In memoriam

Le Courrier de l'environnement n°39, février 2000

Stylophora pistillata (Esper, 1797)
un Scléractiniaire à zooxanthelles

d'après Savigny (1817), pl. 4, fig. 3.1

Les récifs coralliens sont parfois appelés les forêts tropicales de la mer car ils constituent l'écosystème marin le plus diversifié. De nos jours, ils sont menacés ; en effet, les coraux qui les construisent s'avèrent extrêmement vulnérables aux effets chroniques des activités humaines.

Un phénomène de blanchissement affecte épisodiquement les colonies coralliennes depuis le début des années 1980 sur quasiment tous les récifs du monde intertropical. Il correspond à la rupture de la symbiose (association à bénéfice réciproque) avec leurs zooxanthelles, algues brunes unicellulaires qui vivent dans leurs tissus. Ce déséquilibre est probablement lié à l'élévation de la température de l'eau de mer, progressive depuis le début du siècle mais aussi aggravée lors des événements ENSO (El Niño-Oscillation australe). Le blanchissement pourrait être aussi une conséquence de l'augmentation des rayonnements ultra-violets due à la raréfaction de l'ozone dans la haute atmosphère. Les colonies peuvent récupérer mais la perte des zooxanthelles conduit généralement à la mort des coraux. Les mortalités (90% en moyenne dans tout l'océan Indien après l'ENSO de 1997-98) font que les scientifiques s'interrogent sur le devenir des récifs coralliens.

Mireille Guillaume
Muséum national d'histoire naturelle
laboratoire de Biologie des invertébrés marins et Malacologie
55, rue Buffon, 75005 Paris
guillaum@mnhn.fr

[R]

Voir d'autres In memoriam dans l'Album


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA