Le Courrier de l'environnement n°49, juin  2003

Plast-Orgue

Art Plastique
La bouteille d'eau minérale en plastique devient un matériau éolien à la mode. Ce banal objet de consommation, ce vulgaire déchet domestique peut remplacer le noble bambou pour singer un orgue éolien. Il suffit, avec des ciseaux, de découper une fente " sifflante " longitudinale dans le corps de la bouteille. Plusieurs dimensions de fente sont possibles. Le son est bien moins pur (plus ou moins voilé selon les types de fentes) relativement au chant du bambou. Par contre, le temps de réalisation de la fente est, en comparaison, infime et le prix du matériau est dérisoire.

Fentes et sons
Quelques recettes de fente pour un meilleur son. N'utilisez que des bouteilles à corps lisses type Badoit, Oceu, St-Yorre, Salvetat..., des grandes et des petites. Les fentes doivent avoir leurs 2 grands bords bien parallèle, d'une longueur comprise entre 8 cm et presque la hauteur totale de la bouteille, et d'une largeur variant de 5 à 17 mm. Ma préférence va clairement aux " Salvetat " : faciles à couper, assez rigides, au son clair, au contenu riche en calcium, magnésium juste ce qu'il faut. Néanmoins, utilisez diverses bouteilles pour composer votre orgue éolien. Et fermez le bouchon pour que le son ne s'échappe.
Diverses fentes, divers sons :
- une fente de 8 cm par 15 mm produit un son grave, sauf si le vent forcit pour sonner une octave au-dessus ;
- une fente de 11 cm par 9 mm donne un son médium, assez clair, et ceci dans une plage tolérante de vent tant en vitesse qu'en angle d'incidence ;
- une fente de 20 cm par 6 mm siffle plus aigu, mais exige un angle d'incidence précis ;
- alors qu'une fente de 16 cm par 17 mm crache un son rauque.

Facteur de Plast-Orgue
L'art du facteur d'orgue éolien en bouteilles plastiques consiste à conjuguer l'épaisseur et donc la rigidité des parois plastiques avec les dimensions des fentes, et à mêler les diverses sonorités obtenues au sein d'un même plast-orgue. Dès que la bouteille siffle, les parois se mettent à vibrer, en particulier, les fentes qui constituent l'embouchure de cet instrument à vent.

Didier Ferment
didier.ferment@u-picardie.fr
Sur Internet, avec échantillons sonores, à : w1.neuronnexion.com/~dferment/plastorg.htm