Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA


In memoriam

Le Courrier de l'environnement n°22, juin 1994

Le Lézard géant de Hierro
ou la redécouverte d'une espèce éteinte

Le Lézard géant de Hierro, Gallotia simonyi, noir avec des taches blanches sur les flancs, est l'un des plus grands lézards de la famille des Lacertidés puisqu'il peut dépasser, queue comprise, 50 cm de longueur. Il est aussi le plus rare. Considéré comme éteint du Roque de Salmor, un petit îlot satellite de l'île de El Hierro (Canaries), depuis 1935, il a été redécouvert en 1975 sur une falaise quasiment inaccessible de l'île principale, où une population exiguë se maintient encore de nos jours. L'aire de répartition n'excède pas 2 000 m2 et l'effectif mondial est estimé à quelque 500 individus. On peut donc considérer le Lézard géant de Hierro comme l'un des reptiles les plus rares et les plus menacés de la planète. Fort heureusement, un programme de conservation a été mis en place. Une " ferme d'élevage " a été constituée et la reproduction en captivité est parfaitement maîtrisée. Des réintroductions sur d'autres parties de l'île sont prévues dans un proche avenir, ainsi que des campagnes d'élimination des chèvres, des chats et des chiens sur l'habitat naturel de Gallotia simonyi.

par Philippe Geniez
Ecole pratique des hautes études, laboratoire d'Ecologie des Vertébrés, USTL, Montpellier

Voir d'autres In memoriam dans l'Album


Vers la page d'accueil du Courrier de l'environnement de l'INRA