Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA


In Memoriam

Le Courrier de l'environnement n°28, août 1996

Parnassius apollo L.

Dessin de P. Gros

Les Parnassius sont des papillons emblématiques de nos montagnes. Trois espèces de ce Lépidoptère se rencontrent en France : le Petit Apollon (P. phoebus) dans les Alpes jusqu'à 2 000 m, le Semi-Apollon (P. mnemosyne) dans les régions montagneuses du Massif central et du Sud-Est de la France et l'Apollon (P. apollo) dans l'ensemble des massifs montagneux français : Vosges, Jura, Massif central, Alpes et Pyrénées. Cette espèce réunit de très nombreuses sous-espèces, dont certaines sont éteintes et d'autres en cours d'extinction. Elle est protégée en France par l'arrêté du 23 juillet 1993, ainsi que par plusieurs conventions internationales (convention de Berne, convention de Washington,...) et par la Directive habitat.

L'Office pour l'information éco-entomologique (OPIE) est à l'origine de programmes d'étude et d'action pour la conservation des Parnassius en France, qui ont été réalisés au laboratoire de Systématique évolutive de l'université de Provence (prof. H. Desimon). Ces recherches ont porté sur l'actualisation de la distribution des trois espèces de Parnassius et sur le problème de fragmentation des populations, sur leur suivi démographique, sur l'approche biométrique couplée à l'approche électrophorétique afin d'évaluer la parenté des populations, sur la recherche de données écologiques qui prennent en compte les adaptations locales de ces trois espèces dépendantes de milieux ouverts.

Outre des résultats en génétique des populations, ce travail a permis de proposer des mesures pour la sauvegarde des localités, en particulier contre le reboisement, adaptées à chaque massif. Il a souligné d'autres menaces, plus particulièrement le changement climatique qui repousse à leur limite les populations isolées. Etape importante pour la conservation des Parnassius français, cette démarche doit se développer en Europe, où la protection de ces espèces pose également problème. Nous espérons que ce travail servira d'exemple pour aborder la protection des nombreuses autres espèces d'insectes qui sont gravement menacées dans notre pays.

par Robert Guilbot,
secrétaire général de l'OPIE
BP 9, 78041 Guyancourt cedex.

Voir d'autres In memoriam dans l'Album


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA