Le Courrier de l’environnement de l’INRA n°35, novembre 1998

Les articles de ce numéro sont en ligne (L)

Sommaire :

En In memoriam : Le Sonneur à ventre jaune ; l’Urbi et orbi est en russe.

PROBLÉMATIQUES ET DÉBATS

Éleveurs et chercheurs face aux broussailles (par Jean-Paul Chabert, Élisabeth Lécrivain et Michel Meuret) ; Des sciences écologiques à l'art du paysage ou l'invention du sauvage dans les marais paysagistes (par Pierre Donadieu) ; Quel avenir pour le Bt ? (par la Rédaction de Biocontrol News and Information) ; Alpages, prairies et pâturages d'altitude, l'exemple du Beaufortain (par Jean-Marcel Dorioz) ; Le rôle régulateur du sol dans le changement climatique (par Jean-Claude Germon)

Repères dans le PAF

À l'occasion du 50e anniversaire de l'Union mondiale pour la nature : propos de président, (par Jacques Chirac) ; propos de ministre (par Dominique Voynet) ; propos de premier ministre, (par Lionel Jospin) ; Lutte chimique, Campagnol terrestre, bavures et états d'âme (par Michel Pascal) ; Quels éléments conditionnent le regard des agriculteurs sur l'environnement et l'adoption des pratiques plus respectueuses de l'environnement ? (par Franck Paineau, Éric Demazeau et Marie-Paule Bel) ; L'eau et la fiscalité écologique - éloge de la perversité (par Bruno Johannes) ; Description géographique de l'élection de Vézelay […] (par Sébastien Le Prestre, maréchal de Vauban )

Autres repères, autres paysages

L'Amérique en 325 293 680 brins d'herbe (par Jean-Paul Dubois)

ON EN PARLE ENCORE

J.-P. Chabert/P. Morlon, P. Hassoun, J.-P. Moreau

COLLOQUES (Annonces)

BIBLIOGRAPHIE

On a lu, on a vu On signale

AVEULOUQUE

ART & ENVIR.

BREVES

[R]


Ci-dessous, quelques lignes à propos de chacun des principaux articles

[R]  Eleveurs et chercheurs face aux broussailles (L)
Depuis une trentaine d'années, la déprise agricole a fait qu'à la place de prairies entretenues se sont installés des espaces en broussailles qui "se ferment". Brebis, chèvres et vaches sont appellées à la rescousse pour entretenir ces parcours et leur éviter de finir comme forêts. Des débroussailleurs biologiques très sympathiques mais hors normes. Les chercheurs ont beaucoup travaillé sur l'alimentation du bétail à l'auge et il leur faut désormais étudier l'animal cherchant et choisisssant sa nourriture au sein d'un milieu complexe hétérogène, pour que ces nouvelles modalités d'élevage apparaissent sans risques.
Par Jean-Paul Chabert,  Elisabeth Lécrivain et Michel Meuret, INRA-SAD Avignon.
meuret@avignon.inra.fr

[R] Des sciences écologiques à l'art du paysage ou l'invention du sauvage dans les marais paysagistes (L)
Dans deux parcs publics de la région parisienne, des petites zones humides ont été créées par des architectes-paysagistes qui ont réuni les conditions favorables pour attirer de nombreux oiseaux. L'analyse écologique montre des évolutions rapides ou lentes des milieux en fonction des plantations initiales et de la taille des espaces. L'analyse sociologique indique que, dans ces contextes urbains, ils sont appréciés comme des lieux de nature sauvage et répondent à l'attente des usagers issus des villes voisines. Dans les deux cas, il est montré que les conditions de ce succès sont doubles ; elles supposent le contrôle de l'évolution spontanée des milieux mis en place et la mise en spectacle des espaces pour le public. Il apparaît enfin que la notion de sauvage rend compte ici de l'appréciation positive d'une grande partie du public et celle de gestion, du contrôle du milieu en fonction du projet du gestionnaire. Leur association exprime la singularité de ces créations d'architectes-paysagistes : des marais artificiels considérés comme sauvages. (Résumé de l'auteur)
Par Pierre Donadieu, ENSP Versailles
vers-ensp-nts@calvanet.calvacom.fr

[R] Quel avenir pour le Bt ?  [L]
Que penser des biotechnologies appliquées à la défense des végétaux ? A l'examen du cas du Bt (diminutif de Bacillus thuringiensis, bactérie entomopathogène disponible sous forme de spécialité à épandre pour lutter contre les insectes phytophages et désormais associé à des "plantes Bt" par l'intermédiaire d'un de ses gènes codant pour une toxine), - un agent a priori "biocompatible" - on se demande notamment si les stratégies pour retarder l'apparition des chenilles résistantes sont bien fondées et bien appliquées et si la logique industrielle de géants de l'agropharmacie ne l'emporte pas sur toute autre considération, gâchant ainsi un moyen de lutte microbiologique très interessant.
Par la rédaction de Biocontrol News and Information, article repris du vol. 19, n°2 de cette revue.

[R]  Alpages, prairies et pâturages d'altitude - l'exemple du Beaufortain (L)
L'alpage est le symbole du pastoralisme en altitude ; il a fait la richesse des montagnes. Aujourd'hui, aux fromages réputés s'ajoutent les paysages et la biodiversité. Mais les pratiques d'élevage ont évolué. Comment ces milieux pour la plupart complètement artificiels pourront-ils assumer leurs multiples rôles ? A partir d'études à différentes échelles de cet agro-écosystème (l'alpage entier, le "quartier", la "station"), les auteurs décrivent les relations entre pâturage, sols et végétations. Ainsi les troupeaux sont-ils plus ou moins attirés par telle zone d'herbe, où ils modifient la végétation. Et leurs mouvements, en partie autonomes et en partie réglés par le berger, font que les quartiers se différencient selon des schémas qui dépendent du substrat pédologique et aussi... des cailloux qui dévalent ! L'alpage, en conclusion, est un tout qu'il convient absolument de gérer globalement.
Par Jean-Marcel Dorioz, INRA Hydrobiologie lacustre, Thonon-les-Bains, dorioz@thonon.inra.fr

[R] Le rôle régulateur du sol dans le changement climatique (L)
Le rôle des sols dans la régulation de la concentration des gaz à effet de serre (gaz carbonique, méthane, protoxyde d'azote) et le changement climatique a été le sujet de l'un des symposiums du dernier Congrès Mondial de Science du Sol qui s'est tenu à Montpellier (20-26 août 1998). Les transformations de ces gaz par les sols ont un impact suffisamment important sur leurs concentrations atmosphériques pour qu'il soit nécessaire de les prendre en compte dans les modes de gestion des sols. Une atténuation significative du changement climatique par la gestion des sols nécessitera des modifications de pratiques culturales à grande échelle. Cependant, cette contribution des sols à la réduction des concentrations de gaz à effet de serre restera modeste et n'écarte pas la nécessité de rechercher d'autres solutions. (résumé de l'auteur)
par Jean-Claude Germon, INRA, microbiologie des sols et environnement, Dijon, Jean-Claude.Germon@dijon.inra.fr

[R]  A l'occasion du 50e anniversaire de l'Union mondiale pour la nature
Propos de président.
Par Jacques Chirac.
Sur Internet : www.elysee.fr (rubrique Discours)
Propos de ministre
Par Dominique Voynet
Sur Internet : www.environnement.gouv.fr (rubrique Actualités)
Propos de premier ministre
Par Lionel Jospin
Sur Internet : www.premier-ministre.gouv.fr (rubrique Discours)
Avec, en encadré, l'"appel de Fontainebleau" de l'UICN (novembre 1998)
Sur Internet : www.iucn.org/50/appel_fr.htm

[R] Lutte chimique, Campagnol terrestre, bavures et états d'âme : mise au point (L)
Les états d'âme sont ceux d'un chercheur recruté en 1978 à l'INRA au "laboratoire de la Faune sauvage" pour décortiquer les raisons des pullulations catastrophiques d'Arvicola terrestris. Le rongeur ayant ses effectifs régulés par de multiples facteurs, les luttes par enclos, par piégeage ou par bactéries rodentopathogènes étant impraticables, le chercheur a préconisé de mettre en place (et d'entretenir...) un réseau d'alerte et d'employer du poison (un anticoagulant, la bromadiolone) délivré via des carottes-appâts. Un procédé sûr s'il est appliqué dans le respect scrupuleux des règles. Or...
Par Michel Pascal, INRA Faune sauvage, Rennes, pascal@beaulieu.rennes.inra.fr

[R] Quels éléments conditionnent le regard des agriculteurs sur l'environnement et l'adoption des pratiques plus respectueuses de l'environnement ? (L)
Le recoupement de variables d'ordres technique et sociologi-que permet d'envisager 3 grandes familles d'agriculteurs en fonction de leurs attitudes vis-à-vis de l'environnement :
- les agriculteurs qui estiment être gestionnaires de l'environnement ont l'attitude la plus favorable à la prise en compte de l'environnement dans leurs prises de décisions ;
- les agriculteurs qui seraient prêts à devenir gestionnaires de l'environnement possèdent une attitude plus réservée et des connaissances plus approximatives ;
- les agriculteurs qui ne deviendront jamais gestionnaires de l'environnement possèdent des connaissances plus approxi-matives mais leur attitude conduit à la situation la moins fa-vorable.
Par Franck Paineau, Éric Demazeau
Chambre d'agriculture de l'Oise, SUAD, BP 40463, 60021 Beauvais cedex.
et Marie-Paule Bel, Institut supérieur agricole de Beauvais, chaire Environnement, BP 30313, 60026 Beauvais cedex, mpaule.bel@isab.fr

[R] L'eau et la fiscalité écologique (L)
A l'annonce de l'instauration de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) qui intégrera les ressources de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie  (ADEME) puis celles des agences de l'eau, l'auteur expose  les raisons de l'opposition du Comité national de défense de l'eau (CNDEau) à cette réforme fiscale, jugée contraire à l'efficacité économique comme à l'efficacité institutionnelle et... presque perverse.
Par Bruno Joannes, CNDEau, Johannes.Bruno@aesn.fr

[R] Description géographique de l'élection de Vezelay, contenant ses revenus, sa qualité, les moeurs de ses habitants, leur pauvreté et richesse, la fertilité du pays et ce que l'on pourrait y faire pour en corriger la stérilité et procurer l'augmentation des peuples et l'accroissement des bestiaux. (L)
Titre originel. Avec un grand tableau statistique des Maisons sur pied et des Maisons en ruine, des Garçons au-dessus de 14 ans et des Filles au dessus de 12 ans, etc., jusqu'aux Cabarets et tavernes et aux Débits de vin. Ou le premier recensement agricole, dressé pour Louis XIV, dans 55 paroisses disséminées entre vallée de l'Yonne, Morvan et Avalonnais.
Par Sébastien le Prestre, maréchal de Vauban (pas d'adresse de courriel)
Avec une présentation de Jean-François Pernot.

[R] L'Amérique en 325 293 680 brins d'herbe (L)
A l'occasion d'une exposition du Centre canadien d'architecture, un regard un brin ironique sur les rapports des américains avec leur gazons et pelouses, domestiques, sportives ou institutionnelles.
Par Jean-Paul Dubois
Article repris du Nouvel Observateur du 6-12 août 1998.

[R] ON EN PARLE ENCORE

Des "vieilles lunes "de P. Morlon (par J.-P. Chabert), de l'élevage des animaux domestiques (par P. Hassoun), de la durabilité et des indicateurs (par J.P. Moreau)

[R] BIBLIOGRAPHIE

On a lu, on a vu
René Groussard et Pierre Marsal : Monde du vivant, agriculture et société, la pépite et le grain de blé (par Jean-Claude Tirel) ; Bernard Kalaora : Au-delà de la nature, l'environnement - l'observation sociale de l'environnement (par Danielle Barrès) ; Serge Morand et François Gasser : Nodulation (par Alain Fraval) ; Sandrine Gelin et Pierre Stengel : Sol, interface fragile (par eux-mêmes).

[R] AVEULOUQUE

Chronique des faits ordinaires du site Internet du Courrier et des gestes ordinaires de son webmestre.

[R] ART &ENVIR.

Facteur de lavoirs  (L)
Ou l'application d'un art de proximité à tout un patrimoine de proximité, lavoirs et autres traces d'un mode de vie abandonné il y a peu.
Par Gérard Laplace.

[R] LES BREVES

L'amour des bêtes (les ravages  d'éco-guerriers anglais) ; Foot (le terrain d'icelui, mesure brésilienne de déforestation, et quelques autres unités) ; Les murs muent (encarapaçonnés comme des arthropodes) ; Rotoplumeur ? (les oiseaux et les éoliennes) ; Poulets de combat biologique (ils se battent becs et ongles contre les sauterelles) ; Mission : qualité (la mission : la nôtre, la qualité : la meilleure pour nos produits) ; Casseurs d'oreilles (vous reprendrez bien un petit canon) ; Normalisation (la disparition d'un témoin en subéraie marocaine) ; Poisseux (les betteraves transgéniques ont donné du sucre qui colle aux doigts) ; Faut pas s'yener et roubl'art (grand commerce en Extrême-Orient) ; La vache ! (l'INRA épinglé).