Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA    


In memoriam

Le Courrier de l'environnement n°30, avril 1996

Scherotheca ssp.
Lumbricina, Animalia, Plantae, Homo sapiens et Sapientia.

En hommage à la spécialisation nécessaire et bornée sans contre-partie, et à ses conséquences désastreuses (1).
Amen
De profundis... pour les espèces de Scherotheca, vers de terre géants, et autres espèces jamais décrites et éliminées par les activités humaines (mines, agriculture, etc.) dispersant depuis l’Antiquité des métaux lourds puis des pesticides non évalués (2).
De profundis... pour la percolation (160 mm d’eau par heure en moyenne) dans les sols de vignoble soumis aux orages méditerranéens (3) et où les vers de terre ont été empoisonnés par le cuivre de la bouillie bordelaise et les néo-pesticides.
De profundis... pour les biens, plantes, animaux, sols et hommes emportés par des eaux qui n’ont pu percoler normalement, faute de galeries de vers de terre.
De profundis... pour l’intégration des connaissances pédo-, zoo-, économico-, hydro-, phyto-, climato-, parasito-, éco-« logiques » nécessaires pour une évaluation sereine des risques mortifères dans l’espace rural.

OBRA. LVMBRICORVM. ET. SAPIENTIA.

(1) Intégrologie, in M.B. Bouché, auctores MCMXCVI

(2) Abdul Rida A.M.M. et M.B. Bouché, Appl. Soil Ecol., MCMXCV.

(3) Al Addan et alteris, Acta MCMXCI, X Colloqium int. Pedozoologiae

par Marcel Bouché
INRA-CEFE/CNRS, BP 5051, 34033 Montpellier

Voir d'autres In memoriam dans l'Album


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA