Les Brèves du Courrier

n°28

Pour bronzer, c'est cuit (le tourisme et la mode sur une planète réchauffée), Har'eau [ou] H'eau-là (l'Agence de l'eau crée une direction Milieu rural), Faire-parc de naissance (PNR Loire-Anjou-Touraine); Circulez, y a rien à espérer (plus de voitures plus propres) ; Inspecteurs en folie (tracteurs pollueurs), Froggy soit qui mal y pense (Londres bientôt sous le climat tourangeau), Le courant passe (collaboration EDF-CEMAGREF), Toujours vert (Jacques leconte, président du CNPN), Recherche (le péri-urbain, à la Bergerie nationale), Roulements et mauvaise graisse (le vrai coût des transports en Europe), Exploitation durable (celle d'un militaire vert), Porc au jus (cochons électrisés).


PLANETE
Pour bronzer, c'est cuit

Le réchauffement planétaire et la diminution de la couche d'ozone, dus sans aucun doute en partie à des activités anthropiques, pourraient avoir un impact sur les ressources touristiques et récréatives. Entreprises et lieux devront s'adapter et calculer leurs investissements en fonction du changement climatique annoncé. Les bains de mer sont doublement menacés : par l'élévation du niveau de la mer d'une part, par les dangers que présenteront les rayons ultraviolets non filtrés par l'ozone stratosphérique d'autre part. La mode devrait (devra) revenir à la pâleur ? qui fut fort prisée jusque dans les années vingt.
D'après Geoffrey Wall, le plein air : un sujet brûlant ? Ecodécision, n°20, printemps 1996.

FRANCE
Har'eau [ou] H'eau-là

La situation préoccupante de la qualité des eaux en milieu rural nécessite un sérieux effort d'amélioration. Pour mieux répondre à cet impératif, l'Agence de l'eau vient de créer une nouvelle structure, la direction Milieu rural. Objectif principal: susciter le dialogue avec des interlocuteurs dispersés ".
Cette nouvelle direction a pour première mission de s'attaquer aux insuffisances du bilan rural des actions de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. Jean-Charles Wolff, à sa tête, devra conduire "un renforcement considérable des efforts", en direction tant de l'agriculture que de l'habitat. Il aura aussi à faire accepter quelques changements de philosophie en matière de coopération entre acteurs (le partenariat plutôt que le conflit...) ou dans le domaine techniques d'assainissement (la fosse autonome serait gérée plutôt que le tuyau qui concentre...).
D'après Confluences, journal de l'agence de l'Eau Seine-Normandie, n°23, juin 1996.
Agence de l'Eau Seine-Normandie, 51, rue Salvador-Allende, 92027 Nanterre cedex.

FRANCE
Faire-parc de naissance

Entre Tours et Angers, un territoire regroupant 66 communes de l'Indre et 70 du Maine-et-Loire, relevant de deux régions, Centre et pays-de-Loire et hébergeant 175 000 habitants a été classé parc naturel régional. Une longue procédure a étéé nécessaire pour reconnaître cette "entité géographique qui s'articule autour de la Loire "le dernier fleuve sauvage" et des confluences avec, d'amont en aval, l'Indre, la Vienne et le thouet".
"Des confrontations millénaires entre l'eau et la terre sont nés des paysages de vallées, de coteaux et de plateaux, "habillés" par les activités de l'homme qui, de tout temps, ont composé avec les éléments naturels. La valorisation agricole de ces terres a ouvert les vallées où le maraîchage et l'élevage cohabitent à proximité de vignobles qui s'étendent sur les coteaux". Ce PNR correspond-il à un territoire homogène? En tous cas, il n'a pas pu être baptisé plus simplement que de parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine...
PNR Loire-Anjou-Touraine: abbaye de Seuilly, 37500 Seuilly.
Tél.: 02 47 95 93 15; fax02 47 95 84 06

PLANETE
Circulez, y a rien à espérer

En 2010, la baisse des rejets toxiques dus à la généralisation des moteurs automobiles dits "propres". sera entièrement compensée par l'augmentation du nombre des véhicules et du trafic.
Selon une projection de l'OCDE, les 500 millions d'unités circulant aujourd'hui seront alors 750 millions, avant d'être 1 milliard en 2030...
D'après le Courrier de l'Environnement n° 190, du 2 juillet 1996.

FRANCE
Inspecteurs en folie

Les tests récemment subis par 70 000 tracteurs agricoles ont fait apparaître un déficit d'entretien ou de réglage qui entraîne une surconsommation de carburant de l'ordre de 10%.
Source : ADEME, projet de rapport d'activité 1995
NDLR : Donc en améliorant les réglages, en augmentant de 10% le prix du gazole agricole et intégrant des bénéfices environnementaux, le bilan serait positif...

ROYAUME-UNI
Froggy soit qui mal y pense

Les scientifiques britanniques se sont penchés sur les conséquences du réchauffement de la planète pour les îles d'outre-Manche. Le Nord sera plus humide, d'environ 6 à 10% au pluviomètre, et le Sud plus sec d'un peu moins.
En 2020 Londres bénéficierait du climat orléanais ou tourangeau actuel, en 2050 de celui de Bordeaux. Avec en prime, 35 cm de relèvement du niveau de la mer, des glissements de terrain, des tempêtes et des crues en augmentation. L'activité économique la plus touchée serait, à part l'agriculture, la branche des assurances.
Bons princes, ils envisagent une baisse de la pluviométrie parisienne de 15%.
D'après le Financial Times, 3 juillet 1996
NDLR : Il y a longtemps qu'on connaît le faible de nos amis Anglais pour l'Aquitaine. Et comme nos gouvernements n'ont, en la matière de lutte contre l'effet de serre, manifestement pas encore entendu la voix de la sagesse, il n'y a aucune raison pour que nous échappions au kidnapping climatique. Au secours Jeanne...

FRANCE
Le courant passe

l'Institut de recherche pour l'ingénierie de l'agriculture et de l'environnement (CEMAGREF) a signé le 5 janvier dernier avec EDF un accord-cadre définissant les termes de leur coopération dans le domaine de l'ingénierie de l'eau et des milieux aquatiques (hydrobiologie, capacité d'accueil des cours d'eau, éco-toxicologie des sédiments, technique de végétalisation, aménagement des cours d'eau à migrateurs, modélisation en hydraulique fluviale).
Le CEMAGREF travaille depuis trente-cinq ans pour l'entreprise publique ; l'accord instituant un comité de pilotage permet d'établir un programme de recherche commun, la direction des études et recherches (DER) d'EDF disposant de moyens importants.
D'après Presse environnement du 25 avril 1996.

FRANCE
Toujours vert

Jacques Lecomte, premier et dernier président de feu la Cellule environnement de l'INRA, a été réélu le 25 janvier dernier, président du Comité permanent du Conseil national de la protection de la nature, alias CNPN.
Récemment réorganisé, ce CNPN est un organe consultatif, placé auprès du ministre de l'Environnement qui rassemble une quarantaine de membres issus des mondes parfois antagonistes des associations de protection de la nature, de la Recherche, des administrations et des acteurs de l'environnement. Il est maintenant doté de trois commissions spécialisées, l'une pour la faune, la seconde pour la flore et la troisième pour les parcs.
D'une part, le CNPN émet des "avis sur les moyens propres à préserver et développer la faune et la flore sauvage, et à améliorer la protection des espaces naturels et le maintien des équilibres biologiques, notamment en matière de parcs nationaux, Parcs naturels régionaux et réserves naturelles" et d'autre part, il "étudie les mesures législatives ou réglementaires et les travaux scientifiques" touchant à ces sujets
En d'autres termes c'est dans cette instance mal connue dont le secrétariat est assuré par le directeur de la Nature et des Paysages que se préparent les classements ou les déclassements d'espèces menacées, que sont examinés les projets de réserves naturelles ou de chartes de parcs naturels régioanux, etc. C'est donc un rouage important du dispositif administratif pour l'environnement. Ce lieu d'un débat bien utile connaît régulièrement de belles empoignades. C'est parfois le théâtre, côté cour ou côoté jardin, de quelques vilenies bien humaines.
Référence : Article R 251-1 à 251-20 du Code rural.

FRANCE
Recherche

La Bergerie nationale de Rambouillet, établissement du ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'alimentation, met en place un centre de ressources sur les territoires péri-urbains. Ledit centre sera essentiellement au service des professeurs et des formateurs de l'enseignement agricole et des agents du MAPA.
Actuellement, sa tâche est de rassembler un fonds documentaire et de repérer les personnes et les structures-ressources: il remercie d'avance les chercheurs, professeurs et autres experts en agriculture, forêt et espaces péri-urbains qui voudront bien se manifester auprès de lui.
NDLR: le document de synthèse issu de la rencontre nationale des 22 et 23 février 1996 sur "Agriculture et forêt en zones péri-urbaines" - première d'une série de manifestations scientifiques- sera édité courant septembre 1996.
Bergerie nationale, Département péri-urbain: Parc du château, 78120 Rambouillet. Tél.: 01 34 83 68 49; fax01 34 83 68 7.

EUROPE
Roulements et mauvaise graisse

La Commission européenne a estimé à 2% du produit intérieur brut (PIB) de l'Union les coûts de la congestion que connaissent les transports dans l'Europe des Quinze. Et, en publiant le 20 décembre dernier, un livre vert, elle compte bien contribuer au débat inéluctable sur les coûts réels des transports et, plus particulièrement, de ceux du transport routier. Selon elle, cela devient urgent.
D'après Europe sans frontières, lettre mensuelle de la Direction générale Information, communication, culture et audiovisuel, février 1996.

UNIVERS
Exploitation durable

Apprenti matelot Alain Denis, militaire appelé au service de l'environnement (voir p. 138 du Courrier n°25), au rapport !
Embarqué sur un étonnant navire, "La Bergerie" ferme ancrée dans le Vexin français, propriété de la Fondation Léopold-Meyer pour le progrès de l'homme (de droit suisse), je navigue sur l'océan de Blé, de par la mer de Maïs, sur les grands lacs de Pois, dans le golfe de Tournesol, sur les plaines liquides d'Orge. Pris dans la tempête de l'agriculture intensive, je ne dois mon salut qu'à ce havre de paix et de réflexion : la délégation permanente à l'Environnement de l'INRA, mon port d'attache (près du pont de l'Alma).
Ma mission : découvrir et tenir le cap de la Durabilité, et ce dans un commando de choc avec Philippe Caciabue, Olivier Rancke et Mathieu Calame, de l'équipe de direction de la Bergerie. Pour la mener à bien je peux compter sur les gens et les ressources du SAD (département Systèmes agraires et Développement de l'INRA) avec son capitaine versaillais Camille Raichon. Dans la soute de La Bergerie, les machines sont alimentées par de la céréaliculture classique et nous allons leur adjoindre de nouveaux moteurs mus par un carburant par nous concocté : élevage de vaches allaitantes couplé à un chantier de compostage. Il va falloir sans doute réorganiser le navire et remplacer le pont "grandes cultures"par un pont "surfaces prairiales)
Au terme de l'opération, c'est-à-dire à la fin du service national (qui durera dix mois) du matelot Denis, on pourra, nous l'espérons, entrevoir les côtes de cette terra incognita, l'Agriculture durable, et faire grossir un flotte autour du navire amiral Plan-de-Développement-Durable.
NDLR : la DPEnv. accueille (soutient très fermement dans leur travail et rémunère très faiblement) trois Erreur ! Source du renvoi introuvable. du service national en environnement. Ce sont, outre Alain Denis, le pêcheur de métaphores qui a commis cette Brève, Stéphane Petitjean et Thierry Hommel, auteurs d'articles qu'on a lus dans ces pages et dont les sujets sont loin d'épuiser l'étendue des compétences de chacun. A suivre.
La Bergerie, Villarceaux, 95710 Chaussy.

FRANCE
Porc au jus

A Penvern (Finistère), des porcs se mirent à se tenir bizarrement et firent montre d'un "comportement déréglé"; la production chuta de 35%. Toutes les causes habituelles de tels troubles une fois éliminées (température, aération, densité des animaux, maladies infectieuses, etc.) on en vint à mesurer le potentiel électrique et à soumettre le cas à un ...géologue.
Bref, l'atelier d'élevage de ces porcs avait été construit sur un affleurement de quartz, roche très isolante, et se trouvait ainsi à un potentiel très différent des terres arables environnantes. Le remède s'imposa de mettre à la terre toutes les parties métalliques de l'installation et fut efficace
D'après La France Agricole du 26 juillet 1996

NDLR: de trop nombreux animaux (d'élevage) à cornes et/ou à queue plus ou moins en tire-bouchon en viennent à se faire remarquer, et pas seulement des zoopsychiatres, par leur attitude louche, voire franchement déviante, et à se faire conséquemment soupçonner d'avoir une éponge à la place du cortex. Interrogeons nos savants sur les effets pernicieux des électrochocs que leur infligent les barrières électriques disposées là pour les cantonner...

Illustration ci-dessous: isolateur de clôture électrique type cauda suis dextrogyne, usagé, en polymère thermoformable (le plasturge n'a pas laissé de poinçon ni de marque), Nivernais, fin du XXe siècle, collection P. L. (cf. oeuvres.htm).


Vers l'Album des Brèves