Le Courrier de l'environnement n°33, avril 1998

Estimation de l'impact sur l'environnement de traitements phytosanitaires pour des colzas transgéniques résistants au glyphosate ou au glufosinate



En utilisant l'indicateur pesticide (Ipest) qui est un outil d'évaluation développé par l'équipe de recherche Agronomie de l'INRA de Colmar, nous avons cherché à estimer l'impact environnemental des programmes de traitement mis en oeuvre pour des colzas transgéniques (résistants soit au glyphosate, soit au glufosinate) et pour des colzas classiques. Il s'agit donc de comparer un programme de désherbage classique (500 F/ha) avec un programme utilisant un désherbant total (Round up ou Liberty, respectivement 390 et 440 F/ha).

Tableau I. Programmes des applications de pesticides

Traitement Produit/matière active Matière Active Dose Période de traitement
Programmes de désherbage conventionnels
C1

C2


C3

Programmes de désherbage avec
variétés résistantes
OGMR



OGML



Programme de traitement commun







Treflan (1) (2,5 l)
Butisan (1,5 l)
Treflan (1) (2,5 l)
Colzor (5 l)

Colzor (6 l)



Round up (1 l)
Round up (1 l)


Liberty (1 l)
Liberty (1 l)



Karaté vert

Karaté vert

Bavistine
Parclay C


trifluraline
metazachlore
trifluraline
tebutame
clomazone
tebutame
clomazone


glyphosate
glyphosate


glufosinate
glufosinate



lambda-
cyhalothrine
lambda-
cyhalothrine
carbendazime
paclobutrazol
chlormequat


1 200          
750     1 200  
3 000
100
3 600
120


360
360


300
300



7,5

7,5

250
25
200


présemis
présemis
présemis
présemis
présemis
présemis
présemis


début automne
1 mois après
le premier
traitement
début automne
1 mois après
le premier
traitement

automne

printemps




(1) Produits enfouis par travail du sol [VU]

L'indicateur pesticide (Ipest) est basé sur un système expert utilisant la logique floue pour les fonctions d'appartenance et les règles de décision. La présentation détaillée du mode de calcul de Ipest a été faite par Van der Werf et Zimmer (1997) et une présentation simplifiée est accessible dans l'article de Bockstaller et al. (1997). Comme tous les autres indicateurs agro-écologiques développés (assolement, rotation, couverture du sol, gestion de N, de P, de l'eau, de la matière organique), Ipest est présenté sous forme d'un indice variant de 0 à 10 ; il est calculé uniquement à partir d'informations issues du cahier de bord de l'agriculteur et de données stables du milieu (profondeur du sol, granulométrie, etc.) et de base de données actualisées (4 bases de données de caractéristiques des matières actives).
Deux types de colza génétiquement modifiés ont été testés : l'un résistant au glyphosate, l'autre au glufosinate. Les impacts des programmes de traitements de ces deux cultures ont été comparés à des programmes de traitement courants (tab. I). Par ailleurs, pour mettre en évidence l'ensemble des risques dus à l'utilisation des matières actives employées sur colza, nous avons évalué l'impact sur le milieu de ces traitements dans différentes conditions (pente forte ou nulle, sol profond ou superficiel, proximité ou non de cours d'eau).
Nous sommes partis de l'hypothèse que le désherbage des colzas transformés résistants au glyphosate ou au glufosinate était totalement efficace avec l'emploi de la seule matière active pour laquelle ils sont résistants, ce qui est discutable compte tenu des résistances naturelles qui existent dans la flore adventice. De plus, nous n'avons pas tenu compte des adjuvants ni des produits de dégradation dans l'évaluation de l'impact des traitements phytosanitaires.
Plus que la valeur absolue de l'indicateur, c'est la différence entre traitements qui est à considérer. Les résultats présentés en figure 1 (ci-après) montrent :
- qu'en condition de risques faibles ou moyens pour l'environnement, les meilleurs traitements utilisés pour un colza classique ont un impact sur l'environnement identique à ceux utilisés pour un colza transgénique résistant au glyphosate. Par contre, l'impact des traitements pour un colza transgénique résistant au glufosinate est inférieur à l'impact des traitements d'un colza classique ;
- qu'en conditions à très hauts risques pour l'environnement (risques de ruissellement, de lessivage et de dérive élevés), les traitements phytosanitaires liés à un colza génétiquement modifié résistant au glyphosate ou au glufosinate ont un impact sur le milieu plus faible. En effet, dans de telles conditions aucun traitement classique n'est meilleur qu'un traitement double au Round up (glyphosate) ou au Liberty (glufosinate).

Figure 1. Valeurs de l'indicateur pesticides pour les programmes de traitements classiques (C1, C2 et C3) et avec varitétés résistantes à un herbicide (OGMR et OGML) dans un milieu sensible au lessivage uniquement (Cas 1) et dans un milieu sensible au lessivage, au ruissellement et présentant un risque de dérive (Cas 2). Les programmes sont détaillés dans le tableau I (ci-dessus).

Un traitement unique à pleine dose avec un herbicide " total " du type Round up ou Liberty est envisageable en post levée, mais cette pratique demande plus de technicité de la part de l'agriculteur. L'avantage du colza transformé est alors plus marqué par rapport au colza classique (IPest = 3,6 pour le Round up et pour le Liberty, dans le cas 2).
En conclusion, si l'on considère les impacts sur la santé et le milieu naturel (eau, sol, air) des produits de traitement utilisés et, compte tenu des matières actives disponibles aujourd'hui sur le marché, il n'y a pas un avantage déterminant à utiliser un colza transformé résistant au glyphosate ou au glufosinate sauf dans les cas où les risques à la fois de ruissellement, lessivage et de pollution des cours d'eau par dérive sont très élevés .


Références bibliographiques

Bockstaller C., Girardin Ph., Van Der Werf H., 1997. Use of agro-ecological indicators for the evaluation of farming systems. Eur. J. Agron. 7, 261-270.
Van Der Werf H., Zimmer C., 1997. An indicator of pesticide environmental impact based on a fuzzy expert system. Chemossphere,

[R]