Le Courrier de l’environnement de l’INRA n°37, août 1999

Sommaire :

En In memoriam : Macromia splendens ; l’Urbi et orbi est en créole antillais.

PROBLÉMATIQUES ET DÉBATS

Réflexions sur la naturalité (par Jacques Lecomte) ; Agriculture et risques de pollution diffuse par les produits phytosanitaires. Les voies de la prévention et les apports de l'expérience Ferti-Mieux (par Michel Sebillotte) ; La gestion des espaces naturels sensibles : fonctionnement et perspectives  (par Catherine Proffit) ; Figures de l'animalité (par Anne Cauquelin).

Repères dans le PAF

Propos de ministre (par Dominique Voynet) ; Agriculture, monde rural et environnement : qualité oblige (par Jean-Luc Pujol et Dominique Dron) ; Agriculture biologique : un nécessaire aggiornamento (par Philippe Girardin).

Autres repères, autres paysages

Un exemple de développement durable dans la Pampa argentine : l'estancia Maraco en 1958 et en 1998 (par Eduardo Chia et Jean-Pierre Deffontaines) ; Les Sâmes et leur environnement : conceptions et enjeux (par Nicolas Gunslay ) ; La régénération de nos écosystèmes aquatiques : l'enjeu d'une révolution tranquille (par Bruce Babbitt ).

Les cinq-à-sept de la ME&S (par Pierre Marsal) : Mériter la confiance du consommateur et du citoyen ; OGM, essais et désir de transparence.

COLLOQUES
Deux comptes rendus et les annonces

BIBLIOGRAPHIE
On a lu, on a vu, On signale, Textes

AVEULOUQUE

BRÈVES

[R]



Ci-dessous, quelques lignes à propos de chacun des principaux articles

PROBLEMATIQUES ET DEBATS

[R]  Réflexion sur la naturalité (L)
La " Naturalité " néologisme désormais courant, traduction de wilderness, est une qualité d'un écosystème, fonction de l'influence des activités humaines sur l'évolution de ce système. La naturalité ne peut s'apprécier que le long d'un gradient ; elle n'est jamais totale ni nulle et son histoire doit être examinée ; elle peut varier selon les composants de l'écosystème (indigènes, introduits ou arrivés spontanément) et selon la taille du milieu. Et une dernière réflexion : sur la quête de l'absolu en écologie qui a éloigné des problèmes réels nombre de chercheurs attirés par des milieux " vierges ".
Par Jacques Lecomte
jlecomte@usa.net

[R] Agriculture et risques de pollution diffuse par les produits phytosanitaires
Les voies de la prévention et les apports de l'expérience Ferti-mieux
(L)
Ferti-mieux est la " marque " d'un ensemble d'opérations, basées sur le volontariat, destinées à réduire la pollution diffuse par les nitrates, se donnant une obligation de moyens : modifier les pratiques pour rendre l'agriculture plus respectueuse de l'environnement. Une expérience et un cadre pour - en dépit des différences entre l'azote et les produits phytosanitaires - réfléchir à des pratiques de défense des cultures moins risquées et moins agressives, mettant en œuvre des substances dont l'usage est certes très codifié mais qui engagent la responsabilité des agriculteurs et de leurs conseillers. À la base de ces améliorations, la formation et l'information de ceux-ci et une action collective de prévention.
Par Michel Sebillotte
INRA, Délégation permanente à l'agriculture, au développement et à la prospective, 147, rue de l'Université, 75338 Paris cedex 07.
Michel.Sebillotte@paris.inra.fr

[R] La gestion des espaces naturels sensibles , fonctionnement et perspectives (L)
En France, depuis 1970, se sont mises en place des structures pour gérer les " espaces naturels " sensibles : parcs nationaux, réserves naturelles, parcs naturels régionaux, Conservatoires du littoral, conservatoires régionaux des espaces naturels Avec un souci commun :maintenir ouverts les lieux autrefois pâturés que la déprise agricole renvoit à la friche et à la forêt. Les gestionnaires ont à trouver un compromis entre le tout naturel (faune sauvage) et le tout agricole (élevage de rente). Trois modèles de gestion écologique pour le pâturage sont étudiés ici avec leurs logiques, leurs contraintes de gestion et leurs limites : la gestion naturaliste s.s. qui vise à augmenter la biodiversité à moindre coût, la gestion naturaliste à ambition traditionnelle - ces deux dernières s'appuyant sur des références culturelles.
Par Catherine Proffit
LEGTA Auxerre, 3, route de Champcevrais, 89350 Champignelles
proffit-l@infonie.fr

[R] Figures de l'animalité (L)
Ou comment regarder l'" autre " de l'homme, la bête, pôle opposé à l'ange. L'animal qui maintes fois s'est vu mélanger à l'homme (à l'ange), des Métamorphoses d'Ovide à la lycanthropie pas si ancienne, de la mythologie à nos expressions langagières. L'animal qui a quitté la fable sous la plume (le stylet plutôt ?) d'Aristote ,dont l'œuvre biologique, moins connue que ses écrits philosophiques, mine d'enseignements, mérite d'être revisitée, sans moquerie, en considérant la méthode qui a servi à bâtir son bestiaire à partir d'un riche imaginaire, en prenant en compte taxinomie et reconstruction, en mettant en avant la notion d'enveloppe (le lien aristotélicien), en la rapprochant de notre concept d'environnement…
Par Anne Cauquelin
Philosophe
160, rue Saint-Martin, 75003 Paris.

Repères dans le paysage agricole français

[R] Propos de ministre : Domique Voynet, ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement :
- Recherche et formation en environnement (discours prononcé le 16 février 1999 à l'université Paris VII Denis-Diderot) ;
- Agriculture et environnement (discours prononcé le 17 février 1999 à l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture).
Contact : www.environnement.gouv.fr/

[R] Agriculture, monde rural et environnement : qualité oblige (L)
Texte in extenso
Par Jean-Luc Pujol et Dominique Dron
Ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, Cellule de prospective et stratégie, 20, av. de Ségur, 75302 Paris 07 SP
Jean-Luc.Pujol@environnement.gouv.fr,Dominique.Dron@ environnement.gouv.fr

[R] Agriculture biologique : un nécessaire aggiornamento (L)
Alors qu'enfin l'agriculture biologique voit ses parts de marché progresser notablement, les filières s'organiser, la grande distribution s'y impliquer, les hommes politiques français s'y intéresser et même la recherche et le développement agricole s'en préoccuper, on pouvait penser que ciel de l'agri-bio se dégageait. Et pourtant, ce n'est pas le moment de s'assoupir car sur le créneau des produits plus sains et de la préservation de l'environnement, des concurrents sérieux la bousculent. En fait, et on ne peut que s'en réjouir, sous la pression d'agriculteurs pratiquant une agriculture plus durable, l'agriculture biologique est obligée d'innover et d'élargir ses principes fondateurs. En effet, qui comprendrait que des agriculteurs qui s'engagent dans une démarche d'agriculture durable puissent sur certains points faire mieux que des agriculteurs bio, en ce qui concerne certaines pollutions par les nitrates ou les économies d'énergie, par exemple. Quels moyens se donne la Bio aujourd'hui pour vérifier qu'elle tend vers les objectifs de préservation du milieu, de justice sociale, de revitalisation du territoire, d'accroissement de l'emploi, d'équité Nord-Sud ou Est-Ouest? Si la Bio ne veut ni être banalisée ni être dépassée, il lui faut impérativement se remettre en cause et innover, sa crédibilité en dépend. [Résumé de l'auteur]
Par Philippe Girardin
INRA, BP 507, 68021, Colmar
girardin@colmar.inra.fr

[R] Un exemple de développement durable dans la Pampa argentine : L'estancia Maraco en 1958 et en 1998 (L)
Une tranche de vie : le regard porté par un économiste et un agronome sur un grand domaine agricole argentin et sur son système de production à deux dates distantes de quarante ans. Ou la relation minutieuse de comportement d'un agriculteur (en fait toute une famille) aux prises avec un milieu fragile (sols menacés par l'érosion éolienne), un marché changeant et une politique variable, tentant - et réussissant - une agriculture et un élevage durables.
En encadré, Un bref historique de l'agriculture argentine.
Par Eduardo Chia
ENESAD, 26, rue du Docteur-Petitjean, 21036 Dijon cedex.
Eduardo.Chia@enesad.inra.fr

et Jean-Pierre Desfontaines
27, rue Anatole-France, 92310 Chaville.

[R] Les Sâmes et leur environnement : conceptions et enjeux (L)
Les Sâmes (anciennement appelés Lapons) sont un peuple de moins de 100 000 individus, répartis entre 4 États (Norvège, Suède, Finlande et Russie), vivant depuis toujours dans des conditions difficiles de climat et de ressources et soumis, depuis le XVIIe siècle, à la colonisation de leurs voisins méridionaux : évangélisation, sédentarisation. Et négation de leur conception de l'environnement où l'homme fait partie, sans prééminence, de la nature, au sein de laquelle tout interagit avec tout.
Par Nicolas Gunslay
Arctic Centre, University of Lapland, PO Box 122, 96101 Rovamiemi (Finlande)
ngunslay@levi.urova.fr

[R] La régénération de nos écosystèmes aquatiques. L'enjeu d'une révolution tranquille
Les écosystèmes aquatiques des États-Unis sont parmi les plus menacés du monde, leur faune comporte beaucoup d'espèces en voie d'extinction. Et ce ne sont pas les actions au coup par coup qui pourront y remédier mais des projets complets et cohérents comme celui qui, en Floride, concerne les Everglades, victimes de l'assèchement des marais.
Par Bruce Babbit
Ministre des Domaines

[R] Les cinq-à-sept de la ME&S

Deuxième série de chroniques de pince-neurones avec deux séances :
- Mériter la confiance du consommateur et citoyen (6 avril 1999) ;
- OGM, essais et désir de transparence (27 avril 1999).
Synthèse et réflexions personnelles par Pierre Marsal. (L)

COLLOQUES

Comptes rendus :
Devenir des populations introduites ou réintroduites : déclin ou prolifération ? (Par Marie Guillaume)
Alimentation mondiale 2050 (par Nicolas Frydlender)

Annonces :
Récapitulation des annonces publiées dès réception de l'information à la page Colloques.

[R]

BIBLIOGRAPHIE  (en ligne, à l'instar des Bibliographies du Courrier)

On a lu, on a vu

Boris Cyrulnik : Si les lions pouvaient parler : essais sur la condition animale ; Elisabeth de Fontenay : Le silence des bêtes : - Éric Baratay et Elisabeth Hardouin-Fugier : Zoos. Histoire des jardins zoologiques en Occident (XVIe-XXe siècle) (par Florence Burgat, sous le titre Comment l'Occident traite son prochain). Zones arides et désertification et Les métiers de l'Environnement (cédéroms, par Nathalie Deschamps). Denis Guedj : Le théorème du perroquet (par Pierre Cruiziat). Kilian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterström et Peter J. Grant : Le guide ornitho et Heiko Bellman : Guide des Abeilles, Bourdons, Guêpes et Fourmis d'Europe (par Jacques d'Aguilar). Philippe Walter : Mythologie du porc (par Robert Maggiori).

On signale

Texte
La symbolique des plantes dans la Bible par François-Xavier Amherdt (conférence).

[R]

AVEULOUQUE

Premier sujet : Internet en agriculture, délibérément confié à Guy Waksman : les points de vue d'acteurs réunis au Salon de l'agriculture. En attendant qu'un explorateur courageux ne parcoure systématiquement les secteurs agricolo-agricoles de la Toile, n'en revienne, mulot épuisé, et nous raconte, en comparant ce qui se fait ici et là et là-bas (chez nos voisins européens, au Québec…).

Sujet récurrent (et de satisfaction) : le site du Courrier : ses circonvolutions, sa pénétration, son évolution, son attraction : la page Vache folle en ligne et la récente liste de diffusion " ESB " animées par Yves Le Pape ; et son Rayon des revues, pour accéder à notre bibliodiversité.

Nouveau et intéressant sur la Toile : un site Lutte biologique, couleur entomologie, en attendant le Dossier Lutte biologique II (prévu pour l'extrême fin du XXe siècle), qui sera porté sur Internet après sa parution.
[chapô de la rubrique]

Et quelques Internotules.

LES BREVES

patrick.legrand@environnement.gouv.fr (PL s'en va) ; $$$ (agro-éco-business aux USA) ; AOC (Association oser la controverse) ; Le Pingoin et les pingoins (en Argentine, éthologie ornithologique au secours de l'écotourisme) ; Épouvante (l'effarouchement actif de l'Oie des neiges ); Bouteilles à la mer (le recyclage durable du wisky de contrebande) ; Riz amer (déprédations sur Oryza sativa) ; La recherche et l'environnement (que demande-t-on aux moteurs de recherche ?) ; Sous les bombes bactériologiques (les mouches explosent, infectant les convives) ; Toxidiversité (quid des stocks africains de vieux produits phytosanitaires ?) ; Chers immigrants (le coût des envahisseurs, mangoustes, termites et autre Gypsy Moth) ; Percussion (la machine à tapoter les melons) ; Zoo au logis (les webs cams devant les animaux féroces) ; Le $ sans peine (assurance contre l'écologie) ; Lépidoptérisme (manifestants-papillons).

[R]