Le Courrier de l'environnement n°39, février 2000

*Have a look on our marvelous web!

Aveulouque* : la vie du site Internet du Courrier www.inra.fr/dpenv/pa.htm

Encadré : Naissance de la Vache folle en ligne


[R] Aveulouque (*) : la vie du site Internet du Courrier www.inra.fr/dpenv/pa.htm

Le rythme des visites ne se ralentit pas : chaque jour, près de 11 000 textes et images - et quelques sons - (ou, autrement compté, 3 600 pages ) sont livrés à domicile partout dans le monde ; chaque semaine 4 300 " hôtes distincts " sont " servis " (1).

La Vache folle en ligne
vchfol00.htm est la rubrique la plus prisée. Elle met sous la souris de l'internaute chaque jour ouvrable ou presque plusieurs brèves rapportant des informations chaudes, rédigées en télétravailleur depuis Grenoble par Yves Le Pape (INRA-ESR). L'info est recoupée, la source est indiquée, les liens utiles posés. Une haute pile de dépêches s'est ainsi accumulée qu'on peut examiner en " descendant dans la page " et, pour celles qui datent de plus de 2 ou 3 mois, dans la page " archives ". Un moteur de recherche le " Farfouilleur bovin " est installé qui permet d'explorer toutes les pages vache folle (nouvelles, dossier, etc.) à la recherche des occurrences d'un mot-clef (judicieusement choisi). Les accros s'inscriront (en ligne) à la Liste ESB, un système de courrier électronique à destinataires multiples, où déjà 170 personnes (d'origine et de compétences diverses et bien complémentaires) lisent, écrivent, commentent, interrogent, rétorquent, argumentent par écrans et claviers interposés.. Serveur d'informations et forum de discussions, après deux ans de fonctionnement, sont en analyse, par Gisèle Derpet qui livrera ses résultats en priorité aux membres de la Liste. À suivre, donc, jusqu'à l'éradication de l'encéphalite spongiforme bovine.
D'ici là, on aura visité discrètement la Meuglothèque, lieu de débauche sonore.

Seconde de nos pages très spéciales à attirer les mulots, les Fêtes et saints patrons desfetes.htm, tenue à jour par Sophie Le Perchec et Ais Naffah (4), une sorte d'almanach des jours particuliers de la vie rurale et agricole : fêtes qui rythment - ou plutôt qui rythmaient - le temps ou promeuvent des produits de terroir. Depuis février 2000, l'Europe est touché ! Les dictons (français, pour l'heure) afférant à cette chronologiess ont cités et l'hagiographie des saints concernés résumée. Une base de données exacte autant que possible mais pas très sérieuse - autant que possible aussi.

Et puis les kiosques ou répertoires de liens où, sur des sujets particuliers, sont indiqués - avec une notice très succincte - les liens intéressants (à notre avis) de la Toile (francophone). En février, Nicolas Chalmeau (5), après avoir vérifié les " kiosques " Forêts, Eaux, Animaux (certains des sites indiqués ayant disparu entre temps ou muté), a créé un kiosque Espèces animales menacées (anip.htm), cependant qu'Ais Naffah, en liaison avec le travail de Sophie Ramos (6), a ouvert le kiosque Changement climatique (kplanet.htm). Notez bien : ces thèmes font l'objet en principe chacun de deux pages distinctes sur notre site : le " kiosque ", annuaire des liens pointant sur la Toile extérieure et " dans le courrier " où sont récapitulés les articles, dessins et dossiers publiés sur le sujet dans nos ouvrages (avec des liens internes).

Et le Rayon des revues : en janvier 2000, S.L.P. l'a enrichi et entièrement rangé. Rappelons que cette page rayonrev.htm, liste un choix de périodiques, des domaines de l'agriculture et de l'environnement (au sens large), fait parmi ceux ayant mérité d'être signalés dans nos colonnes.
Bref, le site du Courrier est un gros ensemble de ressources diverses, reprenant pour une part des contenus issus de nos publications " papier " et, pour une autre part, originales . Vous irez y puiser une information précise (via les index, sommaires, menus et le moteur de recherche), à moins que vous ne choisissiez d'y naviguer à vue, conscients de pouvoir y rencontrer des textes et des images écologiquement explicites, des scènes d'agriculture soutenable et des vues non pixélisées de paysages réels (et même imaginaires).

Des projets ?
Le Courrier papier vous parvient 3 fois l'an, les pages Web bougent tous les jours : essayons d'anticiper.
Annoncée ci-dessus : la mise à jour du dossier " crise de la vache folle ", qui sera en ligne quand l'encre de ce volume sera encore fraîche.
Encore dans les limbes : un kiosque " jardins ".
Secret (jusqu'au 1er avril 2000) : un exemple concret d'@griculture intégrée à la net-économie, dans la gamme des 150 à 3 000 Hz.
A.F.
[R]


[R] Encadré

Naissance de la Vache folle en ligne
Cette (super)page a vu le jour fin 1996 avec la rédaction et la mise en ligne - avant son édition " papier " (2) par Stéphane Petitjean du dossier La crise de la vache folle, en 6 chapitres (-Vache folle : l'histoire d'une crise ; ? Les maladies à prions ; ? L'encéphalopathie spongiforme bovine ; ? Les farines animales ; ? Les retombées économiques de la crise de la vache folle ; ? En guise de conclusion). Ce texte, conservé tel quel, a vieilli au regard d'une actualité bouillonnante : une mise à jour est en cours de rédaction, par Gisèle Derpet (3), à partir notamment, des informations mises en ligne chaque jour sur la page et de celles échangées sur la liste ESB.


Notes
(*) Have a look, jetez un œil, matez, mirez, chouffez, zyeutez, voyez voir, regardez une fois…[VU]
(1) D'après les statistiques calculées par le logiciel Analog, qui quantifie la fréquentation de tous les infoservices de l'INRA.[VU]
(2) Disponible chez INRA Éditions, route de Saint-Cyr, 78026 Versailles cedex. Tél. : 01 30 83 34 06 ; fax : 01 30 83 34 49 ; dessauva@versailles.inra.fr, sur Internet : www.inra.fr/Editions/ [VU]
(3) Stage de communication, MST de Presse et Communication, université Jean-Monnet de Saint-Etienne.[VU]
(4) Nouveau collaborateur " assistant webmestre ", qui a mis à jour cette page (demeurée un peu froide) en février 2000.[VU]
(5) Stagiaire de l'Institut supérieur de l'environnement de Trappes.[VU]
(6) Voir p. 55 du présent Courrier.[VU]

[R]
Vers l'Album des Aveulouques