In memoriam

Le Courrier de l'environnement n°33, avril 1998

Les chauves-souris de Lorraine

Les chauves-souris cumulent les particularités biologiques et physiologiques : vol, écholocation, hibernation, vie la tête en bas, etc. et ne peuvent que susciter la curiosité, mais cela n'empêche malheureusement pas le déclin de nombreuses populations.

Ces animaux, dont de nombreuses espèces sont anthropophiles, voient leurs populations menacées par de nombreux facteurs : l'utilisation des pesticides qui empoisonnent les proies et par voie de conséquence les prédateurs, la destructuration du paysage dans lequel les chauves-souris ne trouvent plus de point de repère, la disparition de nombreux habitats, soit par calfeutrage des orifices dans les toitures ou dans les combles d'église, soit par surfréquentation comme dans de nombreuses grottes ou forts de l'armée, soit par destruction pure et simple des vieux arbres creux.

Il vient se greffer à ces causes exogènes un facteur amplifiant purement naturel qui réside dans une stratégie K (forte longévité et faible fécondité) assez rare pour un petit mammifère et qui rend les populations très sensibles aux fluctuations du nombre d'individus.

Avec 19 espèces dont certaines sont en limite d'aire, la Lorraine a une responsabilité importante dans la sauvegarde des chauves-souris. Elle se trouve ainsi au cœur d'un programme LIFE lancé à l’initiative de l'Association de protection transfrontalière des chauves-souris et qui regroupe 8 grandes régions : la Champagne-Ardenne, la Lorraine, le nord de l'Alsace, le grand-duché du Luxembourg, la Sarre, la Rhénanie-Palatinat, la Rhénanie-Westphalie et la Wallonie.

Ce programme, qui regroupe de nombreux partenaires (23), dont des associations à compétence localisée ou thématique, débouche sur des suivis scientifiques ayant pour but de mieux connaître les populations et surtout sur des opérations de protection des sites de reproduction ou d'hibernation.

Par Jean-François Mony
Parc naturel régional de Lorraine
BP 35, 54702 Pont-à-Mousson cedex.
general.pnrlor@wanadoo.fr

Dessin : le Grand Rhinolphe, Rhinolphus ferrumequineum (Schreber, 1774)
Laurent Godé del.

Voir d'autres In memoriam dans l'Album


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA