Les Brèves du Courrier

n°33

Cirques (Gavarnie, Ordesa et Mont-Perdu inscrits au patrimoine mondial) ; Dilution extensive (des déchets dans les engrais) ; Les nouveaux emplois de l’élevage (des tamagotchis...) ; Cigognes au jus et renards au courant (les uns victimes, les autres bénéficiaires des lignes haute tension) ; Casse bio (la formule d’un fertilisant révolutionnaire volée) ; Neomusca mezigui (des noms scientifiques d'espèces vivantes sont en vente) ; Ils laissent tout rouiller (le Tiers-monde « accueille » des pesticides périmés) ; Evidence (la prime au bio ; Tirant d’air ou courant d’eau, il faut choisir (El Niño, Panama et les panamas) ; Bouteilles à la terre (dans nos forêts, elles piègent les insectes...) ; Vous avez deux vaches, que se passe-t-il ? (les réponses ingénieuses des internautes et le cas plutôt vache de nos vaches).


PLANÈTE
Cirques

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Naples début décembre 1997, a reconnu " de valeur universelle exceptionnelle " le site pyrénéen du Mont-Perdu. Inscrit désormais sur la liste du patrimoine mondial gérée par l'UNESCO, cet ensemble cohérent de 30 000ha qui s'étend à la fois sur la France et l'Espagne est connu dans le monde entier pour ses sommets, canyons et cirques (Gavarnie, Ordesa et Mont-Perdu). Lieu d'inspiration des Romantiques, aimé et célébré par, notamment, Victor Hugo et Gustave Doré, son inscription s'est faite également au titre des paysages culturels. Côté France, c'est le parc national des Pyrénées occidentales qui en assurera la gestion.
D'après le communiqué du MATE, direction de la Nature et des Paysages du 5 décembre 1997.

ÉTATS-UNIS
Dilution extensive

D'après le résultat d'une enquête de l'Environmental Working Group, lu sur l'infoservice de la Mission scientifique et technologique de l'ambassade de France à Washington
(www.france-science.org)
Comment se débarrasser de ses déchets toxiques ? Plus de 600 entreprises états-uniennes (industrie de l'acier, de l'électronique et de la chimie) les ont, entre 1990 et 1995, vendus à des producteurs d'engrais et à des fermiers comme matières inertes mélangés à des matières intéressantes. Ceci en profitant d'un vide juridique : seules les substances " actives " doivent être mentionnées sur l'étiquette.

HONGRIE
Les nouveaux emplois de l'élevage

Parmi les êtres zooïdes, les représentants du taxon Tamagotchi ont connu ces derniers temps une expansion géographique accélérée et un succès reproductif certain. Le développement de cet élevage en Hongrie a conduit un " entrepreneur privé " à aménager à Dunaszekcsoe un premier cimetière pour une bonne dizaine de ces bestioles hélas mortelles.
D'autre part, Mona Gaspar, ayant perçu (dans le tramway) l'angoisse des écoliers forcés de laisser leur poussin virtuel à la maison, sans impulsion et donc au bord de l'extinction définitive, offre de les garder et de les bichonner au tarif de 50 forints de l'heure.
D'après la dépêche AFP du 20 janvier 1998, lue sur www.nomade.fr

SUISSE
Cigognes au jus et renards au courant

Les lignes électriques provoquent-elles des hécatombes d'oiseaux ? Une récente étude de la station d'ornithologie de Sempach montre que, pour la plupart des espèces, le risque de collision ou d'électrocution est faible, d'autant plus que les lignes sont neuves ou ont été modernisées.
Les Cigognes, cependant, sont des victimes fréquentes des lignes à haute tension, ainsi que les Grands Ducs. Les Tétras se heurtent bien plus souvent aux câbles des télésièges tandis que les Alouettes s'écartent des lignes et des pylônes.
Quant au Renard, il bénit la fée Electricité qui lui apporte une provende d'oiseaux électrocutés en des endroits qu'il connaît et prospecte régulièrement : sous les lignes.
D'après le Bulletin de l'OFEFP n°4, 1997.

FRANCE
Casse bio

La firme Biosphère Développement de Valbonne (Alpes-Maritimes) s'apprêtait à commercialiser le Fertilux, un " fertilisant révolutionnaire universel qui protège de la plupart des maladies ". Mais des cambrioleurs en ont emporté la formule, qui était inscrite sur les cédéroms et dans les dossiers dont ils se sont emparés dans la nuit du 25 au 26 janvier, avec 100 à 150 000 F de matériel informatique.
D'après la dépêche de l'AFP du 27 janvier 1998, lue sur www.nomade.fr

PLANETE
Neomusca mezigui

Les museums et autres institutions zoologiques ont deux choses très difficiles à réaliser : d'une part, nommer les nouvelles espèces découvertes (très très rarement des mammifères ou des oiseaux, mais fréquemment des insectes, voire des nématodes) et, d'autre part, financer les activités (missions, équipement...) des systématiciens. D'où l'idée ? qu'a eue en premier et officiellement la Zoologische Staatsammlung München (en Allemagne) - de faire payer (de 5 000 DM pour un individu à 10 000 DM pour une personne morale) l'octroi choisi du nom du généreux donateur (ou d'un nom choisi par lui) à tel animal (également choisi par lui).
NDLR : jusque là, les nouvelles espèces étaient nommées de noms neutres plus ou moins descriptifs (grandis, ruber, brevipalpis), inspirés du milieu (aquaticus, sylvestris) ou du lieu de découverte ou de provenance (sinensis, atlasi) mais aussi très souvent donnés en hommage (ou par dérision) à des personnages plus ou moins grands, fréquemment bien vivants et d'un niveau hiérarchique supérieur. Au plaisir d'être l'inventeur (et d'attacher son propre nom au " nom scientifique " ? latinisé - de l'espèce) s'ajoutait celui de faire plaisir (ou de rigoler un bon coup). Gageons que dans ce nouveau système, les beaux papillons auront un riche baptême ; mais qui voudra d'une infime sangsue ?
D'après La Biodiversité mondiale, 7(3), hiver 1997.

TIERS MONDE
Ils laissent tout rouiller

L'ensemble des stocks de pesticides périmés disséminés dans de nombreux pays du Tiers Monde s'éleverait à 100 000 tonnes. Selon un responsable de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) - qui a publié le 4 mars un communiqué sur le problème - ce sont des milliers de barils de pesticides obsolètes et toxiques qui rouillent au soleil ou perdent leur contenu toxique en zones urbaines ou rurales, risquant de polluer les nappes phréatiques, l'eau potable et l'eau d'irrigation. Pour s'en débarasser, il faudrait les incinérer à très haute température dans des installations que ces pays n'ont pas, pour la plupart. L'aide de quelques pays développés (Allemagne, Pays-Bas...) permet de résorber quelques sites ; l'industrie agro-chimique y contribue fort peu.
NDLR : de méchantes personnes osent - paraît-il - prétendre savoir que, souvent, lesdits produits ont été livrés là-bas périmés et obsolètes. Allégation bien sûr périmée et obsolète.
D'après une dépêche de l'AFP du mercredi 4 mars 1998, lue sur www.nomade.fr

FRANCE
Évidence

Entendu, en substance, sur une exploitation céréalière du Vexin français - 350 ha, 1 million de francs de subventions au titre de la PAC en 1997 - en cours de reconversion vers une agriculture biologique et mettant en place des systèmes d'agriculture intégrée : " Quand on reçoit de la société un pareil soutien, on fait l'agriculture que demande la société ".

PLANETE
Tirant d'air ou courant d'eau, il faut choisir

Les facéties d'El Niño ? courant d'eau chaude majeur de l'océan Pacifique - font craindre, ces temps-ci et entre autres choses, une sécheresse inhabituelle sur l'isthme de Panama. Les autorités de Panama envisagent de limiter le transit sur le canal et le tirant d'eau des cargos qui l'empruntent. En vadrouille entre le Golfe du Mexique et le Japon, les céréales pourraient bien avoir à suivre la route de l'or, à doubler le Cap Horn, à naviguer 30 jours de plus et, en conséquence coûter significativement plus cher...
NDLR : Rien n'est dit sur la relance de la production de panamas, ces chapeaux d'été, larges et souples, tressés dans la feuille d'un latanier d'Amérique et par ailleurs emblématiques des années chaloupées.
NDLR 2 : Cap Horn et route de l'or : investir dans l'aventure d'un skipper va enfin devenir immédiatement rentable.
Pour plus d'information sur l'Enfant Jésus (El Niño, en espagnol), consulter www.meteo.org/el-nino.htm#effets.

FRANCE
Bouteilles à la terre

" Plus de 800 tonnes de bouteilles en verre jonchent le sol des 270 000 hectares de nos forêts franciliennes, soit 3 millions de pièges à insectes ", lance l'Office national des forêts (ONF) à l'occasion du printemps et du " nettoyage de " qui accompagne son avènement.
NDLR. Quid des canettes métalliques ? En aluminium, elles ne rouillent pas. Elles ne se cassent pas. Elles sont encore plus moches avec leurs livrées criardes que les vieilles bouteilles. Et, dans certains cas, elles sont très bénéfiques à des insectes (indésirables), provoquant leur pullulation. Non pas que les larves de moustiques prolifèrent dans le coca rance, mais du fait que les chrysalides du Bombyx disparate, un redoutable folivore, y trouvent un abri efficace contre une musaraigne, leur très grand ennemi. Ceci se passe aux Etats- Unis, dans les forêts péri-urbaines, où l'on jette beaucoup...
Les bouteilles, imputrescibles, restent longtemps là où on les a jetées : l'érosion en viendra à bout un jour, certes, les transformant en sable ou, sinon, un peu plus tard... le métamorphisme... (sans vouloir envisager qu'elles aient fondu suite à l'effet de serre). Les culs de bouteille forment parfois des loupes qui, à l'instar des appareils d'Archimède, peuvent provoquer des incendies. Et les tessons ont des bords coupants. Et ces bouteilles peuvent effectivement piéger : les entomologistes connaissent bien les vertus attractives et capturantes des fonds de bière.
Donc, ne jetez pas vos litrons et participez aux nettoyages festifs organisés dans les forêts, au bord des rivières, sur les plages, partout...

Vous avez deux vaches, que se passe-t-il ?
1. Globalement
Un groupe d'anciens étudiants de Havard a organisé sur Internet un débat sous cet intitulé. En voici les conclusions (reprises d'Il Manifesto - Rome - par le Courrier International) :
- Anarchie
Vous avez deux vaches. Soit vous les vendez au juste prix, soit vos voisins tentent de vous tuer pour s'en emparer.
- Bureaucratie
Vous avez deux vaches. D'abord, le gouvernement établit comment vous devez les nourrir et les traire. Puis il vous paie pour ne pas les traire. Après quoi, il les prend toutes les deux, en tue une, trait l'autre et jette le lait. Finalement, il vous oblige à remplir des formulaires pour déclarer les vaches manquantes.
- Capitalisme
Vous avez deux vaches. Vous en vendez une et achetez un taureau.
- Capitalisme de Hong Kong
Vous avez deux vaches, vous en vendez trois à votre société cotée en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès de la banque. Puis vous faites un échange de dettes contre participations assorti d'une offre publique, et vous récupérez quatre vaches tout en bénéficiant d'un abattement fiscal pour l'entretien de cinq. Les droits sur le lait de six vaches sont transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d'une société des îles Caïman détenue clandestinement par l'actionnaire majoritaire, qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de sept vaches. Au rapport de la société figurent huit ruminants, avec option pour l'achat d'une bête supplémentaire. Entre temps, vous tuez les deux vaches parce que le feng sui1 est mauvais.
- Communisme orthodoxe
Vous avez deux vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous vous partagez le lait.
- Communisme russe
Vous avez deux vaches. Vous devez vous en occuper, mais le gouvernement prend tout le lait.
- Démocratie pure
Vous avez deux vaches. Vos voisins décident qui prend le lait.
- Démocratie représentative
Vous avez deux vaches. Vos voisins nomment quelqu'un pour décider qui prend le lait.
- Démocratie américaine
Le gouvernement promet de vous donner deux vaches si vous votez pour lui. Après les élections, le président fait l'objet d'une procédure d'impeachment pour avoir spéculé sur les obligations bovines. La presse rebaptise le scandale " cowgate ".
- Démocratie anglaise
Vous avez deux vaches. Vous les nourrissez à la cervelle de mouton et elles deviennent folles. Le gouvernement ne fait rien.
- Démocratie de Singapour
Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour détention non autorisée de bétail.
- Dictature
Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend toutes les deux et vous fait fusiller.
- Ecologie
Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous interdit de les traire et de les tuer.
- Fascisme
Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend toutes les deux, vous emploie pour vous en occuper et vous vend le lait.
- Féminisme
Vous avez deux vaches. Elles se marient et adoptent un veau.
- Féodalisme
Vous avez deux vaches. Le seigneur s'arroge une partie du lait.
- Politiquement correct
Vous êtes en rapport (le concept de " propriété " est symbole d'un passé phallocentrique, va-t-en-guerre et intolérant) avec deux bovins d'âge différent (mais néanmoins précieux pour la société) et de genre non spécifié.
- Régime militaire
Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend toutes les deux et vous enrôle dans l'armée.
- Surréalisme
Vous avez deux girafes. Le gouvernement exige que vous preniez des leçons d'harmonica.
Tout ça est aussi correct qu'américanocentré. Il n'y est pas explicitement question de primes PAC ni de Corse.
2. Chez nous
La deuxième vache, prénommée M..., est un clone de la première. Elle meurt en bas âge.


Vers l'Album des Brèves