... et Autres labyrinthes : paroles d'explorateurs
" On pourrait se perdre, dans les roseaux, c'est un labyrinthe ! " " Il faut connaître quelqu'un qui connaisse les chemins pour pénétrer au marais " Voici des avertissements que nous livrent les habitants de marais, vous invitant ainsi à la fois à explorer et à vous éloigner de ces espaces jugés sauvages. Pour l'usager, l'image du labyrinthe devient celle du jardin de la crainte. C'est une attirance ambiguë : le plaisir de se faire peur, d'être si possible un bref moment perdu au milieu d'une végétation abondante qui interdit la vue vers l'extérieur. Dans certains labyrinthes ouverts au public, le visiteur ne se retrouve pas seul dans cette aventure délicieusement inquiétante : au fond d'un couloir de maïs ou sous les chaumes surgissent des personnages [...] " (chapô de l'auteur)
par Nathalie Dumont-Fillon
12, rue du Commandant-Cousteau, 95000 Boisemont
ndf.paysage@wanadoo.fr

COLLOQUES

Comptes rendus

[R] Colloque agriculture biologique
Lyon, du 6 au 8 décembre 1999. Organisé dans le cadre des douzièmes Entretiens du centre Jacques-Cartier, coorganisé par les Québécois de l'université Laval et les Lyonnais de l'Institut supérieur d'agriculture Rhône-Alpes (ISARA), avec la participation de l'INRA, il a permis de faire le point sur la situation de l'agriculture biologique dans le monde et tout particulièrement en Europe. Le colloque était structuré en trois parties : L'agriculture biologique face à une spécialisation des systèmes de production : enjeux techniques, économiques et environnementaux ; L'agriculture biologique face à de nouveaux marchés : évolution de la demande des consommateurs et adaptation de la production à ces nouvelles demandes ; L'agriculture biologique, un enjeu pour les politiques publiques : incidence des politiques publiques et développement de nouveaux moyens de recherche.
Trois chroniqueurs restituent, pour le Courrier, leur point de vue sur les débats :
Yves Le Pape (INRA-ESR Grenoble), Danièle Godard (INRA, Formation permanente ) et Isabelle Savini (INRA-DIC)
lepape@grenoble.inra.fr  savini@paris.inra.fr

[R] Les Ières Assises nationales de l'éducation à l'environnement
Lille, les 11, 12 et 13 février 2000. L'info est en ligne sur le site du Collectif français pour l'éducation à l'environnement (CFEE).
Aperçu par Sandrine Gelin (INRA-DIC)
s.gelin@vet-lyon.fr

[R] Conservation des ressources génétiques forestières en France
Paris (Cité des sciences), le 20 octobre 1999.
Le décor, les débats et l'avenir, par Eric Teissier du Cros (INRA Avignon, président de la Commission de conservation des ressources génétiques forestières)
teissier@avignon.inra.fr

[R] Des débats dans les bars
Plusieurs chercheurs du centre INRA de Versailles-Grignon ont participé récemment à des bars des sciences où les plantes transgéniques ont été mises sur la sellette, ce qui a donné lieu à des discussions animées, où les personnalités des protagonistes se révèlent...
par Sylvie Colleu (responsable Communication INRA Versailles-Grignon)
Sylvie.Colleu@versailles.inra.fr

Annonces :
Récapitulation des annonces publiées dès réception de l'information à la page Colloques.

BIBLIOGRAPHIE

[R] On a lu, on a vu :

Stéphane Girerd, Véronique Leclerc, Olivier Letodé : Comprendre le goût (par Gisèle Derpet et Alix Domas) ; Reidar Andersen, Patrick Duncan et John D.C. Linnell (ed.) : The European Roe Deer : the Biology of Success (par François Spitz) ; Philippe de La Cotardière, Roger Ferlet (dir.) : Le grand livre du ciel - Comprendre l'astronomie du XXIe siècle (par Pierre Marsal) ; Serge Brunier, Jean-Pierre Luminet : Éclipses, les rendez-vous du ciel (par P.M.) ; Philippe de La Cotardière, Jean-Pierre Penot : Dictionnaire de l'astronomie et de l'espace (par P.M.) ; Jacques Durieux (dir.) : Volcans : Connaître la terre / Volcans du monde (par Gisèle Derpet et Ais Naffah).

[R] On signale : livres, rapports, thèses, comptes-rendus, périodiques, documents, plaquettes, classeurs... et autres médias, ainsi que Textes. L'intégralité, avec les recensions ci-dessus, est en ligne.

AVEULOUQUE

Une seule page, cette fois-ci, pour attirer l'attention sur quelques-unes des attractions du site du Courrier : La Vache folle en ligne, les Fêtes et saints patrons , le Kiosque espèces animales menacées, le Kiosque changement climatique, le Rayon des revues... Et l'annonce de l'avénement de la cyber@griculture.

[R]

LES BRÈVES

Porc supportable, porc durable (ça va mieux sans l'odeur) ; Un peu dur à digérer (le plâtre est mortel) ; Mendiants et agressifs (les casoars) ; Péril urbain (les animaux de compagnie et leurs défécations) ; La fin des problèmes d'environnement (ce sera en 2022, après ou avant la sortie du Courrier n° 105 ?) ; Seconde chance (une éclipse de consolation) ; Bergers branchés (cyberfringues) ; Élevage multimédia (dindes disco) ; La maladie de la trompe molle (encore un péril alimentaire) ; La météorisation du tracteur (ça roule tout seul) ; Ils sèment un peu, beaucoup… (des PGM) ; Leçon de choses (la culture des enfants) ; Maturité (des melons) ; Douchabilité (cochons…) ; Entre chien et loup (M. Gao est confus) ; La flèche du temps ou le boomerang ? (le préfet et son tampon dateur) ; Cultures (vérité en deçà…) ; Marquage des mammifères (une invention du Courrier) ; Dé-solation (science du sol sans objet) ; Les grenouilles trinquent (tout se ligue !) ; Lutte bio (contre Erythoxylon coca : stupéfiant !).

[R]