Le Courrier de l'environnement n°45 février 2002

*Have a look on our marvelous web!


Premier
Déception
Fracture
Biodiversité
Patience !
Que faire de son vieil ordinateur ?

Que faire de son nouvel ordinateur ?

Clicométrie
Encadré1 : aveulouque
Encadré : le Courrier


L'Aveulouque est une chronique régulière et décousue, partiale et subjective des événements d'importance planétaire et locale sur Internet. Rappelons que l'espace internautique (appelé aussi le Web, et la Toile pour ce qui est du sous-espace - tout petit - francophone) se compose, depuis 1996, du site du Courrier de l'environnement de l'INRA, à www.inra.fr/dpenv, et du reste. Sur /dpenv/, on trouvera la série des Aveulouque ( à www.inra.fr/dpenv/al.htm#aveul) et le reste (un aperçu en fin de texte).

[R] Premier

Le premier site web - au sens chronologique de " premier " - a été construit le 12 décembre 1991 par un chercheur (en physique), Paul Kuntz, dans un labo du Stanford linear Accelerator Center (États-Unis). La page principale, default.html, 3 lignes de texte, avait 4 compagnes ; deux d'entre elles comportaient des liens hypertexte vers des bases de données. Un seul internaute était connecté, au CERN à Genève. Aujourd'hui, son auteur souligne deux points : le premier, personne n'a, à l'époque, prévu le développement de ce média - on misait alors sur la télévision interactive - ; le second, la recherche universitaire - pour satisfaire des besoins de partage d'informations dont le public n'avait pas idée - a inventé Internet, en a assuré les premiers développements et y a toujours un rôle important à jouer.

[R] Déception

Dans le Courrier n°42 de février 2001, à cette place, je vous prévenais de l'avènement de Ginger, une invention présentée partout comme la plus formidable du siècle. Et bien non, ce n'était pas notre machine à abolir le réchauffement planétaire - pourtant si astucieuse, si méritante et tellement gratuite (représentée à www.inra.fr/dpenv/aa00.htm) - mais, comme on l'a su le 3 décembre 2001, un bidule trottinettoïde nommé Segway à deux roues et un guidon fixe, mû à l'électricité, sensé remplacer tout véhicule pour les déplacements urbains, depuis chez vous (mais il ne descend pas l'escalier) jusqu'au bureau (mais notre ascenseur est trop petit).

[R] Fracture

Qui sont les internautes
- dont beaucoup passent par le site du Courrier - et qui sont les non-internautes, anautes et autres nautophobes ? La question ronge les sociologues, les marchands d'ordinateurs, les fournisseurs d'accès et les webmestres. Science et vie micro (n°201, février 2002 (1)) publie les conclusions du sondage qu'il a effectué avec GFK (auprès de 1 005 foyers et de 150 internautes). En gros, 33% des foyers français ont un micro-ordinateur, 23% sont branchés sur Internet. 20% des Français se servent d'Internet sur leur lieu de travail ; c'est moins qu'ailleurs en Europe mais ça augmente un peu. L'enquête confirme surtout qu'une part de la population a la ferme intention de n'avoir jamais Internet - et SVM de titrer : " Une fracture numérique toujours inquiétante ".
Tiens, à propos de fracture, c'est entre l'homme et l'ordinateur qu'elle se dessine (d'après le même incontournable magazine), celui-là n'arrivant pas à maîtriser les machines et les réseaux trop complexes et pleins de bogues et devenant l'esclave des caprices de l'informatique. Les penseurs d'IBM ont affiné le concept et travaillent à des PC autonomes (et économes ?) qui savent ce dont ils sont constitués, prévoient les pannes et les réparent, ne perdent pas les données, s'améliorent et comprennent ce qu'on attend d'eux. Cette fracture qui se dessine et se ressent au niveau d'Internet comme entre vous et votre PC (vous l'avez immanquablement ressentie), invariante avec l'échelle, est une fracture fractale.

[R] Biodiversité

Force est de constater l'accroissement notable de la zoodiversité qu'ont apportée, aux environs de Noël, les robots en forme d'animaux de compagnie. Parmi cette faune, une formidable trouvaille : L'ERS-200 qui, en mode Aibo Boost, est un " véritable chien de chasse curieux et répondant vigoureusement aux appels de son maître " et qui renferme en outre un photoscope qui prend des clichés numériques. D'ici qu'il se prenne pour un chien policier ou, qu'en mode " apaisé ", il soit programmé pour rester couché durant toute la période européenne de fermeture de la chasse aux oiseaux migrateurs…

[R] Patience !

Le développement de l'usage d'Internet passe par le raccourcissement des délais d'accès au contenu des pages, disent les savants. À l'université du Kansas, on a montré qu'une seconde de moins à attendre le chargement de la page réduisait sensiblement le nombre d'abandons (2) (les internautes sont impatients !). Où trouver cette seconde (et même plus si possible) ? Pas tellement dans l'amélioration des processus informatiques, plutôt dans l'" allègement " des pages. Examinons le poids des fichiers (en nombre d'octets) dans /dpenv/. Pour ce qui est des textes, dans le plus lourd - les archives 2001 de la page Vache folle en ligne, 724 Ko - il n'y a que du contenu, que du bon, pas d'os, pas de gras. Dans le plus petit (indiqué 0 Ko), il n'y a rien. Les images les plus pesantes sont en couleur ou en grisés, les plus légères sont les zooïdes monochromes mais sympa qui accueillent l'internaute sur chaque page du site. Bref, en dépit des efforts vers une maigreur optimale, bien des pages se chargent doucement. Patience ! Car vous savez que ce qui sort enfin du " tuyau ", ça n'a rien de futile.

[R] Que faire de son vieil ordinateur ?

Une fois qu'il n'est plus dans le coup, alors qu'il ne peut plus dissimuler qu'il mouline et ordine comme à l'époque du franc et qu'il voit une bête de course toute neuve branchée sur sa prise… Ce serait honteux de le laisser aller se faire équarrir en Chine avec plein d'autres ordinateurs de réforme à Guiyn (c'est au bord du Lianjiang) (3) par des malheureux qui les dépècent au burin et s'intoxiquent en brûlant les câbles, fondant les circuits, récupérant l'or des broches de contact, etc. Ce serait généreux de l'offrir mais le donataire n'est peut-être pas un antiquaire. Ce serait malheureux de le laisser dans un coin comme ça-peut-servir alors que ce PC, qui tourne encore, peut vous apporter silence, paix et sérénité. Il suffit de télédécharger (à www.thaiware.com/software) un petit logiciel gratuit, antimosz, pour disposer d'un moyen de lutte insecticide - catégorie par effarouchement acoustique - contre les imagos volants et vrombissants de Diptères Culicidés (moustiques) anthropophiles qui vous pourrissent la vie. Mais c'est peut-être un culicidide-placebo…

[R] Que faire de son nouvel ordinateur ?

Il brille, il pulse ! Alors, profitez pleinement des pages /dpenv/, lisez, consultez, relisez, écoutez, réagissez, embrayez une discussion sur un Sujet important comme " Humanisme, biotechnologie et éthique de la science " à partir du dernier Rotili (www.inra.fr/dpenv/p-rotili.htm)…
Puis, pour ne pas passer, d'une part, à côté du dernier jeu à la mode et, de l'autre, pour un cyberplouc, ouvrez Google (un moteur de recherche de textes et d'images sur Internet performant, à l'adresse www.google.fr) et posez, comme requête, une combinaison de deux mots. Vous gagnez 1 point si Google vous renvoie une occurrence et une seule, 2 si le résultat vous apprend quelque chose et 3 s'il y a de quoi se marrer. Exemple : " aveulouque futile " vaut 1 point - et pas plus (test conduit le 26 février 2002). Le jeu - d'inspiration soi-disant états-unienne mais franchement oulipien - s'appelle googlewhack (tapez ce nom dans Google pour accéder à la collection des meilleures trouvailles). Je propose à la Commission suprême de nomenclature le français " oxymoron gagnant ".

[R] Clicométrie

Quelles sont les rubriques les plus visitées du site /dpenv/ ?
La vache folle en ligne remporte la palme haut la patte. Suivent, outre la page d'accueil, l'Album (des dessins, etc.), le Kiosque (répertoire de liens commentés) eaux, l'index des articles du Courrier classés par thème, la page des Fêtes, saints patrons et dictons, l'index par livraison, le catalogue des Dossiers de l'environnement de l'INRA, le Kiosque animaux, les animaux dans le Courrier (une des pages Thèmes, le Kiosque des espèces animales protégées, Le Land art, temps et lieux (par Étienne Landais, paru dans le Courrier n°25 en 1995) - article installé à perpétuité, semble-t-il, en tête du palmarès des plus-cliqués -, le sommaire détaillé (avec résumés des articles principaux) du Courrier n°44 - le dernier paru -, le Kiosque du réchauffement planétaire, L'épandage agricole des boues de stations d'épuration d'eaux usées urbaines, la Meuglothèque. Etc. Cette statistique des clics, établie sur février 2001, reste difficile à interpréter en termes d'intérêt réel pour les contenus.


[R] Encadré1 : Aveulouque

Une vaste culture internautique agro-socio-environnementale ne s'hérite pas et ne s'attrape pas à la seule lecture des Aveulouque. Elle se construit par la fréquentation régulière, assidue et attentive de serveurs de brèves et de sites d'actualités. Un bouquet de tels liens - ceux que préfèrent et fréquentent les internautes de la ME&S - vous est offert, c'est une des pages du site du Courrier : www.inra.fr/dpenv/a.htm

[R] Encadré 2 : le Courrier

On le confirme, le Courrier de l'environnement, qui a vocation à être lu par tout le monde, est et reste une revue papier - ou khartésienne (Du grec khartès, feuille de papyrus) - auquel le site Internet www.inra.fr/dpenv/ apporte des plus utiles et agréables.


Notes

(1) Où l'on lira aussi de François Simoneschi, " Mettre le web en archives ".[VU]
(2) La Recherche, mars 2002.[VU]
(3) le Monde.fr du 26 février 2002.[VU]

[R]